Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Efficacité des armures

La différence entre une guerre réussie ou non ne dépend pas uniquement de ses troupes, mais aussi de ses ennemis ainsi que de nombreux facteurs extérieurs.

Messagede armoisine » 13 Mai 2006 18:03

J'ai eu la chance de pouvoir faire du cheval depuis toute petite. Mais je suis loin d'être cavalière émérite et franchement quand je pense aux chevaux de combat et aux hommes dessus, ça m'a toujours épaté.

D'ailleurs, je ne me suis jamais vraiment intéressée au sujet mais je suis curieuse de connaître les races de chevaux au Moyen Age. Il me semble que les destriers étaient de placides et robustes canassons... Connaissant la nature effarouchée des chevaux, seule arme devant le danger, on devait sûrement chercher et cultiver des lignées de bêtes dociles, aptes à s'engager dans la lutte et l'odeur du sang....
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede loik » 13 Mai 2006 20:19

oui, ils etaient de pure race et ils coutaient tres chère,et je pense qu' ils étaient entrainés a ne pas avoir peur aux combats sinon c'etait tres embétent pour les cavaliers qui devaient contôler leurs chevaux.

(moi aussi j'ai fait du cheval,je n'était pas mauvait )
vive le moyen age
Avatar de l’utilisateur
loik
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 55
Inscription: 27 Avr 2006 08:14
Localisation: NORD PAS-DE-CALAIS

Messagede armoisine » 14 Mai 2006 08:55

"Pure race" ne veut rien dire, surtout si on ne sait pas de quelle race il s'agit.
Quant à l'entraînement, cela paraît évident mais il faut aussi travailler sur les qualités d'une lignée. Pour se faire une idée du dressage on peut comparer de nos jours avec la corrida de Rejon.

Je vais ouvrir un post sur le sujet.

Et pour revenir à l'efficacité des armures, je remets ici une remarque de Rod au sujet du doc d'hier soir (voir post 1529 siège de Vienne dans la section Media TV ):
Et que pense tu des archers monté qui, au grand galop, loge une flèche sous le bras de l'adversaire lorsque celui le lève...


Sous le bras du chevalier en armure qui lève son épèe... C'est sournois mais efficace...
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede mordred » 25 Mai 2006 10:13

armoisine a écrit:Et pour revenir à l'efficacité des armures, je remets ici une remarque de Rod au sujet du doc d'hier soir (voir post 1529 siège de Vienne dans la section Media TV ):
Et que pense tu des archers monté qui, au grand galop, loge une flèche sous le bras de l'adversaire lorsque celui le lève...


Sous le bras du chevalier en armure qui lève son épèe... C'est sournois mais efficace...


La méthode parait astucieuse. Mais je doute qu'un archer monté soit capable de viser cet espace trsè petit entre le cuirasse et le brassard sur un chevalier qui charge en levant son bras.
Cet aspeca est en plusprotégé par une cote de maille.
mordred
 
Messages: 6
Inscription: 27 Avr 2005 11:53

Messagede Mensik » 25 Mai 2006 10:42

mordred a écrit:La méthode parait astucieuse. Mais je doute qu'un archer monté soit capable de viser cet espace trsè petit entre le cuirasse et le brassard sur un chevalier qui charge en levant son bras.
Cet aspeca est en plusprotégé par une cote de maille.


Du même avis. Certes, pourrait être efficace, mais quelque peu hasardeuse... Comme l'a dit Mordred, l'espace est assez petit pour y loger la flèche tout en étant au galop...

Si certains réusissaient ce tir, c'était probablement de la chance en grande partie.
Image

Ne vous gênez pas, l'inscription est totalement gratuite !
Avatar de l’utilisateur
Mensik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 06 Mai 2005 16:16
Localisation: Boucherville, Québec

Messagede armoisine » 25 Mai 2006 12:10

Je ne suis pas experte en histoire des armes et combats.

Mais si j'imagine ce qu'était qu'être soldat à cette époque, en vivre et devoir survivre, je pense que certaines pratiques que certains classent aujourd'hui dans la catégorie des prouesses de cirque auraient très bien pu être fatales au combat.

Je suppose un entraînement, des techniques, et l'emprise de la nécessité, tout ce qui fait qu'au coeur de la lutte une flèche atteind sa cible.

Enfin, la guerre n'étant pas une science exacte, je pense qu'effectivement la chance doit aussi être de la partie.

Quant au dilemne de maille versus flèche, le sujet a été discuté ici:
http://www.an1000.org/forum/202_0-maille-vs-fleche.html
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Smaragde » 25 Mai 2006 15:25

Je vais parler de ce que je connais, soit l'archerie moderne (eh oui, je fréquente pas encore de gens qui tiraient au XIV-XV).

Pour une personne bien entraînée, atteindre un cercle de 4cm de rayon à 18m dans près de 90% des cas est faisable.
Idem à 30m, pour un cercle de 6cm de rayon.

Ceux qui y arrivent à près de 100% des cas sont considérés comme champions.
Cela dit, cet interstice au coude doit pas faire plus de 4cm de rayon, et la distance pour toucher doit être supérieure à 20m, amha.
Ce qui fait que soit on est plus capables de tirer correctement de nos jours, soit ce coup était plus un exploit recherché qu'un coup trivial sur les champs de bataille.
Lao-Tseu a dit: "Deux Sake et que ça saute!"

"Si tu te sens sombrer dans la Folie... PLONGE!"
Vieux Proverbe Malkavien
Avatar de l’utilisateur
Smaragde
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 140
Inscription: 15 Avr 2005 22:37
Localisation: Bruxelles - Belgique

Messagede Mensik » 25 Mai 2006 19:57

Smaragde a écrit:Ce qui fait que soit on est plus capables de tirer correctement de nos jours, soit ce coup était plus un exploit recherché qu'un coup trivial sur les champs de bataille.


J'opterais pour la seconde option.

Vous oubliez le fait que l'archer montait un cheval, et qu'au galop, ça peut faire varier de beaucoup le degré de difficulté du tir.
Image

Ne vous gênez pas, l'inscription est totalement gratuite !
Avatar de l’utilisateur
Mensik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 06 Mai 2005 16:16
Localisation: Boucherville, Québec

Messagede armoisine » 26 Mai 2006 12:22

Je persiste :wink: , ma remarque concerne aussi les soldats à cheval, comme indiqué dans le doc.

D'autant plus qu'il s'agissait de l'élite de la cavalerie turque.
Le galop n'est pas tellement un souci. Et il n'est pas mentionné la distance de tir. Ce coup était peut être exceptionnel mais tirer à l'arc au galop et atteindre sa cible n'est pas impossible.

En plus de la corrida de Rejon pour se donner une idée du dressage, je pense qu'on peut faire un parallèle avec le polo et surtout le horse ball pour évaluer la capacité de précision en mêlée et au galop.
Et les spectacles équestres.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede stephane » 27 Mai 2006 10:08

armoisine a écrit:Et pour revenir à l'efficacité des armures, je remets ici une remarque de Rod au sujet du doc d'hier soir (voir post 1529 siège de Vienne dans la section Media TV ):
Et que pense tu des archers monté qui, au grand galop, loge une flèche sous le bras de l'adversaire lorsque celui le lève...


Sous le bras du chevalier en armure qui lève son épèe... C'est sournois mais efficace...


Je partage l'avis d'armoisine. Certains guerriers du moyen age avaient développé des compétences très fortes dansla prcision du tir à l'arc, même à cheval.

Imaginer des chevaliers en armure, guerriers bien entrainés et équipés, de très grande valeur, tués à distance à par de simples archers à cause d'un défaut de l'armure, c'est assez hallucinant
stephane
 
Messages: 5
Inscription: 18 Avr 2005 09:36

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos