Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Implication de la formation oratoire des chantres

Multi culturelle, la musique médiévale n'a pas disparu. Des scientifiques, mais aussi des musiciens percent tous les jours un peu plus cet art millénaire.

Messagede minouflette » 06 Mar 2014 15:02

Bonjour
Je suis en train de plancher sur le sujet suivant :
Dans la réalité musicale médiévale, « il n’y a pas de rupture entre la
pédagogie tôt enseignée et fondée sur l’exercice de la mémoire orale –
l’enseignement viva voce - et la pratique sans cesse promulguée.
L’apprentissage des arts libéraux auxquels appartient la musique passe
justement par deux cycles d’étude – grammatica puis rhetorica [à quoi l’on
doit ajouter la dialectique] – dispensés souvent par le même enseignant,
le grammaticus. (…) C’est bien la maîtrise de l’art oratoire qui constitue
la finalité de cette pédagogie. »

Il faut que j'explicite les différentes implications de cette formation oratoire des chantres dans la
musique médiévale, depuis la constitution du répertoire dit « grégorien »
jusqu’à la fin du XIIIe siècle. Seulement, je suis bloquée. Je ne vois pas comment je peux relier tout ça. J'ai bien compris les principes de l'époque, mais c'est cette "implication" qui me pose problème. Quelqu'un peut-il éclairer ma lanterne?

Merci beaucoup
minouflette
 
Messages: 1
Inscription: 06 Mar 2014 14:50

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron