Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Gnose et Manichéisme

Ensemble des croyances, des dogmes, des pratiques et des rites définissant le rapport de l'humain avec le sacré durant le Moyen Âge.

Messagede armoisine » 18 Déc 2005 13:49

Je préfère mettre la réponse à Barberousse ici pour ne pas plomber le post de Foulques avec une trop grande digression.
Qu'est-ce que le gnosticisme et le manichéisme?

Bon, ça se trouve très bien sur Wikipédia, dans les dicos, encyclopédie etc.
Mais je vais essayer une synthèse.

Du temps de Jésus, beaucoup prêchent (par exemple, saint Jean Baptiste) et on parle de crise de la religion dans le monde romain (je généralise pour simplifier). Les gens aspirent à plus de mysticisme, une relation plus personnel aux dieux et pourquoi pas à un Dieu unique, mais aussi à un espoir au-delà de la mort.
Au moyen Orient, carrefour de toutes sortes de cultures, de nombreux mouvements connaissent du succès. Et notamment les cultes à mystères dont certains sont très anciens (comme les mystères d’Eleusis, culte rendu à Démeter). Ceux-ci offrent un espoir, un au-delà accessible aux plus humbles. Celui qui est le plus intéressant peut être est le culte de Mithra, dont on a déjà parlé. Cette religion se répand dans l’empire et offre des similitudes avec le christianisme (qui aura à le combattre pour s’établir, exemple, le 25 décembre est choisi pour la Nativité car naissance de Mithra).
C’est dans ce contexte que le message de celui qu’on appelle dorénavant le Christ se développe, répondant aux aspirations contemporaines. Il est donc soumis à toutes sortes d’influences et de nombreuses sectes se forment. A noter que dans ce domaine, le terme secte n’est pas péjoratif. Le christianisme tel que nous le connaissons aujourd’hui est surtout celui transmis par Paul; c’est ce qu’on peut retrouver parfois sous le terme de l’église de Paul. Mais de nombreuses autres figures diffusent une autre vision du christianisme.

Le gnosticisme est une nébuleuse (pas de leader particulier). Pas facile à saisir toutes ses dimensions et encore moins de résumer. Je renvoie donc à l’article de Wiki.
Presque tous les thèmes mythologiques et eschatologiques (domaine qui explique, théorise, donne du sens à la fin du monde) mis en œuvre par les auteurs gnostiques sont antérieurs au gnosticisme. Ce qui caractérise le gnosticisme est la façon dont ces thèmes sont réinterprétés. C’est la révélation d’une « histoire secrète », c’est un mythe total : l’origine et la création du Monde ; l’origine du Mal ; le drame du Rédempteur divin descendu sur Terre afin de sauver les hommes ; la victoire finale du Dieu transcendant, conduisant à la fin de l’Histoire et l’anéantissement du Cosmos.
Le point de départ est la considération, par l’individu, de sa situation face au monde : que suis-je, pourquoi ce monde qui me semble étranger, qu’étais-je à l’origine et comment revenir à cette situation ?
C’est la prise de conscience d’une déchéance impliquant que le Bien et le Mal sont 2 inconciliables absurdement mêlés ici-bas par un accident contraire à la volonté divine. La révolte intime contre le Mal est la preuve de l’appartenance au Bien, à un absolu parfait extérieur à ce monde.
L’humanité est divisée en trois catégories : ceux qui se sentent (donc, se savent) pourvus d’une perfection innée dont la nature est esprit (les pneumatiques) ; ceux qui n’ont qu’une âme et point d’esprit, mais chez qui le salut peut encore être introduit par instruction (les psychiques) ; enfin, les êtres dépourvus d’esprit et d’âme (les hyliques) uniquement constitués d’éléments charnels voués à la destruction.
Le but premier du gnostique est la délivrance de sa parcelle divine, aliéné dans un monde matériel corrompu, et sa remontée vers les sphères célestes.
(Cf, le bouddhisme)
Cette délivrance passe par la Gnose, la connaissance parfaite de la nature de l’esprit, des structures de l’univers et de son histoire passée et future.
Le premier aspect de la Gnose porte sur les origines du monde matériel et de l’homme, le Mal s’expliquant par la chute accidentelle d’éléments supérieurs dans un cosmos matériel, temporel et sexué au fond duquel ils se sont disjoints, dispersés et emprisonnés (sans pour autant perdre leur pureté).
Le second aspect de la Gnose vise la Destinée de l’humanité et du cosmos, aboutissant à la dissolution finale de la matière, à la libération de l’esprit et au retour à l‘unité parfaite intemporelle dont les élus, ici-bas, gardaient le souvenir.
Le monde supérieur ayant seul été organisé par une intelligence authentiquement créatrice, le matériel n’en est qu’une copie maladroite. De même l’homme terrestre est l’image imparfaite d’un modèle céleste. On voit l’idée de décadence, puis de rédemption
.
(Cf le mythe de la caverne de Platon)
Pour les élus, le salut peut être personnel, alors que pour les autres le rachat se fera par une eschatologie générale ayant pour terme la destruction de l’univers matériel.
Alors ce serai : réaliser que la perfection est divine et non dans sa création (hérésie pour les pères de l’église), que le mal est matériel et visible tandis que la pureté est abstraite et un but à attiendre dans l’ascèse.

Le manichéisme. Ben tout pareil, difficile à résumer. SOS Wiki:
La base du manichéisme est de diviser l'Univers en deux :
• d'un côté le Bien et le royaume de la Lumière
• et de l'autre le Mal et le royaume des Ténèbres
Selon le manichéisme, la Lumière et les Ténèbres coexistaient sans jamais se mêler. Mais suite à un évènement catastrophique, les Ténèbres envahirent la Lumière. De ce conflit est né l'Homme, son esprit appartient au royaume de la Lumière et son corps (la matière), appartient au royaume des Ténèbres.
Cette lutte entre le Bien et le Mal est le fondement du manichéisme. Pour qu'un Homme puisse une fois sa mort arrivée atteindre le royaume de la Lumière, il faut qu'il abandonne tout ce qui est matériel.

Cette doctrine est une synthèse entre le christianisme, bouddhisme et zoroastrisme (=en gros, un dieu unique mais deux essences mauvaises qui se combattent dans chaque être, yin-yang si on veut). Cet extrait est assez explicite :
Mani (initiateur mésopotamien du mouvement au IIIès) se place dans le continuum des révélations précédentes, d'Adam à Noé, et proclame que l'espoir annoncé par Jésus en Occident, Zoroastre au "centre du monde" et Bouddha en Orient, s'est maintenant réalisé en lui. Cette théorie est développée dans le Shapu-ragan, premier ouvrage de Mani, dédié à Shâpur Ier, dans lequel il suggère que la domination politique de l'Iran serait facilitée par l'adoption d'une religion universaliste. C'est la volonté d'instaurer une religion universelle qui donne toute son importance à la doctrine de Mani.
La base de l'enseignement manichéen était le dualisme. Deux principes contraires et éternels constituent le fondement de l'univers : le bien et le mal, la lumière et les ténèbres. Dieu est le maître du premier, le démon celui du second. Leurs royaumes s'étendent à l'infini, le premier en hauteur et en profondeur dans les directions du nord, de l'est et de l'ouest ; le second en profondeur seulement dans la direction du sud.
La doctrine manichéenne regardait le mal comme existant de toute éternité. Les éléments (air, terre, feu) se dédoublaient en deux natures, une bonne et une mauvaise. Elle ne voit d'opposition irréductible qu'entre la lumière et les ténèbres. Elle rejette tout l'Ancien Testament, mais admet les Evangiles et les Epîtres de Saint Paul. Le monde devait finir par un cataclysme en tombant dans les abîmes de l'enfer. Le bien et le mal demeureront séparés à jamais par une barrière infranchissable.
L'église manichéenne avait été constituée par son fondateur de la façon suivante. A sa tête se trouvait douze apôtres ou maîtres, puis soixante-douze disciples ou évêques, des prêtres, des diacres, des moines ou élus, enfin les simples fidèles appelés auditeurs. Ceux-ci se réunissaient tous les dimanches pour réciter des prières, chanter des hymnes et entendre la lecture des textes sacrés.

http://perso.wanadoo.fr/spqr/manichei.htm


Voilà, j’espère avoir était claire et surtout correcte dans ces explications, à rectifier si besoin est.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede snorri » 18 Déc 2005 18:55

En courant de pensées dans l'Eglise Catholique, tu as aussi l'arianisme qui n'a rien à voir avec les crânes tondus actuels.

Cf Wikipédia pour les explications: http://fr.wikipedia.org/wiki/Arianisme
Eitt sinn skal hverr deyja
Chacun doit mourir un jour
Image
Avatar de l’utilisateur
snorri
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 801
Inscription: 25 Nov 2004 15:35

Messagede armoisine » 18 Déc 2005 20:10

Du coup on peut peut être placer ici une liste des "hérésies".
Différentes interprétations du christianisme.
Il faudrait vérifier pour certaines qui remontent aux premiers siècles si elles ont survécu au Moyen Age.
Je me suis aidée du Quid pour compléter ma liste:

Origénisme (idée platonicienne sur la préexistence des âmes)
Encratites (continence et abstinence rigoureuse, condamnation du mariage -je pense donc qu'ils ont du disparaitre :wink: -, se diversifient en adamites, apostoliques ou apotactiques)
Gnosticisme
Ebionites (nient la divinité de Jésus: en clair, il n'est pas fils de Dieu mais seuleument inspiré et choisi par lui)
Montanistes (morale rigoriste, rejettent la hiérarchie ecclésiastique et prônent le prophétisme)
Artotyrites (j'adore: célèbrent l'eucharistie avec du pain et du fromage)
Arianisme (nient la divinité du Christ)
Manichéisme
Donatisme (rigorisme)
Pélagianisme (toute-puissance de la volonté humaine, perfection possible sur terre, nie la nécessité de la grâce et le péché originel)
Pneumatomaques (nient la divinité du saint esprit)
Nestorianisme (Jésus est double, homme et incarnation du verbe)
Monophysisme (la nature divine de Jésus a absorbé sa nature humaine)
Monothélisme (2 natures du Christ mais une volonté divine)
Iconoclastes (le divin ne peut être représenté, on détruit les icônes)
Prédestinationnisme (l'homme est prédestiné avant sa naissance au salut ou à la damnation sans liberté de choix)
Millénarisme (croyance au retour de Jésus sur terre pour 1000ans avant le combat final et son règne éternel)
Vaudois (rejet du culte des saints, du sacerdoce et de la plupart des sacrements; avec tout ça, ils ont forcément rejoind le protestantisme au XVè)
Catharisme (contre église etc)
Dulciniste (prônent la vie des premiers apôtres, 1300)
John Wycliff (contre les évêques, le culte des saints, voeux, transsubstantiation, confession, 1370')
Lollards (anticléricaux XIV-XVè)
Hussistes (cf Wycliff et pélage, 1369)
Taborites (antipapistes, hussistes extrêmistes)
Calixtins (hussistes modérés, communient aux deux espèces)
Socianistes (refus de la divinité du Christ XVIè)
Jansénisme
Quiétisme
Fébronianisme
Modernisme
Néo-catharisme
(j'ai pas bien saisi, mais c'est comme une recherche du Graal, notamment par les nazis, Himmler installe des scientifiques SS près de Montségur pour ce faire)

Et mot compte multi-triple! Avec tout ces mots bizarres y'a de quoi se faire plaisir au Scrabble!
les cinq derniers mouvements sont postérieurs au MA.

Et pour en revenir à l'arianisme, je me posais la question de l'impact de cette religion dans la région qui plus tard sera le foyer du catharisme (voir post sur les albigeois de Foulques). Je viens de trouver quelques indices: "origine du catharisme dans une région où la population est restée fidèle à l'arianisme wisigothique des VI-IXès".
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 18 Déc 2005 23:25

Je crois qu'on en finirait pas de lister toutes les hérésies puisque chaque dogme a eu ses contradicteurs.

Pas mal fait sur Wiki, pour s'y répérer :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_inte ... %C3%A9sies

Tiens, c'est vrai ça : le christianisme est une hérésie du judaïsme ! Je l'avais plus en tête...
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 19 Déc 2005 08:40

armoisine a écrit:Du coup on peut peut être placer ici une liste des "hérésies".
Différentes interprétations du christianisme.


Oui comme tu dis, on en finirait pas, mais je visais uniquement le christianisme, et plus tard le catholicisme. On dirait que tout y est et la liste de Wiki n'en cite pas de nouveau (macédonianisme=pneumatomaques).

Par contre je trouve étrange qu'on qualifie l'Islam d' hérésie du christianisme. C'est une religion révélée et elle inclue Jésus dans ses prophètes mais il ne me semble pas qu'elle se soit construite à partir du message du Christ, puisque cela semble être le point commun aux autres "hérésies". Mais à partir d'un nouveau message de Dieu. Faut voir.

Le christianisme est effectivement une "hérésie" pour les juifs qui attendent le messie et ne le reconnaissent pas en Jésus. C'est le tour de force de Paul de constituer une église parallèle au judaïsme, de ceux qui croit que le messie est venu et avec lui la rédemption des péchés. Et que maintenant y'a plus qu'à attendre la fin du monde. Je schématise.

PS, collectionneuse cherche nouvelles formes d'hérésie, période Iè-XVIès :lol: . Enfin, si quelqu'un veut allonger la liste....!
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede An1000.org » 29 Déc 2005 00:29

Hérésie pour beaucoup, mais...
Que pense la population de Sir Lancelot ?
Un preux chevalier qui n'hésite pas à défendre la veuve et l'orphelin, or...

Lancelot est le type même du fanatique manichéiste.

Je pense que tout religieux ou athée que l'on soit, toutes les formes d'"hérésies" ont eu ou ont un impact sur nos croyances.
Mais ceci est une autre histoire....
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Messagede armoisine » 30 Déc 2005 18:40

C'est vrai, je pense que les hérésies ne sont que le reflet du désir des hommes de "tirer" la religion vers plus de réalisme ou au choix, vers plus d'abstraction spirituelle.

Et la religion catholique comporte des dogmes qui ne sont pas tous forcément "assimilables". Personnellement il m'est impossible de concevoir une résurrection des morts. Quand j'étais petite je me disais qu'en une bouffée d'air, tout ces réssucités mourraient instantanément par manque d'oxygène. Or la résurrection des morts, tout comme la croyance à la sainte église catholique et apostolique, font parti du credo qui est la profession de foi catholique.

Je comprend alors que de la même façon, nos ancêtres aient émis des doutes quant à certaines idées développées au fil des siècles. Et comme tu dis, une part de ces doutes, "hérésie", a subsisté jusqu'à aujourdhui.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 30 Déc 2005 21:05

Pour allonger la liste nous avons aussi l'adoptianisme :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adoptianisme

Ici avec un glossaire sympa pour s'y retrouver :
http://jfbradu.free.fr/mosaiques/germigny/00lexique.htm

Ici, un lien uniquement compréhensible par Armoisine sur le forum, voire même lisible :wink: :
http://users.skynet.be/am012324/studium ... p37-51.htm

An1000.org a écrit:Lancelot est le type même du fanatique manichéiste.


Je n'ai plus son histoire en tête. Qu'est-ce qui te fait dire ça, Rod ?
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 30 Déc 2005 21:18

Foulques a écrit:Ici, un lien uniquement compréhensible par Armoisine sur le forum, voire même lisible :wink: :


Réputation sûrement usurpée... Aprés survol rapide, il s'avère que quelques révisions s'imposent. Merci pour l'allongement dans la liste des différentes interprétations du christianisme!
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 01 Jan 2006 17:23

Merci Armoisine et tout ceux qui ont complété les définitions , je m'y retrouve mieux...
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron