Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Des hérésies, encore des hérésies!

Ensemble des croyances, des dogmes, des pratiques et des rites définissant le rapport de l'humain avec le sacré durant le Moyen Âge.

Messagede armoisine » 17 Jan 2006 09:37

Toujours sur le site concernant Joachim de Flore, j'ai trouvé les conséquences spirituelles de sa pensée, en l'occurence dissidentes...

Quelle ironie pour un personnage qui a combattu les hérésies!
Si sa doctrine n'a pas été condamnée, ni inquiétée de son vivant, après sa mort tout change:
Latran IV condamne ses idées (mais non sa personne), parce qu'elles sont en désaccord avec celles du théologien le plus réputé de la fin du XIIe S., Pierre Lombard, qui jusqu'à la Renaissance va former les théologiens, dont S. Thomas d'Aquin. Le système de Joachim est suspect de trithéisme, hérésie qui affirme l'existence de trois essences divines distinctes et non unies au sein de la Trinité. Il est ensuite condamné de manière réitérée par Thomas d'Aquin. Malgré tout, on sait qu'il a été très lu. Même des couvents dominicains possèdent ses livres. Dante affirme de lui qu'il possédait l'esprit prophétique.
Il faut aussi noter que le Moyen Âge a attribué à Joachim de Flore un certain nombre de livres qu'il n'a jamais écrits, et qui ont été rédigés en fait bien après sa mort, vers les années 1240 : c'est le cas d'un Commentaire sur Jérémie (1243–1248) et d'un Commentaire sur Isaïe (1260 ou 1265), publiés en plein drame avec les spirituels franciscains, et qui sont très critiques envers l'Église catholique.



Alors question filiation il y a:
Les Guillelmites de Milan
Guillelma, originaire de Bohême et installée à Milan, fonde sa secte vers 1260. Elle meurt en 1282 en odeur de sainteté, et est enterrée en grande pompe dans le monastère cistercien de Milan, où elle fait des miracles. Ses adeptes croient qu'elle a été conçue comme le Christ, par l'opération du Saint-Esprit. Elle a ouvert le troisième âge où le Christ est en quelque sorte dépassé, et fait place à une nouvelle incarnation, cette fois dans une femme.
Elle est censée ressusciter en 1300 — année où l'Inquisition brûle les responsables de la secte —, connaître son ascension et désigner la papesse (Manfreda, cousine de Matteo Visconti, vicaire impérial à Milan) et les cardinaux femmes de sa nouvelle Église. Boniface VIII et ses cardinaux sont en effet considérés comme des usurpateurs. La secte possède aussi de nouveaux évangiles, les autres étant dépassés. Elle convertira enfin les musulmans et les juifs — ce que l'Église a toujours été incapable de faire, et apportera le salut aux femmes.


Là j'adhère forcément.... :lol:

Et un autre mouvement:
Segarelli, les apostoliques et les dolciniens
En 1300 est également brûlé par l'Inquisition Gérard Segarelli (cf. Le nom de la rose d'Umberto Eco). En 1260, il avait fondé une secte qui voulait vivre la vie apostolique et reprochait au Pape d'être l'Antéchrist. Les franciscains lui sont très hostiles, et racontent à son sujet qu'il se serait fait langer et allaiter, comme un bébé, pour ressembler à l'enfant Jésus. Ils prétendent aussi qu'il se serait fait circoncire. Il aurait été très peu instruit, disant penitenzagite au lieu de penitentiam agite (« faites pénitence »).
Quoiqu'il en soit, il draine beaucoup plus d'offrandes que les ordres mendiants. À sa mort, Fra Dolcino de Novare, beaucoup plus cultivé, prend sa suite. Plein de fougue, ce fils de prêtre dénonce la corruption de l'Église par la richesse et la collusion avec le pouvoir politique et ce, depuis l'empereur Constantin et le pape Sylvestre au début du IVe s. Il attaque également les mendiants et annonce une apocalypse imminente. L'empereur Frédéric Barberousse († 1190) est censé revenir, réincarné dans Frédéric III d'Aragon, « roi de Trinacrie » (Sicile), fils de Pierre d'Aragon. Protecteur des ordres mendiants, Frédéric est en guerre avec la papauté, qui le considère comme le nouvel Antéchrist. Il est censé détrôner l'usurpateur Boniface VIII, qui a chassé Célestin V, l'ami des franciscains spirituels. De fait, Boniface VIII meurt en 1303, peu après l'attentat d'Anagni, et Benoît XI, élu après lui, meurt en 1304 (le bruit court qu'il a été empoisonné).
Clément V lance la croisade contre les partisans de Dolcino. Ceux-ci sont plusieurs milliers, réfugiés dans les montagnes au-dessus de Verceil, dans le Piémont. Ils sont finalement massacrés. Dolcino et sa femme sont pris vivant. Sa femme refuse sa propre grâce, elle sera mise à mort lentement sous les yeux de son mari, lui-même mourra sous la torture en 1307, l'année même où les Templiers de France sont arrêtés. C'est désormais un lien organique qui s'est tissé entre les spirituels franciscains et la pensée de Joachim de Flore.


On s'est demandé, sans pouvoir le prouver, si S. François d'Assise avait connu les idées de Joachim de Flore. En effet, il fonde son ordre peu après la mort du moine, dont les œuvres sont très appréciées et recopiées en Italie. Si S. François, lui, a été accepté par l'Église, en revanche, il est certain que l'esprit joachimite a engendre de nouveaux courants de pensée dissidents.


http://www.eleves.ens.fr/home/mlnguyen/hist/med/joachim.html
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Re: Des hérésies, encore des hérésies!

Messagede Janus » 17 Jan 2006 11:22

armoisine a écrit:Segarelli, les apostoliques et les dolciniensEn 1300 est également brûlé par l'Inquisition Gérard Segarelli (cf. Le nom de la rose d'Umberto Eco).

armoisine a écrit:Clément V lance la croisade contre les partisans de Dolcino. Ceux-ci sont plusieurs milliers, réfugiés dans les montagnes au-dessus de Verceil, dans le Piémont. Ils sont finalement massacrés. Dolcino et sa femme sont pris vivant. Sa femme refuse sa propre grâce, elle sera mise à mort lentement sous les yeux de son mari, lui-même mourra sous la torture en 1307


Et en effet dans "Le nom de la Rose" soit l'Abbé que le moine Salvatore sont des Dolciniens qui ont évité la capture et qui ont commencé une nouvelle vie dans l'abbaye ... il seront brulés à la fin du livre/film!
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede Foulques » 03 Fév 2006 21:09

Ah ! Une autre particulièrement exotique !

Copié dans le site Citadelle.org :

l'Empire [byzantin] fut également déchiré par la querelle religieuse des hésychastes, courant ascético-mystique dont le mont Athos fut le bastion, et qui prônait "la croyance à l'éternelle visibilité de la lumière thaborique" (Georges Ostrogorsky) ou, en d'autres termes, à la possibilité pour l'homme, par la pratique d'une sorte de Yoga, de contempler la lumière qui, sur le mont Thabor, auréola le Christ lors de sa transfiguration.
La querelle théologique autour du courant mystique de l'hésychasme, réplique byzantine du conflit qui, en Occident, opposait la scolastique rationalisante aux courants mystiques, fut initiée par une violente diatribe du scolastique aristotélicien Barlaam de Calabre qui se heurta au théologien byzantin Grégoire Palamas (1296-1359), soutenu par Jean VI qui parvint à faire triompher l'hésychasme lors du Concile des Blachernes de 1351.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 03 Fév 2006 21:55

Alors celle-ci est gratinée!
Je ne connaissais pas du tout cette dimension mystique qu'avait pu prendre le christianisme, et ce, si tôt dans l'histoire... C'est en quelque sorte une contemplation qui transforme la prière en illumination.
Peut être une influence extrême orientale?
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Jehan » 07 Fév 2006 21:30

Livre signalé : Raoul Manselli - Spirituels et béguins du Midi - Traduction de Jean Duvernoy - Bibliothèque historique Privat - 1989 -
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos