Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Efficacité des armures

La différence entre une guerre réussie ou non ne dépend pas uniquement de ses troupes, mais aussi de ses ennemis ainsi que de nombreux facteurs extérieurs.

Messagede mark le gris » 23 Sep 2005 12:38

je suis impressionné 1 millions de fleches en 20mn!!

y avait t-il un type de pointe de fleche contre les armures?
Vent du cul dans la pleine!...
Avatar de l’utilisateur
mark le gris
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 21 Sep 2005 10:38
Localisation: HAUTE BRETAGNE

Messagede Smaragde » 23 Sep 2005 15:35

A une moyenne de 12 flèches à la minute, arrondissont à 10, pendant 20 minutes, un archer bien équipé (gros tas de flèches devant soi) tire donc 200 flèches dans l'intervalle.

Il te faut donc 5.000 archers pour atteindre un tel nombre de flèches tirées.
Lao-Tseu a dit: "Deux Sake et que ça saute!"

"Si tu te sens sombrer dans la Folie... PLONGE!"
Vieux Proverbe Malkavien
Avatar de l’utilisateur
Smaragde
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 140
Inscription: 15 Avr 2005 22:37
Localisation: Bruxelles - Belgique

Messagede Visiteur » 15 Jan 2006 10:12

Judicieuse remarque! 5OOO archers, c'est énorme. Il ne faut pas prendre les chiffres des chroniqueurs au premier degré. lorsqu'on lit "il y eu 100 000 morts", il faut juste traduire par "il y eu beaucoup de morts"...
Visiteur
 

Messagede edge » 22 Mar 2006 17:38

ca tombe bien, il y avait 5000 archers à azincourt!!

sion pour les têtes de fleche, tu as principalement 3 fleches de combat les plus utilisées.

la premiere a une tete de section carré se terminant par une pointe, comme un burrin. rien de mieu pour rentrer dans une armure.
la deuxieme est un dérivé de la première, mais elle a un harpon qui pointe vers l'ariere pour empecher de la sortir de la blessure. la 3eme est une pointe toujours de section carrée, mais très très effilée pour passer entre les anneau de la maille. elle n'écarte que difficilement les anneaux, mais rentre profond entre deux dans la chair.
Jacques Demaille, écrivain public. auteur du deja celebre "Jeux et dances à la cour du roi Charles VIII".
http://atelier-pitoguete.over-blog.com/
edge
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 23
Inscription: 14 Oct 2005 10:14

Messagede Jehan » 22 Mar 2006 20:50

Je crois que le plus efficace si la charge de cavalerie lourde se disloquait était le croc destiné à faire tomber le cavalier de son cheval. Rien de plus simple ensuite : un bon coup de miséricorde au défaut de l'armure et du bassinet, et hop, une gorge tranchée ! Système d'Azincourt !!! ces chevalier rencersés étaient aussi vulnérables que des tortues retournées.
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede stephane » 01 Avr 2006 12:43

Jehan a écrit:Je crois que le plus efficace si la charge de cavalerie lourde se disloquait était le croc destiné à faire tomber le cavalier de son cheval. Rien de plus simple ensuite : un bon coup de miséricorde au défaut de l'armure et du bassinet, et hop, une gorge tranchée ! Système d'Azincourt !!! ces chevalier rencersés étaient aussi vulnérables que des tortues retournées.


Il me semble que tu vas un peu vite en besogne.
Même tombé de son cheval, le chevalier n'était pas immobilisé au sol. Le poids de l'armure ne l'empêchait pas de se relever et de continuer à se battre, soi avec une épée ou avec une masse d'arme.
Contre un chevalier, même à pied, il était bien difficile de se battre, car il avait l'avantage d'être justement protégé par son armure.
Je ne pense pas qu'un soit si simple d'assener "un bon coup de miséricorde au défaut de l'armure et du bassinet, et hop, une gorge tranchée ".
stephane
 
Messages: 5
Inscription: 18 Avr 2005 09:36

Messagede Jehan » 03 Avr 2006 17:02

Et pourtant... les chevaliers français en firent leur dernière découverte, et en Flandres et à Azincourt. D'autant plus facilement pour leurs adversaires que la boue avait mis à terre cevaux et cavaliers !
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede marco » 08 Avr 2006 09:36

Je suis assez d'accord avec Stephane. Il est difficile pour un homme à pied de s'attaquer à des chevaliers en armure, surtout en armure type armure gothique, qui sont presuqe invulnérables.

En revanche, pouru'une armée de chevalier soit efficace, il faut qu'elle soit bien commandée.

C'est ce qui a manqué aux chevaliers français lors des défaites de Crecy ou Zincourt. Je n'ai pas connaissance d'autre défaites de chevaliers français.
marco
 
Messages: 6
Inscription: 15 Avr 2005 18:57

Messagede Jehan » 08 Avr 2006 11:53

Regardez les guerres de Flandres ! Et je crois pouvoir chercher des exemples également dans les guerres civiles anglaises. La cavalerie lourde n'était efficace que par une charge massive bien groupée. Isolé, quoique l'un et l'autre puissiez dire de la qualité des armures, un chevalier était à la merci des hommes de pied. Je maintiens. Rappelez vous le dicton : "le défaut de la cuirasse !"
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede jean d'armes » 12 Avr 2006 14:42

Sur quelq'un de couché au sol( donc sans possibilité d'absorber ou dévier les coups) une arme d'estoc assez loude ( épée batarde ou hallebarde ) peut perforer une plate si l'angle d'impact est bien à 90 degrés.
Dans l'absolu, l'arc recourbé donne à la flèche une plus grande vitesse que le longbow à puissance égale .
J'ai vu dans un magazine spécialisé ( coutellerie) que la capacité de perforation d'une flèche à poine perce-maille ( bodkin en anglais, passadoux en vieux français s'éténd aux plates en tir direct à courte distance avec toujours un angle d'incidence proche de 90 degrés
Dura lex sed lex
jean d'armes
 
Messages: 5
Inscription: 12 Avr 2006 13:14
Localisation: sud est région parisienne

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos