Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Avis sur Le moyen age ombres et lumières .

Vous avez particulièrement apprécié un livre, vous recherchez un ouvrage bien précis...
La section littérature vous est ouverte.

Messagede Citadelle » 09 Avr 2006 10:12

Bonjour à toutes et à tous,

Zoé Oldenbourg (1916-2002) remise à l'honneur ici, c'est parfait !
Je vous conseille tous ses ouvrages concernant le Moyen Age, autant historiques que romancés :
Argile et Cendres (1946)
La Pierre Angulaire (prix Femina 1953)
Le Bûcher de Montségur (16 mars 1244) (1959)
Les Brûlés (1960)
Les Cités Charnelles ou l'histoire de Roger de Montbrun (1961).
Les Croisades (1965)
La Joie des Pauvres (1970)
L'épopée des cathédrales (1998).


D'ailleurs la frontière entre roman et histoire est chez elle assez ténue, s'éloignant ou se confondant parfois, comme elle l'explique d'ailleurs dans son "Avertissement aux lecteurs" de la "Joie des Pauvres " paru aux Editions Gallimard en 1970 :

"CE LIVRE N'EST PAS UN ROMAN HISTORIQUE.
NI UNE CHRONIQUE HISTORIQUE ROMANCEE.
NI UNE FRESQUE HISTORIQUE.

CE N'EST PAS UN OUVRAGE D'ERUDITION.
IL N'A PAS DEMANDE A L'AUTEUR BEAUCOUP DE DOCUMENTATION.

L'auteur du présent ouvrage proteste et affirme que :
1. Complimenter un romancier pour son érudition, réelle ou supposée, c'est le traiter de plagiaire et de cuistre.
2. La documentation étant à le portée du premier venu, l'écrivain est libre de s'en servir si cela lui plaît. Elle ne présente aucun intérêt en elle-même, et ne vaut que par l'interprétation qu'on lui donne. Tout roman, si "objectif" soit-il en apparence, est le portrait de son auteur, et n'obéit qu'aux lois de l'univers intérieur de l'écrivain.

Un roman est une image de la condition humaine. Qu'on nomme celui-ci hallucination, rêve, épopée, cri ou interrogation, pourvu qu'on oublie qu'il s'agit d'un ouvrage "historique".
Du reste que les amateurs d'Histoire se rassurent, les faits décrits dans ce roman sont vrais. Je crois même que l'image que je donne des "pauvres", sur lesquels les historiens sont toujours si avares de détails, correspond à peu près à la vérité."

Elle parle de ses motivations d'écrivain et d'historienne dans son autobiographie : "Visages d'un autoportrait", Gallimard, 1977

"Je suis [...] un écrivain d'Histoire, c'est à dire tourné vers l'Histoire. Non pas historien ; romancier. Historien aussi, à l'occasion. J'aime le fait historique pour sa beauté propre, en dehors de toute référence au présent. "

Quoiqu'il en soit vous n'oublierez jamais tous les personnages qu'elle fera évoluer sous vos yeux.
Bonnes lectures,
Cordialement.
Citadelle
 
Messages: 9
Inscription: 10 Fév 2006 14:04
Localisation: France

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron