Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivarais

L'architecture médiévale désigne l'étude et l'inventaire des constructions propre au Moyen Âge. Cette discipline ne se cantonne pas au château.

Messagede christian » 06 Nov 2011 13:23

Bonjour à tous et bonjour Rod,
En ce qui concerne le toponyme Beaudiner (version moderne francisée ) il existe plusieurs hypothèses; voici celles que nous avons recueillies.
Beaudiner se décline en Baudinard, Beldinard , Beldisnard, de Bello Prandio, Beaudiné, Beaudinet ...
Ce toponyme n'est pas spécifique à la région de Saint André en Vivarais, on le trouve également utilisé au moyen-âge dans le midi.
En ce qui concerne sa signification, voici plusieurs versions:
D'après la légende populaire, Beaudiner serait un lieu où jadis quelques seigneurs auraient fait un "bon dîner".
D'après l'abbé Teyllière, Beaudiner est un lieu magnifique (ce qui est vrai, la vue est imprenable) où il fait "bon dîner".
D'après le mot antique bodinar signifiant "borne frontière", Beaudiner serait un poste militaire entre deux royaumes.
D'après le baron de Coston (au XIXème siècle) Beaudiner aurait pour racine din qui se décline en langue celtique en dun ou duin et qui signifie rocher ou montagne. Beaudiner serait donc le beau rocher ou la belle montagne (ce qui est vrai aussi) . Il serait l'équivalent de Beaumont ou Belmont.
D'après un dictionnaire moderne des toponymes, Beaudiner serait une "bonne terre", un excellent terroir , de bon rapport.
Enfin, d'après la dernière version que nous avons évoquée dans un message récent, Beaudiner signifierait "la bonne pâture" et de Bello Prandio signifierait la promesse de bons dîners pour les vaches et les moutons ayant transhumé de la vallée du Rhône jusqu'aux riches prairies du haut Vivarais ! (premières mentions de Beldisnard en 1030, puis en 1144 dans le cartulaire de l'abbaye de Saint Chaffres)
Quelle est votre version préférée?
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede castelard II » 06 Nov 2011 14:14

topo surl'etymologie de Beaudiner:
Il existe 3 orthographes modernes à Beaudiner : Baudiner, Beaudinet ou Beaudiné.
Beaudiner prend dans les textes médiévaux les formes suivantes : Beldinar, Beldisnar, Beaudinar, Bello Dinario et plus exceptionnellement : Bello Prandio, Belli Prandii ou Pulchro Prandio.

Il existe plusieurs hypothèses à l’origine de nom de Beaudiner :
• La première hypothèse vient du baron de Coston qui attribue le nom Beaudiner à la racine Celtique dun din ou duin qui signifie rocher, montagne ou château. Beaudiner serait alors l’équivalent de Beaumont ou Belmont.
• La seconde hypothèse est qu’en bas latin Bodinar signifie « borne frontière », Beaudiner étant justement sur la frontière du Velay et du Vivarais.
• La locution toponymique Bèl dinar, invoque la richesse des productions d’un terroir (pour les hommes ou les troupeau !).
• Et la dernière apparaissant plutôt légendaire viendrait d’un beau dîner (bellum Prandium) qu’y firent 4 seigneurs de la région.
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede An1000.org » 06 Nov 2011 15:48

Merci à vous deux.

Pour répondre à la question de Christian, je dirais que celle de l'Abbé me plait bien, même si elle reste totalement romanesque. ;-)
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede castelard II » 08 Nov 2011 20:30

je pensais qu'il faudrait vraiment que nous fassions un topo de l'histoire de St Andre,St Bonnet, Beaudiner sur wikipedia durant nos longues soirées d'hiver...
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede christian » 09 Nov 2011 13:47

Bonne idée, wilkipedia permet aussi de contacter d'autres personnes. Pendant ces longues soirées d'hiver, il serait bien aussi de préparer la plaquette et de baliser le chemin autour de Beaudiner ainsi que le chemin des seigneurs, aussi loin que possible. Un ami va bientôt me mettre en relation avec une autre association située à Chazot, à côté de chez moi et qui travaille sur l'abbaye de Chazot . Cette association s'intéresse aussi aux Beaudiner puisque Luce de Beaudiner est la fondatrice de cette abbaye. et qu'elle y fut enterrée en 1337. Je ne sais pas s'ils ont de la documentation sur les Beaudiner de 1000 à 1337 , si notre notice peut leur être utile et si ils sont intéressé par la découverte du château de Beaudiner, de St André et de ses environs...? A voir, s'ils donnent suite je vous tiens au courant.
Cordialement Christian
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede castelard II » 12 Nov 2011 17:28

exploration 1er niveau du roca:
Le premier niveau du roca est très intéressant
Manifestement il ne subsiste aucuns éléments bâtis, on ne trouve outre la terre et les débris végétaux, que de petites pierres de remplissage, des débris de lauzes, du sable, très peu de mortier blanc.
Ce niveau est taillé en léger devers vers l’Est et parfaitement plat.
Les angles du niveau sont constitués de blocs d’appui rocheux taillés dans le Roca délimitant parfaitement le bâtiment (Aula primitive?) qui était accolé à la Toris
Au centre de ce niveau coté toris apparaît un léger « perron » taillé lui aussi dans le rocher, que je n'ai que très partiellement dégagé.
Le mieux c’est de dégager toute la terre de ce niveau, pour en savoir plus sur ce bâtiment et pour les infiltrations........
castelard II
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 112
Inscription: 07 Sep 2007 19:20

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede christian » 12 Nov 2011 17:31

Bonjour,
Je viens de prendre contact avec le président de l'association de Chazot , "Chazot, d'hier à aujourd'hui" qui m'a dit être très intéressé par nos travaux puisque eux concentrent leur travail sur l'abbaye fondée par Luce de Beaudiner vers 1332 et ont déjà fait quelques recherches sur cette famille. Leur assoc regroupe une cinquantaine de membres dont d'éminents historiens locaux. Nous avons convenu de nous rencontrer dans une dizaine de jours pour voir comment nous pouvons échanger nos recherches et pourquoi pas travailler ensemble sur certains points. Comme leur président habite à 1 km de chez moi ce sera facile J'aurais bien besoin d'avoir une notice n° 12 pour pouvoir leur la laisser est-ce que Thierry pourrait m'en envoyer une par la poste?
A bientôt
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede christian » 15 Nov 2011 09:43

Bonjour,
En 1275, Aymar baron de Beaudiner seigneur de Cornillon, confie les châtellenies de Beaudiner et de Montregard à Guillaume de Rolla.
Dans son "essai sur les origines des châtelains et mandements", G Letonnelier (Grenoble 1925) a étudié à partir de documents d'époque, provenant essentiellement de cartulaires d'abbayes, qui étaient les habitants des châteaux de cette époque.
Dans la plupart des mandements n'existait qu'un seul château dans lequel résidait le châtelain et sa famille. Dès le début du XIIème siècle vivaient aussi dans le château ou à proximité d'autres milites placés sous le commandement du châtelain, renforçant la garnison et veillant à la défense du pays. Ces milites pouvaient posséder leur propre maison ou être regroupés dans une maison commune située dans l'enceinte du château.
A côté du châtelain et des milites on trouve 2 sortes d'habitants: d'une part "les hommes" (non libres, serviteurs, domestiques, artisans) d'autre part les collaborateurs du châtelain ( chapelains, mistraux et viguiers).
Les attributions du châtelain sont avant tout d'ordre militaire. Il était "custros et patronus" , commandait les autres milites et les hommes de la garnison et veillait à l'entretien et aux réparations de la forteresse au moyen des corvées. Cependant lorsque le suzerain devait se faire représenter dans un de ses mandements par un vassal châtelain, il devait joindre aux attributions militaires son droit de suzeraineté c'est à dire celui de rendre la justice et de percevoir des droits. Le châtelain devint ainsi juge et percepteur du mandement qui lui était confié . Le châtelain jugeait dans des assises nommées "placita" . Les condamnations constituaient des revenus.
Les châtelains étaient assistés d'un notaire ou d'un greffier , le "scriptor".
Le châtelain percevait les amendes judiciaires , les revenus domaniaux en natures: pâturages , produits des forêts, des vignes, des terres cultivées, et tout ou partie des dîmes. Il percevait aussi les droits de leydes sur les marchés et les foires, les lon-lieux et les péages, la redevance appelée "talucum" et les droits de mutations.
En tête des collaborateurs du châtelain se placent les chapelains (leur existence est confirmée à Beaudiner aux XIIIème et XVème siècle où ils doivent payer des impôts) . Ceux-ci assuraient le service religieux à l'intérieur du château, , percevaient les revenus de la chapelle les droits de sépultures et autres redevances.
Le châtelain disposait d'un certain nombre d'auxiliaires de police dont en premier lieu le "mistral". Celui-ci est cité dès la fin du XIème siècle. Son rôle était celui de garde de propriétés. Il exerçait sa surveillance sur un secteur ou étendue de terres qui prit le nom de "mistralie ou ministralia". Il était issu de la classe roturière et prenait toujours rang de témoin après les milites. Il représentait le châtelain lors des ventes ou des donations; Son salaire consistait essentiellement en revenus en nature.
Le "bayle" (bajalus) lui, n'était pas un surveillant mais une sorte d'intendant.
Les "viguiers" enfin , apparus au début du XIIème siècle, ont des fonctions mal définies dans les textes de l'époque, ils apparaissent dans des actes comme témoins mais on n'a pas d'autres renseignements sur leurs fonctions.
Voilà à travers un résumé de cet essai quels pouvaient être les habitants du château de Beaudiner en 1275: Guillaume de Rola, châtelain et sa famille, quelques milites, des "hommes" (gens de labeur) un chapelain, un notaire ou un greffier, un bayle, un mistral, un viguier.
A bientôt.
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede An1000.org » 16 Nov 2011 04:53

J'effacerais dés que Castelard II en aura pris note...

Cher Thierry, ton adresse mail du forum n'est pas valide.
Comme tu suis le fil, je reçois, après chaque post un mail qui me dit "adresse no ok".
Tu peux la changer et mettre la bonne ?
Merci.
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Re: Baronnie et chateau de Beaudinet a Saint André en Vivara

Messagede christian » 17 Nov 2011 17:37

Bonjour,
Voici un compte-rendu des travaux effectués ce jour à Beaudiner:
Continuation du travail de dégagement entrepris par Thierry côté Nord du rocca. On s'aperçoit qu'on vient de mettre à jour le sol d'une habitation , formé de grandes dalles plates soigneusement aplanies dont les interstices ou failles semblent avoir été comblés par du mortier de chaux pour assurer la planéité.Elles sont recouvertes par une énorme masse d'éboulis mélangé à des souches d'arbres. Ces dalles qui occupent toute la surface est du rocher se dirigent vers la partie centrale du rocca dont le rocher porteur de la grosse tour domine de 2 m environ ce sol de bâtiment. Grâce à leur tracé qui délimite un rectangle il est possible de trouver l'emplacement des murs.
On peut dire que le rocca de Beaudiner portait au moins la grosse tour, en partie centrale et un bâtiment accolé côté est, à moins qu'il n'y ait eu qu'un seul énorme donjon réunissant les deux. Pour le côté ouest, il faudra attendre le dégagement des éboulis, mais je ne serais pas étonné qu'il y ait eu aussi de ce côté là un autre bâtiment.
J'ai débroussaillé l'entrée sud ouest du castrum au-dessus du chemin des seigneurs. A cet endroit pouvait se trouver une porte d'accès au bourg castral. Un mur fait de gros moellons grossièrement taillés s'appuie contre le rocher qui domine le chemin et se dirige vers le Nord ouest. Etait- ce un mur qui protégeait le castrum???
Enfin , j'ai fini de jeter par dessus la falaise sud les arbres coupés et les broussailles qui encombraient encore les terrasses . les pompiers vont pouvoir venir brûler tout ça sans risque.
A bientôt .
christian
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 92
Inscription: 06 Sep 2010 09:18

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos