Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivarais

L'architecture médiévale désigne l'étude et l'inventaire des constructions propre au Moyen Âge. Cette discipline ne se cantonne pas au château.

Messagede castelard II » 11 Nov 2010 16:36

Suite à nos échanges sur site :

Relation entre Beaumes et Beaudiner
Le 30 avril 1448, Jean de Beaumes seigneur de Beaumes souscrit un emphytéose (bail de longue durée [99ans], et de loyer modique) pour un « Domum et hostum » (maison et hôtel) situés près du portail d’entrée du château de Beaudiner. L’acte rédigé par maître Jean Vergomasi est visé par les contractants dans la grande salle du château de Beaudiner. A ce titre Jean de Beaumes doit payer la taille et le cens au seigneur de Beaudiner.


En 1586-(soit 11 ans après la prise du château de Beaudiner par St Vidal) : Gabriel d’Audibert seigneur de Lussan et capitaine Huguenot servit sous les ordres de Chatillon, porta secours à Condé et se distingua à l’affaire de Compeyre. A ce titre il fut recommencé de ses services par sa nomination au titre de gouverneur des châteaux de Lussan, de St André de Beaudiner et de St Marcel Gondargues.

Christian sur quels site à tu trouvé l'ouvrage "géographie historique du velay", merci :med21:
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede castelard II » 11 Nov 2010 17:25

Ardechois a écrit:Bonjour.Un petit compte rendu de la sortie svp,merci!


Il ne reste vraiment rien de beaudinet. Pas un mur...
C’est ce que nous pensions jusque là ….
Mais…
Notre équipée archéologique du 11 novembre nous à permis de placer la tour principal (sur le gros rocher) et une des portes d’entrées (entre le gros rocher et les 2 rochers de droite coté chemin de la cote de Beaudiner).
Nous avons constaté que le fossé qui devait exister devant le rocher à été comblé.
Nous avons estimé le cheminement de l’enceinte principale et la position des ces 4 coins (assez certainement je pense). Nous avons retrouvée des vestiges de sous bassement tous le long de ce cheminement, et avons constaté que ceux-ci étaient fréquemment en appui sur des roches naturelles retaillées.
Et nous avons découvert une portion entière des remparts coté roche au chien (« assez correctement conservé si je puis dire ! afin encore debout !) derrière les broussailles et composée de pierres de bonnes dimension.
Et nous avons aussi découvert un second niveau de « défense » composée plutôt de point d’appui en plate forme sur des grosses rochers, dont certains surplombant des falaises abruptes. Nous avons aussi repérés l’antique chemin qui contournait le château coté Doux pour aboutir derrière le château certainement dans le bourg de Beaudiner.
Et sur tout autour du site nous avons distingué les vestiges de dizaines d’habitations et de nombreuses terrasses ou zones aplatis.
Enfin que du bonheur !!
J’espère que nous nous referons des journées relevés ensemble, je vais investir dans un décamètre et un télémètre laser !!, afin de tracé un plan du site. Et si quelqu’un possède un détecteur de métaux ….???
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede castelard II » 11 Nov 2010 17:41

Assiette de 1578 voté par les états du Velay:
10227 écus 12 sols afin de couvrir les frais engagés lors de la réduction et la prise du château de Fay et de la forteresse de Beaudinet alors tenue par des troupes protestantes.
Saint Vidal les répartis ainsi :
Soldes des Capitaines et « gens d’armes » :
100 écus au capitaine Mathias
117 écus au capitaine Cadet
16 écus au capitaine Croizet
100 écus au sieur de Latour de Malbourg présent aux sièges de Fay et de Beaudinet
100 écus au sieur de Chaste présent 2 mois aux sièges de Fay et de Beaudinet
1600 écus aux capitaines Antraigues, Neufville, Romanet, Cubleze, Pandrau, Cornet, Chatau, du Crozet, Tirevalet, Chanial, La Coste, la Rochette pour l’acquittement de leur solde et de celles de leurs enseignes présentes aux sièges de Fay et de Beaudinet
Dépenses d’artillerie :
1562 écus 1/3 pour le remontages et l’acheminement des 2 canons, 2 couleuvrines et 3 bastardes, compris le charron, les attelages et les munitions d’icelle.
1110 écus pour les poudres, les canons et les boulets venus de Bourgogne.
1221 écus 1/3 et 12 sols pour les officiers et les servants des pièces d’artillerie.

1221 écus 1/3 et 12 sols pour les officiers et les servants des pièces d’artillerie.
Dépenses d’approvisionnement :
1259 écus à des « manants » et villageois pour la fourniture de 80 480 pains de 2 livres
296 écus à des marchands de vin du Velay et du Vivarais
724 écus aux habitants du Velay pour la fourniture de 320 moutons et 171 vaches braves (aux prix de 50 sols le mouton et 8 livres la brave).
133 écus à 2 commissaires ordonnés pour la gestion des approvisionnements.
9 écus pour les employés des commissaires ordonnés.
Dépenses logistiques :
400 écus à 20 muletiers employé avec leurs mulets.
Frais médicaux :
400 écus 1/3 aux médecins, chirurgiens, apothicaires, barbiers et hôteliers du Velay ayant soignés, pansés, médicamentés et recueillis les hommes blessés lors des assauts lancés sur les châteaux de Fay et de Beaudinet.
Dépenses diplomatique et espionnage :
135 écus pour :
Un voyage du secrétaire de saint Vidal à la cour afin d’obtenir l’autorisation d’attaques sur les châteaux de Fay et de Beaudinet.
Récompenses pour des messages secrets.
Autres actions secrètes autorisées par les états du Velay.
Dépenses de polices militaires :
400 écus au Prévôt Martel, son greffier et ses 5 archers pour le châtiment des soldats déserteurs et indisciplinés.
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede Ardechois » 11 Nov 2010 17:59

castelard II a écrit:
Ardechois a écrit:Bonjour.Un petit compte rendu de la sortie svp,merci!


Il ne reste vraiment rien de beaudinet. Pas un mur...
C’est ce que nous pensions jusque là ….
Mais…
Notre équipée archéologique du 11 novembre nous à permis de placer la tour principal (sur le gros rocher) et une des portes d’entrées (entre le gros rocher et les 2 rochers de droite coté chemin de la cote de Beaudiner).
Nous avons constaté que le fossé qui devait exister devant le rocher à été comblé.
Nous avons estimé le cheminement de l’enceinte principale et la position des ces 4 coins (assez certainement je pense). Nous avons retrouvée des vestiges de sous bassement tous le long de ce cheminement, et avons constaté que ceux-ci étaient fréquemment en appui sur des roches naturelles retaillées.
Et nous avons découvert une portion entière des remparts coté roche au chien (« assez correctement conservé si je puis dire ! afin encore debout !) derrière les broussailles et composée de pierres de bonnes dimension.
Et nous avons aussi découvert un second niveau de « défense » composée plutôt de point d’appui en plate forme sur des grosses rochers, dont certains surplombant des falaises abruptes. Nous avons aussi repérés l’antique chemin qui contournait le château coté Doux pour aboutir derrière le château certainement dans le bourg de Beaudiner.
Et sur tout autour du site nous avons distingué les vestiges de dizaines d’habitations et de nombreuses terrasses ou zones aplatis.
Enfin que du bonheur !!
J’espère que nous nous referons des journées relevés ensemble, je vais investir dans un décamètre et un télémètre laser !!, afin de tracé un plan du site. Et si quelqu’un possède un détecteur de métaux ….???


Bonsoir. Voilà des avancées plus que significatives! J'espere etre de la prochaine sortie...
Ardechois
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 111
Inscription: 09 Aoû 2007 11:52

Messagede Ardechois » 11 Nov 2010 18:03

castelard II a écrit:Assiette de 1578 voté par les états du Velay:
10227 écus 12 sols afin de couvrir les frais engagés lors de la réduction et la prise du château de Fay et de la forteresse de Beaudinet alors tenue par des troupes protestantes.
Saint Vidal les répartis ainsi :
Soldes des Capitaines et « gens d’armes » :
100 écus au capitaine Mathias
117 écus au capitaine Cadet
16 écus au capitaine Croizet
100 écus au sieur de Latour de Malbourg présent aux sièges de Fay et de Beaudinet
100 écus au sieur de Chaste présent 2 mois aux sièges de Fay et de Beaudinet
1600 écus aux capitaines Antraigues, Neufville, Romanet, Cubleze, Pandrau, Cornet, Chatau, du Crozet, Tirevalet, Chanial, La Coste, la Rochette pour l’acquittement de leur solde et de celles de leurs enseignes présentes aux sièges de Fay et de Beaudinet
Dépenses d’artillerie :
1562 écus 1/3 pour le remontages et l’acheminement des 2 canons, 2 couleuvrines et 3 bastardes, compris le charron, les attelages et les munitions d’icelle.
1110 écus pour les poudres, les canons et les boulets venus de Bourgogne.
1221 écus 1/3 et 12 sols pour les officiers et les servants des pièces d’artillerie.

1221 écus 1/3 et 12 sols pour les officiers et les servants des pièces d’artillerie.
Dépenses d’approvisionnement :
1259 écus à des « manants » et villageois pour la fourniture de 80 480 pains de 2 livres
296 écus à des marchands de vin du Velay et du Vivarais
724 écus aux habitants du Velay pour la fourniture de 320 moutons et 171 vaches braves (aux prix de 50 sols le mouton et 8 livres la brave).
133 écus à 2 commissaires ordonnés pour la gestion des approvisionnements.
9 écus pour les employés des commissaires ordonnés.
Dépenses logistiques :
400 écus à 20 muletiers employé avec leurs mulets.
Frais médicaux :
400 écus 1/3 aux médecins, chirurgiens, apothicaires, barbiers et hôteliers du Velay ayant soignés, pansés, médicamentés et recueillis les hommes blessés lors des assauts lancés sur les châteaux de Fay et de Beaudinet.
Dépenses diplomatique et espionnage :
135 écus pour :
Un voyage du secrétaire de saint Vidal à la cour afin d’obtenir l’autorisation d’attaques sur les châteaux de Fay et de Beaudinet.
Récompenses pour des messages secrets.
Autres actions secrètes autorisées par les états du Velay.
Dépenses de polices militaires :
400 écus au Prévôt Martel, son greffier et ses 5 archers pour le châtiment des soldats déserteurs et indisciplinés.


80480 pains! 320 moutons et 171 vaches! Les pauvres habitants des environs,meme si ils étaient dédomagés ( correctement?) devaient etre content que ça se termine! Les gens d'armes vivaient vraiment sur le pays.
Ardechois
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 111
Inscription: 09 Aoû 2007 11:52

Messagede Ardechois » 11 Nov 2010 18:11

Un petit plan du site répertoriant vos découvertes est-il possible? Merci.
Ardechois
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 111
Inscription: 09 Aoû 2007 11:52

Messagede smourff » 11 Nov 2010 18:50

rapidement pour ardèchois : très intéressant de pouvoir être dans le "réel". la tour parait donc bien sur le piton rocheux à l'arrière de la maison actuelle, peut être de forme rectangulaire, mais en tout cas pas assez grande pour être considérée comme un donjon. mais vue à 360°impeccable
nous avons aussi vu la grange de tes grand parents. sinon, on voit bien un chemin qui fait un tour intérieur avec son mur de soutènement. On devine des restes d'habitations avec des éboulis. sur le pic du rocher pointu (suis pas bien sûre du nom) on remarque que les roches de la falaise on été taillées pour être encore plus verticales. on a remarqué aussi en alignement de ce pic que d'autres rocher de la falaise ont été taillés et on peut suivre ce qui devait être un mur d'enceinte défensive qui se sert des roches pour faire des avancées. Celui ci contourne vraisemblablement l'emplacement d'est en ouest par le sud. Au bout, on a remarqué que de la roche taillée ou nous étions, nous apercevions la roche taillée de l'entrée du site (à droite en arrivant vers la maison. En faisant les chèvres dans les taillis, on a trouvé des grosses pierres taillées régulièrement qui devait en fait faire partie du retour du mur entre le mur du bas et le haut du site.
En observant le site, on peut constaté que l'entrée vers la maison a été remblayée. on peut supposer que l'entrée principale était entre la tour et le rocher d'entrée (dont je parlais plus haut) avec un fossé, creusé ou naturel (mais probablement en partie naturel) voir un pont levis ou un système de fermeture
Côté nord ouest, soit coté foret, difficile de savoir si la tour était inclue dans le dispositif d'entrée ou pas... quand on descend vers la foret on trouve un chemin qui a un moment fait un parfait arrondi, en descendant en contre bas on remarque sous l'arrondi un amas d'énormes pierres bien taillées. le chemin doit rejoindre celui qui descend vers gambonnet, la valette et la chapelle. y avait il une seconde porte moins imposante là bas? difficile à déterminé. Ce qu'on voit par endroit, ce sont des restes d'un mur qui rejoint le rocher pointu. donc on boucle le mur d'enceinte. j'ai même trouvé à un endroit (je ne sais plus où!!) une pierre taillée en encorbellement, un corbeau?
Que les autres me corrige si je dis des bêtises
En général je pense que tous les trois sommes heureux de notre visite, le site s'avère en taille bien plus important que prévu et sa situation stratégique est confirmé par un plan de Jluc montrant que l'autre versant (côté Garneyre) était le vivarais et le versant chateau la pointe du Velay.
Il faudrait y retourner encore en automne, en hiver (pas sous la neige) et au printemps car il est bien plus facile d'y circuler et de voir sous la végétation. Il serait judicieux de faire un relevé topographique et topométrique de l'ensemble du site. il faudrait un mètre laser.
ça glisse un peu, jluc et moi avons prit chacun une gamelle et il faut un peu faire la chèvre dans les ronces.
Vu l'importance du site, je pense qu'il faut rassembler nos forces, documents, photos et relevés divers et monter un dossier très sérieux à présenter au conservateur du patrimoine de l'ardèche ou directement à la Drac. Je n'ai pas hélas beaucoup de contact avec eux, travaillant par contre très régulièrement avec le CG 43. Mais peut être, puisqu'on parle du Velay, ceux ci seraient ils intéressés aussi. Peut être aux bâtiments de France aussi... je me charge de faire une recherche sur les instances susceptibles de s'intéresser à notre "petit Polignac" puisqu'on part sur un site peut être moins important mais de configuration probablement comparable.
Voilà, merci à tous pour ces découverte, en échange je vous organiserai en été une visite de Montivert. et merci à Jluc pour son cd, je n'ai pas encore eu le temps de le regarder, mais sympa d'y avoir pensé.
Bon maintenant, je vais soigner mon dos, il a un peu moins apprécié que moi la visite!
Je propose également de mettre en place un site ou un blog au moins ou nous pourrions mettre les documents à la lecture de chacun. Le blog peut être ouvert ou réservé aux membres à vous de voir.
smourff
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 02 Sep 2007 18:41

Messagede Ardechois » 11 Nov 2010 20:27

Merci pour ce compte rendu détaillé.A vous lire,je sens ce chateau oublié renaitre peu à peu de ces cendres...
Ardechois
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 111
Inscription: 09 Aoû 2007 11:52

Messagede christian » 11 Nov 2010 20:50

Bonjour à tous,
Ce fut une excellente matinée riche en découvertes et le fait d'être trois a permis de poser et de vérifier de nombreuses hypothèses tout en faisant beaucoup avancer les recherches. Nous avons maintenant une idée plutôt précise de ce que devait être le site castral, avec quelques doutes concernant la partie tournée vers la forêt. Je n'ai rien à ajouter à ce qu'on écrit Smourff et Castelard dans leurs excellents compte-rendus.
Maintenant, après cette "mise en bouche" nous allons pouvoir passer à un beau dîner: relevés et mesures sur le site pour établir un plan,recherche des élévations et des vestiges de bâtiments, représentation 3 D et pourquoi pas une maquette (voir le superbe travail de JL Bourbon sur Ventadour dans un lien d'un précédent message, p 27 je crois).
D'accord pour le blog. Je vais aussi rechercher sur quel site j'ai trouvé le livre "géographie historique du Velay , je ne l'avais pas book marqué et je ne m'en souviens plus.Je vais aller au Puy jeudi pour continuer les recherches et j'essaierai de faire de meilleures photos que celles du DVD.
En ce qui concerne la partie de Beaudiner située sur la commune de Saint Bonnet le froid , le plan cadastral napoléonien est numérisé aux archives du Puy et j'en ramènerai jeudi une photocopie, il pourra peut-être nous en apprendre un peu plus sur ce versant plutôt"flou".
Au plaisir de vous lire et de vous revoir à Beaudiner.
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Messagede smourff » 12 Nov 2010 06:22

arf, j'ai mélanger Jl et christian dans mon compte rendu. tellement prise par mon enthousiasme pour ce site.
mes excuses à christian
smourff
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 02 Sep 2007 18:41

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos