Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivarais

L'architecture médiévale désigne l'étude et l'inventaire des constructions propre au Moyen Âge. Cette discipline ne se cantonne pas au château.

Messagede castelard II » 12 Nov 2010 22:08

j'imagine que Beaudiner était équipé d'une chapelle, et vu l'importance du bourg je me demandais si il a put posséder un cimetière ....??
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede smourff » 13 Nov 2010 08:42

je suis assez d'accord avec le plan proposé par castelard. toutefois, je m'interroge sur le rocher pointu. Nous avons effectivement trouvé dessus des trace de taille de rocher et de construction. mais est ce à l'endroit ou tu indiques une habitation ou plus loin carrément sur le rocher pointu?
Parce qu'en y réfléchissant bien, je vois mal une habitation pure sur ce rocher. j'aurais peur de tomber en sortant de chez moi! ce qu'on a vu ne sont ils pas plutot des restes d'une construction défensive ou d'observation beaucoup plus ancienne? ce qui expliquerait qu'elle ne soit pas reprise comme habitation sur le cadastre 1836. Il faudra vérifier sur place avec le mètrage.
En ce qui concerne le bourg de Baudinet, je le verrais plutot sur la plate forme observée plus vers le haut de la vallée, dans l'axe entre le chateau et la roche des chiens. bien que je pense plutôt a des fermes disséminées en fonction des sources comme l'habitat ancien ici qu'a un vrai bourg.
sinon beau travail !
smourff
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 02 Sep 2007 18:41

Messagede castelard II » 13 Nov 2010 09:07

oui effectivement sur les plateformes rochers je voyais des petites tours ou simplement des murs défensifs, pas de maisons ont est d'accord.(les petits carrés bleus représente c'est tourette)
par contre pour le bourg ont distingue plusieurs vestiges de maison en contre bas (il faudrait les répertoriées) presque jusqu'au ruisseau et dans le prolongement de l'arrête , de plus je pense qu'il devait avoir des habitations dans la zone boisée d'aujourd'hui
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede Ardechois » 13 Nov 2010 12:32

Bonjour. Un grand merci pour ce plan détaillé.Plusieurs interrogations.Ou situé vous le donjon? Sur l'eperon rocheux principal,ou adossé a celui-ci? Je suis assez d'accord en ce qui concerne la localisation du bourg,mais je pense néanmoins que celui ci devait s'étendre coté "foret". En descendant plus bas dans le bois en direction de "La Rochette",j'ai constaté de grands emplacements plats: anciennes terres cultivées?Il y a aussi dans les parages un ancien chemin appellé autrefois "le chemin des seigneurs".En ce qui concerne les "rochers plateformes",ne pensez vous pas qu'ils pouvaient etre englobés dans une seconde enceinte,avec de petites tours d'observation dessus?
Ardechois
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 111
Inscription: 09 Aoû 2007 11:52

Messagede castelard II » 13 Nov 2010 14:50

je vais faire un plan plus centré sur le château
Si vous avez des hypothèses faites moi un dessin,
je les mettrais en plan et les montrerais sur le blog de beaudiner
http://beaudiner.centerblog.net/
nous pensons qu'il y avait une tour (environ 4mètres x 5mètres) sur l'éperon rocheux principal, mais de la à l'appeler donjon ??
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede christian » 13 Nov 2010 16:48

J'ai vu que le blog sur Beaudiner venait de naître ; c'est super je lui souhaite une longue vie.
Pour le compléter je joins à ce message la généalogie des Beaudiner si vous voulez bien la lire, la corriger on pourrait peut-être la mettre sur le blog?
Les « De Beaudiner » :

Le château de Beaudiner situé sur le diocèse de Valence relevait cependant du fief de l’Evêque du Puy.
.Deux membres de la famille De Beaudiner prirent part aux croisades, ils s'enrôlèrent sous la bannière de Pons de Tournon, l'abbé de la Chaise Dieu, qui fut présent en 1098 au concile de Clermont. Cette puissante famille seigneuriale avait participé à la première croisade.

Au milieu du XIIème siècle Artaud de Beaudiner avait un frère présumé dénommé Pons qui fut abbé de la Chaise Dieu entre 1157 et 1178.

Les Beaudiner acquirent entre 1200 et 1225 la seigneurie de Cornillon dont le château connu dès le XIème siècle commandait les défilés de la Loire au sortir du Velay. La légende raconte que la forteresse primitive fut érigée par un Lavieu qui aurait voulu se protéger des troupes du Comte du Forez qu’il avait assassiné pour venger sa femme violentée.

Guillaume Ier de Beaudiner dit « le jeune », chevalier, seigneur de Cornillon concéda en 1240 les franchises de Cornillon. Ce dernier, ayant besoin de fortes sommes d’argent pour se rendre en terre sainte accorda moyennant finances une charte de liberté aux habitants de ce village..

Cependant il mourut à Cornillon entre 1240 et 1242 sans avoir pu accomplir son voyage.

Il eut deux fils ; Aymar, le fils aîné qui demeura longtemps donzeau, et le cadet, Guillaume à qui vers 1248, 1251, le connétable d ‘Auvergne, pour Alphonse de Poitiers avait extorqué dix livres pour un recours.

Aymar de Beaudiner confirma et amplifia la charte de cornillon en 1243 après avoir hérité.

Les Beaudiner prirent possession à partir de 1252 d’une partie de Saint Germain Laval par le biais de l’épouse d ‘Aymar, Béatrice dame de Saint Germain. Ils se trouvèrent ainsi avec plus de mille livres de revenus , la première fortune du forez au début du XIVème siècle.

En 1271 il vend pour la somme de 600 livres son château d’Ay au diocèse de Vienne à Aymar d’Annonay

Avant 1276 les Beaudiner donnent leur nom à la censive de Beaudinat près de Saint Julien d’Oddes.
Aymar de Beaudiner meurt avant 1279, enfin adoubé, chose rare car il était peu courant qu’un seigneur de son rang attendit la cinquantaine pour devenir chevalier.

Le seul fils connu d’Aymar, Guillaume de Beaudiner dit « Guillot » approuva en 1271 la vente d’Ay et hérita vers 1277 n’eut pas le temps de devenir chevalier car il mourut relativement jeune en 1294 toujours donzeau.

Il « éteignait sa race en quenouille » ne laissant qu’une fille qu’il eut avec Béatrix de Jarez, Luce de Beaudiner dont le mari fut Guillaume de Poitiers , cadet des comtes de valentinois
qu’elle épousa en 1293 et qui disposèrent de la baronnie de Beaudiner pour une seule génération.

Guillaume de Poitiers et Luce de Beaudiner eurent cinq enfants :
Guillaume, seigneur de Chanéac, baron de Beaudiner , Alix de Poitiers, Béatrix, Florie, Alixante.
Après le décès de son fils, Luce de Beaudiner substitua son fils Guillaume à sa fille Béatrix dans la possession de la Baronnie de Beaudiner.

Luce de Beaudiner fonda en 1332 le couvent des Clarisses de Chazeau près de Firminy.

En 1320 , Jean de Crussol épouse la fille de Luce de Beaudiner, Béatrix de Poitiers et acquiert ainsi la baronnie de Beaudiner

La baronnie de Beaudinet passe donc à la famille de Crussol .

Par un acte de 1352, Guillaume Bastet, seigneur de Crussol, donne à Hugues de Bronac, Chatelain de Montivers, les rentes du château de Beaudiné, moyennant la somme de 200 livres à payer au seigneur de Solignac"
(les châteaux historiques du Vivarais, Benoit-d'entrevaux, éditions de 4 seigneurs- Grenoble 1972)

Le château est donc confié à un châtelain dès 1352.

Le châtelain est le représentant du seigneur qui ne peut assurer seul la garde de ses châteaux.Les commandements de ceux-ci étaient confiés à des châtelains qui étaient des militaires, en général de noble origine. D’autres jeunes seigneurs , futurs chevaliers venaient servir et se former au métier des armes auprès d’eux.
Les châtelains étaient chargés de défendre le château, d’assurer son entretien , d’administrer le mandement relevant du château.
Ils récoltaient les impôts et les revenus de la châtellenie pour le seigneur et réglaient les conflits avec le droit d’infliger des amendes. En cas de demande du seigneur ou de danger ils pouvaient rassembler des milices.

A la fin du XIVème siècle, la Châtellenie revient à la famille de Chanelosc.

En 1403 la baronnie apportait une rente de 1500 à 2500 livres ( selon Poncet)

Jacques de Crussol seigneur de Beaudiner, sénéchal de Beaucaire et de Nîmes, Grand Pannetier de France épousa en 1486 Simone d’Uzès fille unique et héritière de Jean Vicomte d’Uzès . Elle apporta à son mari la Vicomté d’Uzès à condition qu’il relèverait le nom et les armes d’Uzès.

Jean de la Fayolles de Mars devint châtelain de Beaudiner en 1456.
Il eut pour fils Pierre qui eut pour fils Etienne qui épousa le 6 octobre 1527 N… de Rochas .
L’un de leurs enfants, Gilles, se maria le 9 février 1563 avec Gabrielle de Colonna dont il eut François .
Ce dernier épousa le 31 janvier 1606 Isabeau d’Eurre.
Leur fils Jean de la Fayolle avait pour titres : Châtelain de Beaudiner, Gouverneur pour le roi du château de Rochepaule . Il épousa en 6 janvier 1626 Marie des Oches.

Jacques de Crussol, fut Baron de Beaudiner de 1510 à 1567.


Jacques II de Crussol (20 juin 1540, 7 septembre 1584) duc d’Uzès, Pair de France, Comte de Crussol, Baron de Lévis, de Beaudiner, vend à Henri de Fay Coisse la baronnie de Beaudiner.
En… ???
Ce dernier en fait hériter sa soeur Judith de Fay, laquelle :
« en 1618, Judith de Fay fait hommage de son château et mandement de Beaudiner à l’évêque du Puy. »

Le mandement de Beaudiner rassemblait plusieurs paroisses dépendant du château
.
(les Fay étaient une très puissante famille du haut Vivarais tirant son nom de la terre de Fay
(aujourd’hui Fay sur Lignon, autrefois Fay le Froid) avec une filiation connue de puis l’an 1000 grâce à Pierre, chevalier, seigneur de Fay. En 1614, Paul Antoine de Fay était Evêque d’Uzès.
Judith de Fay de la branche des Fay de Gerlande était la fille de Christophe de Fay, Seigneur de Gerlande et de Guione de Saulsac dont le mariage avait eu lieu le 21 février 1546.
Judith de Fay avait épousé le 19 décembre 1583 Fleury de la Rivoire, Seigneur de la Rivoire et de Chadenac.
Elle devint donc châtelaine de Beaudiner et mandataire après 1618 et à un âge avancé , elle devait avoir près de 60 ans.

Une autre version dit que :
La famille de Crussol conservera la baronnie de Beaudiner jusqu’en 1620 date à laquelle Emmanuel de Crussol, Duc d’Uzès, baron de Beaudiner , vend la baronnie et la seigneurie de Beaudiner à Jean de Romanet pour la somme de 41000 livres. Les Romanet alliés à la famille de Lestranges possédaient encore cette seigneurie et ce titre en 1789.
Cette version ne tient pas compte du passage de la Baronnie à la famille de Fay.

Les Fay garderont peu la Baronnie de Beaudiner peut-être suite au décès de Judith de Fay.

Jean de Romanet achète la baronnie de Beaudiner en 1620 et la laisse à son fils Charles de Romanet.

En 1743 le descendant de Charles de Romanet , Charles Antoine de Romanet , épouse Catherine de Lestranges avec la clause que le baron de Beaudiner porterait les armes des Lestranges.

(Assemblée bailliagère de la province du Forez 1789)
(p 55)
« Messieurs de Lestranges, actuels du Vivarais sont d’une ancienne noblesse de cette province du nom originaire de Romanet de Beaudiner. Beaudiner est une antique ruine féodale de cette contrée.. »

Le château, qui devait encore être entretenu au moins en partie, en 1628, puisqu’il était sous la responsabilité d’une châtelaine, est négligé et tombe ensuite en ruines comme il est indiqué en 1789.

Le dernier à porter le titre de baron de Beaudiner fut Louis Charles César de Romanet, Baron de Beaudiner, Marquis de Lestranges, maréchal de camp des armées du roi, qui continua sa carrière militaire sous la Révolution, et malgré un séjour en prison sous la terreur, la termina comme général d’Empire en 1803. Il décéda en 1819, enterrant avec lui le titre de baron de Beaudiner

La famille de Lestranges existe encore aujourd’hui, la grand-mère de l’écrivain Antoine de Saint Exupéry n’était autre que Cécile de Romanet de Lestranges. D’autres Lestranges ont poursuivi une carrière politique (en 1902 un Lestranges devient député) . La famille de Lestranges possède toujours le château de Boulogne .
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Messagede castelard II » 13 Nov 2010 17:40

j'ai aussi fait une généalogie des possesseurs de Beaudiner je te l'envoi par @mail
pour le blog je voyais ça plutôt collectif
je vous envoi le mot de passe, comme ça vous pourrez alimenter avec vos recherches
tu pourras mettre en ligne tes superbes dessins du château au 10ème siècle
Dernière édition par castelard II le 13 Nov 2010 22:24, édité 1 fois.
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Messagede christian » 13 Nov 2010 17:46

Tout à fait d'accord pour que le blog soit un travail collectif.
On pourrait, pour la généalogie des Beaudiner faire une synthèse de tout ce qu'on a trouvé?
Pour les dessins du château du XIème siècle, il faut que je les corrige à la lumière de ce que nous avons vu jeudi et puis je les enverrai à tous pour que vous puissiez apporter des corrections.
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Messagede smourff » 13 Nov 2010 18:28

Mon homme me confirme que ses parents ont eu une ferme dans les ruines coté foret sous beaudinet (sur le chemin vers Gambonnet. à cet époque (1940-50?) la ferme était encore active et entourée de prés en terrasses. Bien qu'ayant connu les prés avant les plantations, il ne se souvient pas d'autres ruines. Ce qui est sûr par contre c'est qu'il y a une ruine à Gambonnet avec une pierre taillée. Je ne peux pas décrire de mémoire ce que c'est (un blason?) puisque j'ai la mémoire en forme de passoire. je dois avoir une photo, je cherche et je la met sur le blog.
j'analyse vos plans très intéressants demain, mais à première vue, sur celui de christian, j'aurais placé la porte à l'endroit ou arrive le chemin actuel. Lors de notre visite, à l'endroit ou tu la places, il me semble que l'écart entre les deux versants est un peu trop considérant les moyens de batir au 10ème siècle. maintenant, tu vas me dire que les romains ont bien construit le pont du gard... certes. Mais j'aurais été architecte à beaudinet, j'aurais choisi l'endroit ou l'espacement des deux versants est le plus étroit pour placer le pont....
smourff
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 02 Sep 2007 18:41

Messagede Ardechois » 13 Nov 2010 19:03

La ferme dont tu parles,c'est celle des "Fournes".Les parents de ton homme(R.Granges?)l'a louait a mes grands parents dans les années 50.Un peu plus loin,il y avait celle du "Muret",ou la derniere habitante que ma mere a connu,et qui était née dans les années 1850, parlait des 90 toits qui fumaient a Beaubinet,dans "l'ancien temps" comme elle disait. Je connais bien les parages,jusque sous Beaudinet.
Ardechois
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 111
Inscription: 09 Aoû 2007 11:52

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron