Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Breves sur le Moyen Age

Brèves sur le Moyen Age

Brèves 1 à 9 sur 167

Ventes aux enchères 2011 chez Drouot.

26 décembre 2011

Le Moyen Age a toujours la cote auprès de riches collectionneurs avec 4 pièces parmi les 6 plus chères adjugées. Dans le trio de tête des plus belles ventes faites en 2011 chez Drouot, ont voit en première place la fameuse statuette de la divinité maya vendu 2,912 millions d'euros, puis arrivant juste derrière un magnifique plat en porcelaine de chine daté du XIVe siècle et adjugé 2,875 millions d'euros. Suivent plus loin, en 4e place Livre d'heure de Claude de France daté de 1515-1517 et finalisé à 2,61 millions d'euros, puis en 6e place un livre d'heures à l'usage de Rome daté du début du XVIe est adjugé pour 2,349 millions d'euros.

Le chemin de l'Inca à l'UNESCO

26 décembre 2011

C'est un patrimoine peu ordinaire qui va être proposé pour son classement à l'UNESCO en 2012 puisqu'il s'agit d'un chemin long de 6000km, courant à travers 6 pays et s'élevant entre 2500m et 5000m d'altitude. ce réseau inca est en effet digne des routes romaines d'il y a 2000 ans. Pouvant n'être qu'un simple sentier de terre, il arbore parfois fièrement les aspects d'une véritable route avec ses 20m de large, sa chaussée pavée et ses bordures maçonnées. Construit sous le règne de l'empereur Pachacutec, le Chemin de l'Inca était jalonné de petits postes de contrôle, souvent fortifiés, tous les 7km et un relais de repos et de restauration émergeait tous les 21km et comme pour toutes les routes qui menaient à Rome, tous les chemins de l'Inca menaient à Cusco, la capitale impériale.

Mbanza Kongo, archéologie difficile

26 décembre 2011

En vue de la demande classement au patrimoine mondial de la ville angolaise de Mbanza Kongo, de nombreuses fouilles archéologiques sont effectué sur le site. l'une d'elle vient de révéler un fossé contenant de nombreux indice de la vie de la cité entre le Xe et le XVe siècle, pièces de céramique, charbon minéraux et semences palmiers. La coordinatrice du projet dénommé "Mbanza Kongo, ville à déterrer pour conserver" espère apporter les preuves suffisantes démontrant une occupation du site bien avant l'arrivée des portugais, mais le travail est long et difficile, de même que l'analyse des éléments découvert est ralenti par le manque de moyen, les datations au carbone 14 devant être effectué à l'étranger.

Le souterrain médiéval de Cressac

26 décembre 2011

Les fouilles préventives autours du chantier LGV nous offre toujours plus de surprise. Cette fois-ci, c'est à Cressac qu'à été fait une découverte pour le moins curieuse. Un ensemble de salles souterraines reliées entre elle par quelques couloir ont été mise à jour est présentées au public début décembre. Daté de la fin du XVe siècle, elles laissent à penser à un site de protection, loin des habitations troglodytique habituellement retrouvé et généralement abandonnées au cours du XIIe. Des traces de feuillures à l'entrée des salles démontre qu'elles pouvait être fermé de l'intérieur et les deux entrés distinct viennent confirmer l'agencement en refuge du site. Les souterrains semblent avoir été enseveli rapidement après leur abandons. Volonté d'un seigneur local de ne pas trouver sur son fief de refuge ou de cache pour les populations ou les pillards ? D'un autre coté, aujourd'hui, elles seront ré-enseveli par besoin économique...

Les archéologues protestent

26 décembre 2011

Et oui, même moi, je ne le savait pas... Les archéologue de l'INRAP ont fait grève le 25 novembre pour protester sur les conditions de travail, salaires, contrats, équipements, etc... mais aussi l’amendement qui permettrait aux aménageurs de s'affranchir de leurs obligation de financer des fouilles. L'archéologie intéresse tellement les média qu'aucun, ou presque, n'a relayé l'info. Et comme cette profession travaille dans son coin, les actions ne prennent jamais la population en otages, d'où le manque d'intérêt pour la presse ou la TV. Quoiqu'il en soit il n'est jamais trop tard pour informer...

Un cimetière viking en Pologne

20 décembre 2011

Les scandinaves, sont passé par le centre de la Pologne et le village de Bodzia en a gardé souvenir. Une équipe d'archéologue, fouillant le site depuis 4 ans ont mis à jour un cimetière viking contenant près de 50 sépultures. Les 14 hommes, 21 femmes et 14 enfants ont été inhumés dans des cercueils de bois renforcé de ferrures et habillé de tissus. Les corps ont été accompagné de différents objets martials pour les hommes et d’orfèvreries pour les femmes. D'autres objets plus usuels ont aussi été retrouvés comme une balance en bronze ou quelques pièces d'argent. La plus fameuse tombe renferme les restes d'un jeune homme d'environ 20 ans dont la mort est identifiable par les nombreuse marques de coup sur les os du crane. Le fait de l'avoir découvert avec une épée à ses cotés indique une vie déjà certainement martial pour le jeune viking.

Machu Picchu, après les vases, les corps

16 décembre 2011

Depuis maintenant plusieurs mois, l'université de Yales rend au Pérou de nombreux objets archéologiques enlevé du site lors des fouilles menées par Hiram Bingham en 1911. Après avoir restituée de nombreuses céramiques, l'université vient de remettre au ministère de la culture péruvien les restes de 177 corps récupérés dans la cité Inca. Le transfert de l'ensemble des objets archéologiques issues de Machu Picchu prendra encore de long mois et c'est le Pérou qui paiera la note...

Archéologie contre propection

16 décembre 2011

Une fois encore, le pot de terre contre le pot de fer, ou plutôt de cuivre pour ce petit village bouddhique du Ve siècle qui risque de disparaitre en 2012. La fin du monde pour ce site, destiné à devenir la plus grande exploitation de cuivre au monde. A Mes Aynak, à 40km au sud de Kaboul, en Afghanistan, des archéologues locaux et étrangers se battent pour sauver ce qui est le plus fameux site archéologique du pays contre une entreprise chinoise qui veux investir 3 milliards de dollars pour exploiter la plus grande réserve de cuivre du monde. Une fois de plus, il faudra choisir entre essor économique et sauvegarde du patrimoine...

Les ancêtres de François Ier

05 décembre 2011

Si plusieurs ouvrages historique ont déjà mentionné l'inhumation du tombeau des ancêtres de François Ier au pied du pilier sud de la croisée du transept de la cathédrale d'Angoulême, il aura fallu attendre le mois dernier pour en avoir définitivement la preuve. Au cours d'une série de travaux de rénovation, le superviseur du chantier, expert de l'histoire locale, a insisté pour que quelques coups de pioches soient effectué à un endroit bien particulier. Il en résultat la mise à jour d'une caisse de plomb contenant les restes de 3 personnes. Si des études et expertises poussées vont être maintenant menées, beaucoup affirment déjà que les ossements sont ceux du père de François Ier, Charles de Valois, comte d'Angoulême, ainsi que de son grand père Jean d'Orléans et de sa femme, Marguerite de Rohan.



Info complémentaires

Services et Infos