Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Bertrand Du Guesclin

La différence entre une guerre réussie ou non ne dépend pas uniquement de ses troupes, mais aussi de ses ennemis ainsi que de nombreux facteurs extérieurs.

Messagede Barberousse » 23 Juin 2005 12:04

Moi,breton je me dois de rendre hommage a Bertrand du Gesclin lui-même breton,connétable de France,ingénieux combattant et fin tacticien...En effet celui ci apporta une nouvelle facon de combatre préférant fuir que de ce faire tuer ou capturer,il jeta alors un regard critique vis a vis des pratiques de son temps qui préférait mourrir que de fuir (je ne dis point que cette pratique est absurde car l'honneur est une qualité majeure seulement l'honneur peut être désastreux dans un champs de bataille)et fis dès lors évoluer les tactiques militaire et participa a la guerre de succesion en bretagne.
Un médiéviste en herbe
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Alerik » 27 Juin 2005 05:42

Que dire d'un routier qui a détourné la Bretagne du droit chemin ?
Jusqu'à lui, la Bretagne était fidèle à l'Angleterre.
Les mercenaires servent à donner du travail aux chevaliers ... en effet, ils créent de nombreux orphelins et veuves à défendre ...
Avatar de l’utilisateur
Alerik
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 85
Inscription: 25 Nov 2004 16:44
Localisation: Belgique

Messagede Barberousse » 27 Juin 2005 18:22

ESt ce Bertrand du gesclin qui créa la guerre de succesion bretagne ?Non il n'y ait pour rien alors n'accuse pas un homme qui se batit pour la liberté de la bretagne...
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Alerik » 27 Juin 2005 21:15

je ne l'accuse pas mais je ne l'idôlatre pas comme toi !
c'était un routier avant tout ... il a donc combattu pour ceux qui l'ont payé ...

si tes "hommages" ne sont pas là pour attirer une conversation et échanger des avis, ouvre un blog !
Les mercenaires servent à donner du travail aux chevaliers ... en effet, ils créent de nombreux orphelins et veuves à défendre ...
Avatar de l’utilisateur
Alerik
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 85
Inscription: 25 Nov 2004 16:44
Localisation: Belgique

Messagede Barberousse » 28 Juin 2005 16:44

Je ne t'est pas agrésser,Alerik,j'essaye seulement de prouvé la valeur d'un homme qui fut connétable de france crois tu qu'un routier comme tu le décris soit digne d'etre chef des armées de france ?(mais je sais qu'il fut routier)...Et à ces débuts il ne se batit que pour lui même et pour sa région ...
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Alerik » 29 Juin 2005 03:59

gaffe à l'orthographe, j'ai du mal à comprendre ce que tu écris.
qu'a-t-il bâti ????
Les mercenaires servent à donner du travail aux chevaliers ... en effet, ils créent de nombreux orphelins et veuves à défendre ...
Avatar de l’utilisateur
Alerik
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 85
Inscription: 25 Nov 2004 16:44
Localisation: Belgique

Messagede Barberousse » 05 Juil 2005 19:22

batit voulait dire se battre..voilà désolé encore pour l'orthographe
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Foulques » 16 Avr 2006 20:47

Routiers, tous les soldats l’étaient à cette époque, l’armée permanente étant encore bien loin.
L’un des traits frappants de Guesclin c’est son authentique popularité. Dans un temps où les soldats étaient synonymes de danger de quelque parti qu’ils étaient, et devaient vivre sur le pays, lui était aimé.

Guesclin s’est distingué par sa fidélité au parti de Blois d’abord, au royaume de France ensuite, contrairement à de nombreux opportunistes et aventuriers. Donc on ne peut pas dire qu’il se battait pour le plus offrant.

Troisièmement, il a réintroduit la notion d’efficacité dans la guerre ce qui lui vaudra des succès inespérés dans un temps où les Français paraissaient maudits sur le champ de bataille.

Rappelons l’interdiction de reculer demandé aux chevaliers de l’ordre de l’étoile, créé en 1351 par Jean le Bon. Cette noble et stupide instruction empêchera tout mouvement tactique dans les affrontements et en fera perdre beaucoup.
Guesclin, tout comme Charles V qui se méfie des grandes batailles (et pour cause !), est un pragmatique. Mais c’est avec leurs nouvelles méthodes que la France pourra prendre une revanche.

LIAISONS-TRANSMISSIONS.
C'est encore un point de très nette régression par rapport à l'époque romaine.
Au plan tactique: La raison essentielle est la même que celle des défauts du Commandement sur le champ de bataille : si le chef de l'armée prend place systématiquement au premier rang dans la mêlée, toute vue d'ensemble lui échappe et il a déjà fort à faire pour combattre. Dans ces conditions il n'a même pas à prévoir un système de liaisons qui lui permettrait de recevoir des informations et d'envoyer des ordres.

En définitive, outre les facteurs du courage et du nombre le gain d'une bataille peut souvent revenir à l'initiative heureuse d'une de ces formations très généralement méprisée que sont les gens de pied.
Ce n'est que peu à peu, au cours de la Guerre de Cent Ans - et après bien des revers qui eussent pu être évités - que cette désastreuse pratique commença à diminuer.
Un du Guesclin donne l'exemple et entraîne ses gens quand il le faut; mais il sait aussi se tenir informé de l'évolution de la bataille, envoyer des ordres, faire donner les réserves à bon escient : à Cocherel - 1364 - par exemple, il réserve 200 hommes d'arme - malgré leur impatience - et les lance dans une charge de flanc au moment opportun. Cette charge surprend totalement l'armée anglo-navarraise, et sera décisive pour son écrasement malgré le faible nombre de ces cavaliers.
Le Connétable, un des premiers en France, a compris que la guerre n'est pas un de ces tournois, supervisés par le chevalier-d'honneur arbitre, c'est à dire une belle geste mais une affaire qui engage l'avenir pour longtemps (Du Guesclin, ailleurs, se verra reprocher, plus ou moins ouvertement, par ses compagnons d'arme sa tendance systématique à utiliser le renseignement, la surprise et la ruse).

http://www.stratisc.org/act_bru_hisguerre_Ch5.htm

Quant à la fidélité supposée de la Bretagne à l’Angleterre… :roll: On ne pourra pas étayer cette idée sérieusement. La guerre de succession de la Bretagne est une question féodale. Le parti de Montfort a trouvé des alliés là où ils le pouvaient.
Le truc classique de tous les petits partis minoritaires qui n’hésitent pas à mettre en danger l’ensemble de la communauté en faisant appel à un puissant allié étranger. La perte de Byzance et de l’Espagne Wisigothique s’est passé comme ça aussi : un prince dissident a fait appel à de puissants voisins, avec le résultat qu’on connaît.

Là heureusement les choses ont pu être sauvées mais il était moins une. Je cite Jean Favier :
"Les Anglais tenaient la Bretagne et la mettaient en coupe réglée, sans manifester le moindre souci des intérêts de leur protégé, le duc Jean IV, fils de Jean de Montfort et de Jeanne de Flandre."

Guesclin est une figure sympathique mais notre époque n’aime pas les héros. C’est un problème psychologique et non historique car les faits sont là.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Barberousse » 17 Avr 2006 10:09

Merci Foulques pour ton étude du cas de Duguesclin fort bien étayer!

Il est vrai que la figure de cet homme m'est ausi sympathique car il a su casser les traditions conservatices, qu'il a donner du renouveau dans les tactiques militaires de son temps et d'un point vue plus large remis en causes les codes d'une caste élistique...la figure à ces limites mais c'est un personnage plaisant et en tant que breton on en peut pas passer à côté :lol:
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Foulques » 18 Avr 2006 20:05

De rien, mon pote ! :wink:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron