Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Contre la décadence

Les sources médiévales, difficilement lisibles, sont une aubaine pour les historiens. Elles permettent de donner des indications précises sur la société de l'époque.

Messagede vercoquin » 05 Fév 2007 17:37

Bé que tout cela me plaît !
Trenca, c'est parfait !
Dame Bridget, juste observation, ou, devrais-je dire, écoute. Je ne suis pas immédiatement sûr, pourtant, que je change ce vers, question de chant. Voici des couplets avec un nombre impair de vers, et je travaille le chant de chaque fin de couplet, comment dire ? avec insistance ?
As-tu sous la main le texte de Sei Shonagon ?
Trenca, ça m'intrigue, que signifient ces petits ^^ ?
Hé ! C'est vrai, notre moine a écrit un plazer (plaisir) et aussi un autre enueg (ennui), mais celui-ci l'emporte haut la main en qualité, non ?
Rendre une versification française de ces textes est effectivement ardu, pour des questions de langue et d'imaginaire autres. Je dois dire que je fais encore l'impasse sur quelques questions de sens, et que je travestis certaines images. Juste un peu consolé de lire ces traductions données communément (ainsi celle que tu as scannée) qui, sans respecter vraiment l'objet poétique, n'en font pas moins d'infidélités que moi à l'original.
Dame Bridget, c'est moins joli comme signature, mais ça permet de découvrir ce site !
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Trencavel » 05 Fév 2007 20:31

Messire Verco, ^^ ce sont deux petits yeux qui se plissent quand on sourit, comme dans les BD ^^

Bref, ne glissons pas dans le hors-sujet ou je vais me faire taper dessus :)

Alors, pour le "plazer" du moine, je l'ai mais pas encore sur mon blog, et pour cause : il me manque les 2 derniers vers !! :( ceux qui viennent après "Et ylh l'escouton a bando" . Les a tu ??

Et j'ai remarqué que ce poème commence tout doux, avec la Fin'Amor et ce qui tourne autour, pour casser net dès la 3e strophe ! et reprendre ensuite comme si de rien n'était ! Eh oui : "Et mon amie vient en cachette et je lui fous un coup bien vite" :))))))

Pour un moine, faut oser ! :)
Ma collection de moults poèmes de troubadours VO et VF chacun à cette adresse : http://djedge.oldiblog.com/?page=articles&rub=36208

Mes montages-photos ici :
http://djedge.skyblog.com/

Défends-moi par l'épée, je te défendrai par la plume .
Avatar de l’utilisateur
Trencavel
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 131
Inscription: 08 Sep 2005 15:56
Localisation: Tarn (81) Pays Cathare aussi, en Albigeois

Messagede Foulques » 05 Fév 2007 22:54

Bon, juste un petit écart de plus dans le hors sujet mais que je refermerais aussitôt...

Merci à Dame Bridget pour cette chanson de Ferrat que je ne connaissais pas. Mon intérêt pour la question étant surtout linguistique, bien sûr (hum, j'ai peur que cette phrase puisse être prise dans divers sens). Je voudrais juste signaler aux rares qui ne la connaissent pas, la chanson "le blason" de Brassens. Celle où il dit :

"La malpeste soit de cette homonymie
C'est injuste madame et c'est désobligeant
Que ce morceau de roi de votre anatomie
Porte le même nom qu'une foule de gens
." :D
http://www.paroles.net/chansons/11613.htm

Un troubadour moderne...

Mon père m'avait expliqué le sens de ce con quand j'étais tout jeune : "qui vient du latin (avec, je crois) parce que c'est là où on est ensemble." Evidemment ceci m'avait fait beaucoup gambergé et je me souviens encore de l'explication...

Et j'arrête de polluer ton fil, Vercoquin, promis !
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede vercoquin » 06 Fév 2007 08:59

Polluer ? Sans inquiétude, Foulques ! Avons-nous jamais su faire autrement ?
Où est cette chanson de Ferrat ?
Pour l'étymologie, voir ici entre les pages 2 et 3. J'en profite pour signaler à Aaarrrgggh que les troubadours, inventeurs de la courtoisie utilisent bien le mot con, et non prael, mais nous sommes là en langue d'oc.
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Aaarrrgggh » 06 Fév 2007 16:20

Foulques a écrit:
Mon père m'avait expliqué le sens de ce con quand j'étais tout jeune : "qui vient du latin (avec, je crois) parce que c'est là où on est ensemble." Evidemment ceci m'avait fait beaucoup gambergé et je me souviens encore de l'explication...

Et j'arrête de polluer ton fil, Vercoquin, promis !


D'ailleurs, en espagnol, "avec" se dit "con"

Désolé Vercoquin :D

En tout cas, chapeau à toi pour nous refaire vivre ses chansons d'antan et nous faire découvrir ses troubadours pour ceux qui connaissent pas , avec le travail que cela doit donner, ça ne doit pas être tout le temps évident.
Aaarrrgggh
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 241
Inscription: 10 Nov 2006 06:34
Localisation: Tours

Messagede vercoquin » 06 Fév 2007 17:10

Ne sois pas désolé, au contraire ! J'ai été rapide en besogne, voilà ! Si j'avais laissé résonner et raisonner, l'évidence me serait apparue. C'est bien ce qu'il y a de profond, en étymologie, la multiplicité des facteurs linguistiques. Il y a souvent des origines croisées, entremêlées. Ainsi cette histoire de conin (ça tout de même, c'est le lapin, et la référence en langue d'oc, car, si je ne me trompe à nouveau, dans certains textes on trouve con, dans d'autres conin, avec le même sens), de cornu, de corner et de cornard, connard. Ca n'est pas une piste plutôt qu'une autre, mais le concours de toutes. C'st d'ailleurs ce que j'ai envie de dire, ces derniers jours, dans la discussion lancée par Armoisine et suivie par Foulques, à propos des thèses sur l'apparition de l'espèce (voir dans l'étagère).
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Foulques » 06 Fév 2007 23:22

vercoquin a écrit: dans certains textes on trouve con, dans d'autres conin, avec le même sens)

oui, tout à fait : le sens de conin se confondait tellement avec con que, lorsqu'on parlait de cette charmante bête le plus innocemment, tout le monde rigolait… La prude époque qui a suivi le MA lui a donc trouvé un autre nom, qui fût lapin. J'en ai parlé ici :
http://www.an1000.org/forum/viewtopic.php?t=240

Mais, si dame Bridget n'a pas déjà l'explication sous le coude, pour ma part j'ai deux dicos étymologiques, le Littré et un Claude Duneton, donc avec tout ça je devrais pouvoir vous faire une synthèse sur l'origine des mots cul, con, connard, cornard. Par contre je n'ai pas de dictionnaire médiéval, donc ce sera à complèter.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede vercoquin » 07 Fév 2007 09:10

Bravo Foulques, beau travail ! Je n'ai lu que quelques articles, mais ne manquerai pas d'y retourner.
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Aaarrrgggh » 07 Fév 2007 09:18

J'ai quelques explications sur con et cul, mais très brefs, dans mes dicos médiévaux, je regarderai tantôt. Sinon, j'ai cité quelques expressions avec le mot "cul" dans un autre sujet. :D
Aaarrrgggh
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 241
Inscription: 10 Nov 2006 06:34
Localisation: Tours

Messagede vercoquin » 07 Fév 2007 09:21

Bon quand même mon sujet n'était pas con et cul, mais "contre la décadence" : voyez où on en est ! (j'essaie de faire l'innocent ?).
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron