Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Interlude Angélologique

Ensemble des croyances, des dogmes, des pratiques et des rites définissant le rapport de l'humain avec le sacré durant le Moyen Âge.

Messagede Mélisende De Hennezel » 13 Déc 2006 19:19

Des anges, dites vous ? Je n'en ai jamais vu. Aucun, même pas un tout petit minuscule. Ni aile, ni plume. Rien. N'insistez pas.
Je propose d'en parler quand même, on ne sait jamais ! car les risques pour que vous en rencontriez un sont si considérables que je ne voudrais pas que vous vous mépreniez sur sa personne : un ange vexé c'est un mauvais présage.

On croit les connaître, on a même l'impression qu'on les a déjà vu dans les tableaux de la Renaissance, dans le film Dogma ou sur les vitraux annonciationneurs. Mais sait-on comment leur nature et leur univers social sont bâtis ?
Non sérieusement, vous savez, vous, ce qu'est un Trône, une Vertu, une Puissance ?
Proches de nous et pourtant on ne connaît même pas leurs noms en hiérarchie et on croit qu'un chérubin est un putto (petit bébé joufflu et ailé) ! allons !

Justement, pour commencer on pourrait essayer de faire un sort aux putti raphaëlesques, petits poupons hybrides entre le cupidon et l'ange. Toute créature ailée n'est pas un ange !
Voici ici la liste de la Hiérarchie Céleste mise au point par le pseudo-Denys dans les premiers siècles chrétiens :

Les Séraphins (« ceux qui brûlent »)
Les Chérubins (« effusion de sagesse »)
Les Trônes (« porteurs de Dieu »)

Les Dominations (« grands seigneurs »)
Les Vertus (« pleins de force »)
Les Puissances(« remplis de puissance »)

Les Principautés (« grands princes »)
Les Archanges (« qui précèdent les anges »)
Les Anges (« messagers »)

Image
Enluminure n°1

N'allez pas croire ici qu'un archange est inférieur à un chérubin comme l'entend cette ordonnance, car ils sont classés en fonction de leur proximité avec Dieu ou avec les Hommes. Par ailleurs, cette hiérarchie céleste répond à son homonyme terrestre en ce qui concerne l'organisation interne de la société et de l'Eglise.

Au plus proche du Divin, la première triade (les Conseillers) est composée de véritables monstres enflammés (Séraphins = "ceux qui brûlent") qui ne font de cadeaux à personne.


Les Séraphins
, bodygards de Dieu en personne (sur l’enluminure ils sont au plus près de la représentation divine) ont 3 paires d'ailes sur lesquelles des milliers d'yeux montent la garde (les yeux sur les ailes seront aussi déclinés au niveau des archanges). Au Moyen Age on n'hésite pas à rappeler qu'ils sont de couleur rouge vif .

Allez, je vous en mets un beau tout spécial :
Image

Et ses petits copains autour de la figure sacrée :
Image

Les Chérubins
sont connus depuis la Mésopotamie antique (les Kirubi). Ces griffons terrifiants gardaient les palais assyriens avant d'être utilisés comme gardiens de la Jérusalem Céleste. Pour se faire, ils ont besoin de 2 paires d'ailes comme vous le voyez sur l’illustration générale de la première triade. Souvent ils sont bleus.
Voici donc nos Kirubi assyriens qui sont devenus un peu plus aériens chez les chrétiens :
Image

Jamais on a représenté leur aspect terrible mais croyez moi sur parole, ils sont loin d'être commodes ! alors gardez vous bien d'essayer de pénétrer au Paradis avec un canif !

Les Trônes : Alors là, je suis sincèrement désolée parce que ceux-là, vous ne les verrez jamais se pointer par ici : "toute souillure matérielle leur est impossible" nous dit le pseudo-Denys. Ils constituent le Royal siège sur lequel le Très-Haut pose son très saint popotin. Bon, c'est pas grave, on admire quand même (deuxième section sur l’enluminure N°1). Vous pouvez voir qu’ils sont ici représentés semblables à leurs camarades chérubins mais parfois on les voit assis sur un trône.

La deuxième triade est celle des Gouverneurs et nous révèle des entités beaucoup moins connues. Elle donne des lumières théarchiques, un éclat second, un éclat indirect par ce qu'on a dû franchir d'abord les 3 ordres de la 1ère triade. Leur activité ou leur science ne diffèrent pas de celles de la 1ère puisque leurs aspects et leurs structures sont sensiblement identiques. Mais elles sont plus éloignée.

Les Dominations dont les attributs sont le sceptre, la couronne, le casque et l’épée sont de sacrés cocos dont on ne trouve malheureusement que très peu d’illustrations… voici la coupole de Sainte Sophie (Istanbul) qui est à ce jour la plus célèbre représentation des neuf chœurs angéliques dans l’art roman.

Image

Les Vertus apparaissent parfois à des hommes d’Eglise et ont pour attributs le livre et les instruments de la Passion. J’avoue ne pas avoir entendu plus d’anecdotes que ça sur eux parce qu’ils semblent boycotés par les médias…
Pourtant, ils sont les camarades des exorcistes, on les voit ici extrayant le vice des personnes :
Image

C’est la même chose pour les Puissances qui portent des épées enflammées. Pas grand chose sur eux

La troisième triade est la plus connue et présente de véritables stars :

Les Principautés associées aux diacres et différents hommes d’Eglise tiennent d’ordinaire un sceptre et une fleur de Lys.

Les Archanges
sont les plus compliqués car ils ont atteint une notoriété qui font que, non seulement ils apparaissent dans la Torah, le Nouveau Testament et le Coran mais qu’en plus, comme ils sont nommés individuellement, sont devenus des Saints chez les catholiques. Si vous voulez les reconnaître hors action, ils tiennent une longue lance rouge et une sphère (main gauche) et sont coiffés d’une flamme (de plus normalement chacun a sa couleur -> Michel archange porte le rouge très ayant à sont tempéramment un peu susceptible).

Parmi eux sept, on en compte 4 qui défrayent la chronique. Juste pour mémoire, ici j’ai bien envie de vous présenter en premier LA star des archanges, j’ai nommé le très bavard Gabriel qui, muni de sa fleufleur débarque en danseur de tango devant la Madonne toute surprise :
Image

Raphaël, lui, apparaît incognito au petit Tobie :
Image
Je choisis exprès ce tableau du XIXè siècle (oui je sais, c'est hérétique ici) pour montrer simplement que Raphaël n’est pas apparu à Tobie en grand costume de scène avec ailes et tout le tralala !

Et enfin, mon grand favori, le Prince des Archanges, Michel. Chef des armées célestes, Michel (Mikhael) est du genre à détruire une ville d’un coup d’aile et avec son glaive, sa balance et son allure de barbare nordique, il est celui qui se frotte directement au très irrespectueux fauteur de troubles qui n’est ni plus ni moins qu’un ancien collègue, Satan. Là où Raphaël guérit, là où Gabriel discute volontiers, Michel est le bras de la Justice. Pas le genre à causer des heures avec des vierges ou des enfants. Il est cité un peu partout, et surtout dans l’Apocalypse :

Image
(Premier "Saint Michel terrassant le Démon" de Raphaël, vers 1500)

Image
("Jugement Dernier" de Hans Memling vers 1472)-> agrandissez le, juste pour admirer l'armure de notre ami.. ah! ces Flamands !

Pour le plaisir, je vous propose de constater l’omniprésence de Michel archange sur les portails des églises romanes durant l’extension clunisienne : ben oui, faut bien terroriser le croyant si on veut qu’il se tienne à carreaux quoi !

Image
(Saint Michel pesant les âmes sur le Porche principal de la Madeleine. Vézelay)

On note évidemment la proximité quasi complice de l’archange et du démon (à qui il flanquera la raclée de sa vie le dernier jour)…

Bon, juste pour les puristes je ne voudrais pas oublier le trop ignoré Uriel que Joseph Haydn a privilégié dans son oratorio « La Création ». Lui l’a fait, mais pas grand monde ailleurs, c’est un archange plutôt aimé dans les pays germaniques… Uriel c'est le châtiment… pas commode non plus.
Image

A bientôt pour un entracte démonologique ?
Ar Resplan la Flors Enversa
Avatar de l’utilisateur
Mélisende De Hennezel
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 60
Inscription: 11 Oct 2006 19:07

Messagede Foulques » 14 Déc 2006 00:55

Merci Mélisende pour cet exposé si étonnant (et l'humour et la belle icono :wink: ). J'avoue que je ne m'étais jamais posé la question sur le statut maintes fois entendu d'archange, qui se confondait dans mon esprit avec ange, tout simplement. De même, je pensais vraiment que les chérubins étaient des petits angelots dodus et plutôt du XVIIIe siècle !

Mais cependant, je n'ai pas de mal à en voir des anges… Il suffit de réciter "Booz endormi" de Hugo, par exemple :

http://poesie.webnet.fr/poemes/France/hugo/38.html

Il y a ce passage ci-dessous mais le poème entier approche la divinité…

"L'ombre était nuptiale, auguste et solennelle ;
Les anges y volaient sans doute obscurément,
Car on voyait passer dans la nuit, par moment,
Quelque chose de bleu qui paraissait une aile
."

Pardon pour la digression !

Ce pseudo-Denys semble avoir été un philosophe solitaire d'après ce que je vois :

http://www.scourmont.be/studium/dupont/vol2/chapvi.html

Que signifie l'Aéropagite ? Sa hiérarchie céleste a-t-elle eu une confirmation dans la doctrine officielle de l'Eglise ou est-elle restée seulement dans le domaine de la mystique chrétienne ?
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Mélisende De Hennezel » 15 Déc 2006 00:07

Quel superbe poême Foulques ! et quelles bonnes questions ! :D

Bon alors , pour la dixième fois au cours de mes études, j'ai revérifié : c'est bien Aréopagyte... pas Aéropagyte, à moins qu'il ne fasse de l'aérophagie comme je l'ai un jour fait remarqué un une prof pas bien réveillée (ne craignez rien, ça a l'air hyper intello comme ça mais en fait, sur lesbanc de fac c'est très considéré comme scatologique !).

Bon pas facile d'expliquer ce mot. Apparemment, dans l'Athènes classique et démocratique existait sur la colline du dieu Arès (d'où "Aréo") une assemblée de sages qui, par dérive a été appliquée à toute réunion de savants. Il faut croire que notre Denys (de saint Denis à Paris, mais oui ! ses reliques et ses oeuvres y sont conservées), en tant que philosophe néo-platonicien ait hérité de cette richissime appellation contrôlée (ou pas, si c'est de l'aérophagie ! ).

Par ailleurs, ses écrits sont tout à fait reconnus et sont à l'origine de l'établissement de la hiérarchie ecclésiastique qui répond à la hiérarchie céleste.
Ar Resplan la Flors Enversa
Avatar de l’utilisateur
Mélisende De Hennezel
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 60
Inscription: 11 Oct 2006 19:07

Messagede vercoquin » 18 Déc 2006 09:08

On en apprend des choses! Merci Mélisende. Merci Foulques: le lien belge vers le pseud-Denys est très intéressant.
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede armoisine » 18 Déc 2006 09:50

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les anges..... :lol:

Le monde des anges m'a toujours paru être une vaste administration, et maintenant j'y vois plus clair.
Notamment concernant les séraphins.

Voilà une autre sorte de guide :wink: :
Image
Image
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 18 Déc 2006 21:57

Gasp ! :oops:
J'ai confondu "aéro" avec "aréo", moi ! Qui me pique de connaître un peu le français et qui reprend les collègues qui disent aéropage au lieu d'aréopage ! :med24:

Je déchire ma chemise et je me cogne la tête contre les murs de ma modeste piaule, et ensuite je me flagelle en m'insultant ! Honte sur moi et ma descendance ! :med25:

Ceci dit, s'agissant d'anges, "aéro" c'était pas si dissonant que ça ? Euh nan, j'ai rien dit, excuse de potache :D
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron