Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Avis aux amateurs d'énigme...

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede armoisine » 24 Nov 2005 15:44

Voilà quelque chose dont j'ai entendu parler ce matin sur Europe1 chez Pradel.
Il est possible de réécouter l'émission pour ceux que ça intéresse:
http://www.europe1.fr/comprendre/references.jsp?id=561&pos=22

En gros, un antiquaire du nom de Voynich achète en 1912 à un collège jésuite un vieux manuscrit indéchiffrable.
Et cet ouvrage se révèle être un casse-tête dans tous les domaines, pour les historiens, les linguistes, les scientifiques (dont des psychiatres qui ont travaillé sur des ecrits et dessins de schizophrènes) et ceux qui souhaitent démonter le mythe.
Il s'agit d'une suite de mots écrits dans une langue inconnue comportant de 26 à 30 caractères, incluant des dessins bizarroïdes (plantes inconnues etc) et des symboles peut être astronomiques. Nombres d'hypothèses ont été émises au sujet de ce manuscrit conservé à l'université de Yale. D'autant plus que Voynich y a découvert également une lettre en latin du recteur de l'université de Prague datant de 1666, qui émet lui même l'hypothèse que c'est là l'oeuvre du franciscain Roger Bacon (1214-1294); dont les oeuvres avaient fait scandale à l'époque.

Difficile pour moi d'en faire un résumé explicite vu que je bossais en même temps sur les campagnes au XIXè (aprés tout avec un tel sujet, normal de décrocher du monde rural!).
Mais je mets ici queqlues images et les liens que j'ai pu trouver sur le net (le plus sérieux cité ce matin par les intervenants étant voynich.nu mais c'est en anglais, si j'ai le temps je mettrai une traduction).

Image
Image
Image
Image

http://www.voynich.nu/
http://www.almaleh.com/voynichf.htm
http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/mystere/voynich.html

On peut tout supposer au sujet de cette oeuvre. D'autant plus que Yale ne souhaite pas faire expertiser l'encre au carbone 14.
En tout cas ça fait réfléchir.
Pour ma part, ça me fait plutôt penser à des gribouillis couramment visibles sur les prises de note des étudiants en rupture de flux neuronal durant un cour; et le manuscrit, aussi compréhensible que l'exposé de certains profs... Mais mon vécu m'influence :wink: !
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede armoisine » 24 Nov 2005 16:12

Petite biographie de Roger Bacon, auteur présumé du manuscrit:


Surnommé le « Docteur admirable », il est pour son époque un esprit novateur, soucieux du progrès de la science.

Né en 1214 à Ilchester, il étudie à Oxford où il assimile rapidement toutes les sciences. Il obtient à Paris le grade de docteur en théologie, revient en Angleterre et entre dans l’ordre de saint François. Il passe plusieurs années dans le couvent des Franciscains à Paris, où il souffre de l’ignorance et de l’intolérance de ses confrères.

Il s’applique avec ferveur à l’étude des phénomènes de la nature. Parallèlement, il apprend les langues latine, grecque, hébraïque, arabe, pour lire les Anciens dans le texte original. Il considère les mathématiques comme la clé de voûte des autres sciences.

Il substitue à l’autorité d’Aristote, l’autorité de l’expérience. Il s’entoure d’un grand nombre de jeunes gens qu’il instruit et qui l’aident dans ses recherches expérimentales. Il dépense en expériences plus de deux mille livres, somme considérable pour l’époque. Il arrive à des découvertes exceptionnelles en astronomie, en physique, en chimie et en médecine.

Il est le premier à s’apercevoir de l’erreur du calendrier Julien par rapport à l’année solaire et propose en 1264 à Clément IV de le rectifier. Mais il n’est pas écouté. Il est aussi le premier à étudier l’action des lentilles et des verres connexes, à inventer les lunettes pour les presbytes et il décrit avec précision le mécanisme de l’oeil.

Ses observations astronomiques lui valent d’être accusé de magie et suscitent la haine de ses contemporains. Clément IV lui ayant demandé un exposé détaillé de ses inventions, Bacon lui envoie son Opus majus et quelques instruments de mathématiques qu’il a inventés, et propose de les présenter lui-même à Rome. Cette infraction aux réglements des supérieurs de son ordre, lui enjoignant de ne pas communiquer ses écrits à qui que ce soit, va lui être fatale. Il se défend de l’accusation de magie : « Parce que les choses sont au-dessus de votre intelligence, vous les appelez oeuvre du démon. Les théologiens et les canonistes dans leur ignorance les abhorent comme des productions de la magie.»

Mais ses ouvrages sont condamnés parce qu’ils renferment des « nouveautés dangereuses et suspectes ». Il est emprisonné pendant quinze ans. On enchaîne ses livres aux tablettes de la bibliothèque des Cordeliers d’Oxford, où ils sont rongés par les vers. Il n’est relâché qu’en 1292, accablé d’infirmités et vient mourir à Oxford un an après sa remise en liberté.

Il doit être considéré comme l’un des fondateurs de l’optique ; il met au point la théorie des miroirs ardents ; il explique, le premier, la formation de l’arc-en-ciel par l’action des rayons réfléchis et réfractés dans un milieu diaphane.

http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-baconr.htm
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Wild » 24 Nov 2005 16:16

Je ne connaissais pas ce texte


C'est génial, il reste au 21ième siecle, des mystères à découvrir! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Wild
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Nov 2005 21:27

Messagede Barberousse » 24 Nov 2005 17:06

Il en restera toujours,heuresement d'ailleur,si on saurais tout la vie serait bien triste!
Ce thème passione : les civilisation disparues!
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Foulques » 24 Nov 2005 21:08

Il y avait un article sur ce mystérieux manuscrit dans Science&Vie, il y a quelques temps.

ça m'avait laissé sceptique... Apparemment tout le monde y a laissé ses dents y compris des services secrets c'est-à-dire des spécialistes de cryptologie avec tous les moyens d'Etat derrière...

Mais il est vrai que c'est bien médiéval le fait de cacher un sens derrière une apparence, de compliquer, d'emberlificoter, de symboliser jusqu'à l'hermétisme parfois. Regardez les signatures par exemple.

ça me fait songer : le fait de jouer avec les mots écrits, par exemple cacher un nom en vertical derrière les première lettres d'un passage de texte (le procédé a un nom mais je m'en souviens jamais), ça existait dans l'antiquité ou est-ce une création médiévale ?

"le sens caché des choses" est à prendre en compte, je crois, dans l'état d'esprits des lettrés du MA. Mais ça ne prouve rien pour ce manuscrit.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Hanklum » 25 Nov 2005 08:26

Qui veut écrire un Best-Seller là-dessus pour concurrencer le Da Vinci Code ? :wink:

C'est vrai que c'est passionnant de se dire qu'il existe encore des enigmes de ce genre à notre époque ... un souvenir du passé qui restera peut-être à jamais enfoui avec son auteur ...

J'édite mon post pour rajouter le lien Wikipedia qui regroupe une liste des écritures non déchiffrées dont le Manuscrit de Voynich ...
Avatar de l’utilisateur
Hanklum
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 12
Inscription: 08 Juil 2005 05:12
Localisation: Roazhon

Messagede rolland de glabbecke » 25 Nov 2005 08:54

On a dejà écris des bonnes choses passionnantes avec le Mansucrit Voynich pour centre de l'histoire ...

Howard Philips Lovecraft l'a utilisé tout comme bon nombre de livres ou manuscrits étrange pour ses Mythes de Chtulhu.

Il s'agit, selon moi, de l'auteur fantastique américain par excellence du début du XXe siècle. A concurrencer avec Edgar Allan Poe.

Faites une petite recherche google sur H.P. Lovecraft ou Chtulhu... pour comprendre mon propos.

Je le recommande à tous.
Et vous y retrouverez des mentions sur le manuscrit Voynich "mis en scène"...
Image
"Pour le Duc Jean ! Leve Brabant !"
Avatar de l’utilisateur
rolland de glabbecke
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 31
Inscription: 22 Sep 2005 13:52
Localisation: Glabbecke, en marches du Duché de Brabant

Messagede Hanklum » 25 Nov 2005 09:14

Je confirme , HP. Lovecraft a écrit bon nombre d'histoires et nouvelles, axées principalement sur la démence et l'horreur provoquées par Cthulhu & Co ...
Malheureusement, ses écrits restent assez "exclusifs" et pas tellement connu du grand public, dommage!

Les éditions Plon ont sorti de gros volumes qui regroupent toutes ses oeuvres.

A lire!
Avatar de l’utilisateur
Hanklum
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 12
Inscription: 08 Juil 2005 05:12
Localisation: Roazhon

Re: Avis aux amateurs d'énigme...

Messagede Janus » 25 Nov 2005 11:13

armoisine a écrit:Pour ma part, ça me fait plutôt penser à des gribouillis couramment visibles sur les prises de note des étudiants en rupture de flux neuronal durant un cour

C'est vrai! :mrgreen: :mrgreen:
Je suis tres sceptique moi aussi ... selon moi il s'agit d'un faux ... :roll:
Ce sont tres interessantes les études sur Entropie de Caractère de ce texte de Bennet, voir au fond de cette page:

http://www.geocities.com/ctesibos/francais/voynich/aes-fr.htm

L'Entropie de Caractère
L'entropie, en termes de la théorie d'information, est une mesure numérique de l'incertitude dans un ordre ou une séquence des caractères. Par exemple l'ordre "aaaaaaaaaaaa..." est très prévisible (basse entropie). Il y a une probabilité élevée que le prochain caractère sera "a". La séquence "dkjtgarltsoy..." n'est pas très prévisible (entropie élevée). C'est intéressant que tous les langages naturels ont un certain degré de redondance, qui est également le cas pour le texte du Manuscrit. Cependant, l'entropie de deuxième ordre (la quantité d'incertitude d'un caractère suivant un caractère connu) est trop basse en comparaison aux langues européennes (BENNETT, 1976). C'est une conséquence du fait que les caractères dans les mots tendent à suivre des ordres fixes. Certains ont pris ceci comme indication que les mots sont "construits" d'une manière semblable aux langues artificielles du siècle 16me.


Bennet dit aussi qu'il a une seule langue au monde avec un'entropie si basse (la langue des Hawaii) et ça fait penser encore une fois à un faux ...
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede armoisine » 25 Nov 2005 20:49

rolland de glabbecke a écrit:Howard Philips Lovecraft l'a utilisé tout comme bon nombre de livres ou manuscrits étrange pour ses Mythes de Chtulhu.


Effectivement, vu la localisation du manuscrit (université de yale), ce bouquin est connu et étudié depuis bien longtemps par les anglo saxons...

Foulques a écrit:ça me fait songer : le fait de jouer avec les mots écrits, par exemple cacher un nom en vertical derrière les première lettres d'un passage de texte (le procédé a un nom mais je m'en souviens jamais), ça existait dans l'antiquité ou est-ce une création médiévale ?

Et concernant la question de Foulques, à savoir si l'antiquité affectionnait le gout du sens caché, je n'en sais rien.
J'aurais tendance à dire que non vu l'attachement viscéral du monde greco-romain au droit et à la mise sous contrat de toute réalité.
Mais il existait une forme de savoir religieux hermétique et peut être que celui ci ne nous est tout simplement pas parvenu...
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron