Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Efficacité des armures

La différence entre une guerre réussie ou non ne dépend pas uniquement de ses troupes, mais aussi de ses ennemis ainsi que de nombreux facteurs extérieurs.

Messagede snorri » 12 Juil 2007 11:38

Un non noble n'avait pas le droit de tuer un noble..
Eitt sinn skal hverr deyja
Chacun doit mourir un jour
Image
Avatar de l’utilisateur
snorri
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 801
Inscription: 25 Nov 2004 15:35

Messagede oceane » 12 Juil 2007 19:32

se n’ais pas parce qu’il n’avait pas le droit qu’il ne le faisait pas.
Avatar de l’utilisateur
oceane
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 34
Inscription: 15 Juin 2007 19:42

Messagede guenievre » 09 Mai 2008 07:58

loik a écrit:salut
en plus avec l armure complete,un chevalier qui tombait de sa monture ou tombait ,il lui etait tres difficile de se relevait donc il etait a la merci de tout le monde.on dit beaucoup de choses de la cavalerie française mais les anglais pendant la guerre de 100 ans et a Azincourt ont fait une boucherie de notre cavalerie avec leurs archers a ars long et puis la tactique de foncée dans le tat n est pas la meilleure.



Comment pouvait on tuer une chevalier tombé à terre alors qu'il était protégé par son armure?
merci
guenievre
 
Messages: 4
Inscription: 28 Fév 2008 08:54

Messagede An1000.org » 09 Mai 2008 09:45

Les soldats désarçonnaient les chevalier à l'aides de pique munie de crochet pour attrapper les armures.
Une fois à terre, un chevalier était souvent fait prisonnier pour la rançon.
Si la mort était donné, les pietons (soldat à pied) enfonçaient couteau et autre petite lame dans les endroit vulnérable de son armure, jointure entre deux élément par exemple.

Pour info, un chevalier à terre n'était pas une tortue comme semble le penser notre ami Loik.
Certe, il lui était plus difficile de se relever que pour un simple homme de troupe, surtout s'il est assailli par plusieurs ennemis, mais les armure étaient conçu pour permettre à son porteur de bouger allègrement. A ne pas confondre avec les armures de tournois, beaucoup plus lourde et bien moins maniables.
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Messagede guenievre » 10 Mai 2008 15:59

An1000.org a écrit:Les soldats désarçonnaient les chevalier à l'aides de pique munie de crochet pour attrapper les armures.


Arrivaient-ils à s'approcher suffisament des chevaliers pour les accrocher ainsi sans risquer de prendre des coups de lance?



An1000.org a écrit:Une fois à terre, ... Si la mort était donné, les pietons (soldat à pied) enfonçaient couteau et autre petite lame dans les endroit vulnérable de son armure, jointure entre deux élément par exemple.
... mais les armure étaient conçu pour permettre à son porteur de bouger allègrement.


Quels sont ces endroits vulnérables? sont-isl nombreux? Pourquoi n'étaient-ils pas protégés?

Pour placer un couteau dans un endroit précis de l'amure, cela suppose que le chevalier soit immobile ou se laisse faire (ce que je ne crois pas), sinon il doit très certainement se défendre avec une épée ou une masse d'arme. Commen ttout cela pouvait-il se passer?

Merci
guenievre
 
Messages: 4
Inscription: 28 Fév 2008 08:54

Messagede Cameuh » 11 Mai 2008 10:13

Les piques utilisées pour désarconner les chevalier mesurent dans les 2m et on peut aussi les utiliser pour déséquilibrer les chevaux. En outre, il est très difficile de donner un coup de lance (de par la morphologie de l'arme) dans une autre direction qu'en face de soi.

Une fois le chevalier à terre il est vrai que ce ne devait pas être une mince affaire de planter au bon endroit : chance, effet de surprise, technique,... sont des paramètres qui influent. Il n'y a pas de règle générale ni de modélisation précise.
Cameuh
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 13
Inscription: 22 Fév 2008 10:14

Messagede An1000.org » 12 Mai 2008 18:17

Image à prendre avec retenue, mais qui donne un exemple de mise à terre :

Image

Il y avait bien d'autres endroits pour accrocher le chevalier.

Du site : -http://pagesperso-orange.fr/malassigne/jdr/aides/combat.htm
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron