Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Citations...

Vous avez particulièrement apprécié un livre, vous recherchez un ouvrage bien précis...
La section littérature vous est ouverte.

Messagede armoisine » 12 Jan 2006 22:32

Petits extraits, à savourer, augmenter....:

Raymond Aron (1905-1983)
Les hommes font leur histoire, même s'ils ne savent pas l'histoire qu'ils font

Nietzsche (1844-1900)
L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue.

Alexis de Tocqueville (1805-1859)
L'Histoire est une galerie de tableaux où il y a peu d'originaux et beaucoup de copies.

Thucydide (env. 460-395)
Voir clair dans les événements passés et dans ceux qui, à l'avenir, du fait qu'ils mettront en jeu eux aussi des hommes, présenteront des similitudes ou des analogies.
La guerre du Péloponnèse

Rousseau (1712-1778)
Thucydide est à mon gré le vrai modèle des historiens.
Il
rapporte les faits sans les juger, mais il n'omet aucune des circonstances propres à nous en faire juger nous-mêmes. Il met tout ce qu'il raconte sous les yeux du lecteur; loin de s'interposer entre les événements et les lecteurs, il se dérobe; on ne croit plus lire, on croit voir.L'Emile, Livre, IV. (1762)

Ibn Khaldun (1332-1406)
Il faut toujours en revenir aux sources (usûl) et s'en remettre à soi-même. Un esprit clair et un bon sens bien droit doivent distinguer, naturellement, entre le possible et l'impossible ... (Et) il s'agit, pour loi, de la possibilité inhérente à la matière d'une chose donnée.Discours sur l'Histoire universelle - Al-Muqaddima
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 13 Jan 2006 17:18

Je me pemet d'intervenir dans ces citations que je trouve très belles pour quelques unes...surtout Nietzsche pour qui j'ai un goût particulier et également Tocqueville qui reste un maitre à penser notament dans l'esprit politique: il me semble qu'il avait prévu coment la socièté allait évoluer, enfin il faudrait que je m'atèle à la lecture de ces livres pour pouvoir en parler avec plus de précision.

En revanche je voudrait discuter un peu plus la citation de Rouseau qui reprend Thucydide dans son analyse...

Alors oui, je trouve incohérent les propos de Rouseau, sans doute n'avait t'il pas le sens que je leur donne aujourd'hui mais il est de fait que je ne peut etre objectif face à son analyse: le vrai modèle de l'historien serait alors un homme qui transposerait les faits sans les juger d'aucune sorte si bien qu'on ne lirait plus mais qu'on verait...Et là se pose mon problème coment peut t'on donner une image objective de l'histoire par le biais de l'écrit?C'est totalement inconcevable rien n'est objectif,l'historien à l'image du peintre sur sa toile ne fait q'un avec son outil, le pinceau est au peintre ce que la plume est à l'historien (je comprend ici antique du moins), de même, la main de ces homes n'est que le "fil" conducteur de la pensée.L'historien, qui le veuille où non laise transparaiter son opinion de part le style de son écriture la vision qu'il va adopté et ce qu'il va consevé à ces yeux pus utiles...ce qui ne l'estpas obligatoirement.Alors si le parfait historien ne fait pas voir que fait t'il?Il donne une image...Est ce tant diférent de voir?Oui je pense,le vue supose quelque chose de limpide et de clair, la perspective historique n'admet qu'un prisme de vue ausi large soit t'il il ne constitue pas une vue.

Enfin voilà, peut etre faut t'il mettre à cela, l'esprit des lumières qui dans leur volonté de raison et de conaisances magnifie en quelques sorte le "pouvoir",si je puis dire , de l'historien...

Qu'en penser vous?

Je vous remercit :wink:
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 14 Jan 2006 12:10

Ben comme on en a déjà discuté dans un autre post, je pense que l'historien qui s'efface n'est pas honnête.

On peut reprocher parfois un brin de parti pris dans certaines études, mais rien que le choix d'un objet d'étude n'est pas anodin.
Et je plaide pour une histoire qui ne soit pas orpheline et dont on puisse juger le poids en regard des idées de l'auteur.

Mais il ne faut pas négliger non plus que l'histoire est là pour faire réfléchir, parfois pour remettre en question certaines idées. Et en cela l'historien doit avoir l'esprit suffisamment souple pour adapter son analyse devant les faits, et non faire plier les faits pour soutenir l'analyse.
La démarche des faits à l'analyse peut contredire au final le postulat de départ.
Et il faut toujours avoir à l'esprit de tendre à l'objectivité.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron