Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Féodalité ?

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede Barberousse » 10 Oct 2005 16:17

Alors je vais essayer de relancer le sujet apparament en semi-mort! :wink:

De quand à quand peut on parler de féodalité?
En effet on a trop tendance à associer le mot féodal avec le moyen age,la féodalité pris à mon sens du temps à ce mettre en place et à etre détruite à proprement parler...
Personelement je la vois s'installer progresivement à la fin de l'ère carolingienne et dépérire a la fin de la guerre de cent ans avec l'afervissement du pouvoir royal...
C'est donc un phènome long mais de quand à quand peut on véritablement parler de féodalité?
Du IX au XIV?
Qu'en pensez vous?
Merci.
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 10 Oct 2005 17:36

En terme de repères, la fin de la féodalité paraît assez nette: 1789. Fin des privilèges (droits) seigneuriaux etc. Concernant le servage, il avait déjà quasiment disparu mais la Révolution française marque bien la fin du système féodal.
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 10 Oct 2005 17:39

Je suis entièrement d'accord seulement mais si elle subsiste jusqu'en 1789 je pense qu'elle est vidé de sa substance bien avant la montée en puissance de la royauté de de l'absolutisme en est un exemple flagrant!
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 10 Oct 2005 17:43

Et oui, tout comme la fin du servage. Mais il reste suffisamment d'élèments pour reconnaître que ce système disparaît en 1789.
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 10 Oct 2005 17:46

Dira t'on qu'elle disparait totalement lors de la révolution insdustrielle(je suis en plein dedans avec le programme d'histoire!)?
Je pense que oui elle l'a véritablement achevé.
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 10 Oct 2005 17:48

En quoi?
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 10 Oct 2005 17:52

Dans le sens où de nouvelles conceptions sociales apparaissent qui brise en quelque sorte le cedre longtemps imprénié de la société tripartialle on passe d'un organisation ancienne oratores/bellatores/laborales à une organisation primaire/secondaire /tertiaire...
Et même si l'on à parlé de la révolution francaise et les changements qu'elle implique sur le plan mental et social il en résulte tout de même qu'il y a un retour d'un empereursur le trone (napoléon 1804)dont les pratiques me semble bien plus féodale que orientés vers les idées des lumières.
Voilà quelques arguments!
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 10 Oct 2005 17:57

Il faudrait réflechir sur le caractère féodal de l'Empire mais personnellement je n'y crois pas beaucoup. Avec la Révolution, les anciens cadres sociaux explosent et en né un autre, où la bourgeoisie est prépondérante. C'est cette même classe qui sous Napoléon sécurise sa fortune assise sur l'achat des biens publiques. Et ce nouvel ordre n'est pas remis en cause.
Et sans trop m'avancer par manque de connaissances, le fait que l'armée se "popularise" (si je dis démocratise je vais me faire tomber dessus :wink: ), que les officiers soient en général d'origine modestes, tranche avec l'organisation ancienne.
Je reste alors sur 1789.
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 10 Oct 2005 18:00

Moi aussi pour son carctère majoritaire mais personnllement je pense qu'il reste quelques traces minime mais dont 700 environ d'histoire on du mal à se débarraser..bref et son origine tu la remonterait à quand?
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 10 Oct 2005 18:08

Alors là... Hypothèses:

Le servage viendrait de l'organisation des villae gallo-romaines.

L'organisation tripartite de l'Eglise qui cherche à justifier une place prépondérante et unique. On a besoin de gens qui prient.

Et l'organisation militaire, fondements de l'aristocratie, sûrement des arrivants germaniques dont la structure est basée sur la fidélité au chef militaire, particulièrement s'il le mérite.
Au passage, la délégation de pouvoir, la nécessité sous les Mérovingiens puis sous les derniers carolingiens de donner une part du pouvoir à des relais, sont selon moi issus des circonstances et plus où moins légiféré par le biais du droit romain (dont viennent les termes duc, comte etc). Ce qui donne la pyramide de pouvoir féodale.
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos