Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

1207, un an avant la croisade

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede vercoquin » 01 Jan 2007 21:31

Bonne année 1207 à tous !!!

Pierre de Castelnau est né en ? et mort le 15 janvier 1208 près de l'abbaye de Saint-Gilles-du-Gard.

Religieux de Cîteaux et archidiacre de Maguelone, Cistercien français, il tenta vainement d'endiguer l'hérésie cathare dans le midi de la France, avec la qualité de légat extraordinaire du pape Innocent III, pour rechercher les hérétiques albigeois et les livrer au bras séculier, et eut pour collègue Ramier, moine de Cîteaux. Ils étaient accompagnés entre autres de Dominique de Guzmán, fondateur de l'ordre des Frères Prêcheurs. Ces inquisiteurs rencontrèrent une vive résistance, et Castelnau finit par être assassiné à proximité d'Arles sur les terres de Raymond VI, comte de Toulouse (1208), au moment où il venait d'enjoindre à ce prince d'abandonner la cause des Albigeois; ce meurtre fit excommunier Raymond et fut la cause du début de la Croisade des Albigeois.
source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Castelnau)

14 janvier : Assassinat du légat du pape, Pierre de Castelnau par un écuyer de Raymond VI de Toulouse. Le légat venait d'excommunier Raymond VI pour sa mansuétude envers les Cathares.
(source: http://fr.wikipedia.org/wiki/1208)

La croisade en (contre les) albigeois est une première au sein de la "chrétienté". La prise de Béziers, départ de la croisade, déroge aux moeurs de l'époque : on ne massacre pas la population lors de la prise d'une ville. S'il faut croire aux sources (cf. juste au-dessus), 20 000 morts à Béziers. Hem! Ne nous mé-trompons pas : je ne voudrais pas être accusé de négationnisme...

Il existe dans la région, hormis ce qu'on a appelé plus tard le catharisme (du grec khataros, pur), d'autres "courants" qui parfois d'ailleurs sont familiers du catharisme.

On peut parler d'une forme d'idéologie opposée à la centralisation des pouvoirs, magnifiquement et marginalement représentée par le troubadour Bertran de Born. La région est, à l'époque, grouillante de vélléités d'indépendance, d'alliances et d'annexions. Et ce petit monde se complaît dans ce guerroiement permanent (en saison). Et voilà sire Bertran qui considérait la "décadence générale", se demandant où étaient passés barons et comtes, et Richard!, un lion, quand Philippe-Auguste, un agneau, un efféminé, attendait qu'on le dévore.

Un autre troubadour, Peire Cardenal, dit, un peu plus tard dans le siècle (environs de 1230):
"(...)
Seigneur Dieu chassez donc ces ennemis
Ces diables qui nous font tant d'ennuis

Ne tenez plus votre porte fermée
Saint Pierre en a honte désolante
Le portier vourdrait qu'entrât souriante
Toute âme qui voudrait par là entrer
Nulle cour n'est jamais vraiment unie
Si l'un pleure tandis que l'autre rit
(...)".

Paratge. Etymologiquement: appartenance, parenté. Traduire: noblesse. Noblesse de sang ou noblesse des valeurs ? Bien souvent, à l'usage du mot, les deux vont de pair. Pas toujours... Appartenance, parenté, s'il s'agit de sang, cela paraît clair. Sinon ? Essayons de comprendre malgré, et par, l'évolution des concepts. Carissima (latin): cherté ou charité définit semblerait-il avant tout un sentiment de chaleur familiale. Ce, au sein d'une Rome qui, outre son empirisme, se distingue aussi par une vision avancée de la citoyenneté. De cette étymologie, les troubadours tiendront carestia, même traduction. Et si nous voyions cela en dehors du sang ? Appartenance, parenté pour définir la chaleur des relations humaines ? La chaleur familiale transposée à un certain sens de la citoyenneté, ici la courtoisie, grâce à un ensemble de valeur ? Début d'année plein d'esprit d'utopie !?

Peu nombreux sont les écrits cathares qui nous soient parvenus (croisade et inquisition efficaces). Parmi ceux-ci, on trouve, cité comme un vice inspiré par le diable afin d'étendre sa domination, le pouvoir des uns de commander sur les autres. A noter: les colporteurs de ces idées se comptaient en grand nombre parmi la "noblesse" du coin...

(fataliste) Tous mes espoirs pour 2007!
Au bonheur de discuter avec vous.
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron