Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Jacques Coeur

Réagissez aux émissions TV et aux articles de vos magazines préférés. Arte, Chaine histoire, Historia... Allez-y, donnez votre avis.

Messagede Seb » 14 Oct 2004 10:42

Bonsoir,

Je viens de regarder "Des racines et des ailes" spéciale moyen âge.

La période couvrant le règne de Charles VII semble être à l'honneur ces temps ci.
Après une actualité médiévale concentré sur Agnès Sorel, amante officiel du roi, voici venu le tour de son argentier.

Je reste stupéfait devant la vie de Jacques Coeur.

Auriez vous des informations, site à visiter, livre à découvrir.
J'aimerais en savoir plus sur ce surdoué du commerce et de la finance.

Bien à vous.
Seb
Seb
 

Messagede An1000.org » 14 Oct 2004 10:44

Je pense que ce site devrait te contenter:
http://jacques-coeur.bourges.net/
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Jacques Coeur et la Banque de France

Messagede coxyc » 20 Oct 2004 21:51

Une petite info supplémentaire :

la Banque de France a émis en 1941 un billet de 50 Francs à l'effigie de Jacques Coeur

Image

Image

Date de création : du 13 juin 1940 au 15 mai 1942
Alphabets : 1 à 178 (chaque alphabet comporte 2.500.000 billets, chaque "lettre de Série" étant composée de 100.00 billets), soit 445.000.000 de billets
Format : 145 x 90
Impression : polychrome (effigie de Jacques Coeur)
Filigramme : "Berrichone coiffée d'un bonnet"
Signature : R. Favre-Gilly (Secrétaire général) et P. Rousseau (Caissier général)
Oeuvre de L. Jonas


coxyc
Rien n'est plus beau que la vie et l'Amour
Avatar de l’utilisateur
coxyc
 
Messages: 1
Inscription: 20 Oct 2004 21:23
Localisation: Paris

Messagede Hilderik » 29 Nov 2004 18:35

Et dire que c'est en partie grace à lui que la royauté à réussi à mettre les anglais dehors (financement de l'armée).......quelle ingratitude ces souverains!!!
Hilderik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 11
Inscription: 29 Nov 2004 18:02

Messagede Meggyra » 01 Déc 2004 14:18

Oui, tout a fait d'accord avec toi Hild... mdr ^^, c'est toujours ainsi

Et très très beaux billets qui donnent envi qu'on les possède! ^^
Avatar de l’utilisateur
Meggyra
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 43
Inscription: 23 Nov 2004 21:24
Localisation: Dans la forêt de Brocéliande :p ( Belgium )

Messagede Foulques » 29 Déc 2005 22:11

Ingratitude sans doute, mais en l'occurence Charles VII n'a fait que défaire ce qu'il avait fait donc ça relativise...

Jacques Coeur a eu le tort de nouer des relations trop proches et suspectes avec le turbulent dauphin, futur Louis XI, et cela même à un moment où Charles VII subissait la plus grande perte de sa vie : celle d'Agnès Sorel, son plus grand amour.
Possible même qu'un courrier compromettant ait été intercepté entre Coeur et Louis.
Charles VII, en plein désespoir et sans doute paranoia, aura voulu châtié le commis infidèle. D'ailleurs la paranoia n'était pas si injustifiée qu'on a bien voulu le dire puisque le tout dernier examen du corps d'Agnès Sorel montre de grandes probabilités d'empoisonnement.

Il reste que le grief principal qu'on avait contre jacques Coeur ne figurait pas dans les chefs d'accusation. Philippe Erlanger a écrit : "En frappant jacques Coeur, le souverain avait perdu de sa force et l'homme de sa noblesse".

Je viens de finir le bouquin de Jacques Heers sur Jacques Coeur.
En une étude approfondie il montre que la légende ne correspond en rien à l'homme et ce qu'on en dit couramment : "surdoué du commerce", "homme d'affaires remarquable", "parti de rien", "en 1432 il eut l'idée de faire lui même le voyage du moyen orient", etc...

Commerçant remarquable, sûrement pas. Toute sa carrière s'est faite sur injonction royale.
Il a reçu du roi la mission de monopoliser certains commerces, comme celui avec Alexandrie, pour le compte de l'Etat, spoliant au passage pas mal de petits commerçants et même gens simples qui prenaient des parts sur les ventes de cargaisons.
Les fameuses galées de France n'étaient que quatre, chiffre modeste en regard de ce que faisaient les villes italiennes, bien plus développées et organisées à la même époque.

Et "argentier du roi" ne peut être en aucune façon comparable avec la notion moderne de ministre des finances. C'est d'abord une fonction de la maison du roi, qui rappelle les offices du haut moyen âge.

Mais cela ne veut pas dire que l'homme n'était pas doué et remarquable. Seulement ses talents n'étaient pas ceux que l'on croit. En fait, on aperçoit, peut-être pour la première fois dans l'histoire de France, une tentative étatique de contrôle sur l'économie !

Rien moins que l'ancêtre des entreprises nationalisées ! Peut-être une première manifestation du capitalisme à la française avec l'Etat qui fourre son nez partout.

Avec les galées, un exemple entre autres, charles VII se permet d'avoir une ambassade discrète bien que prestigieuse auprès des responsables politiques du proche-orient. Et ce sera couronné de succès !

Il est difficile, vu la carence des documents d'époque, de démêler ce qui a été voulu par Charles VII de ce qui a été proposé par Jacques Coeur, qui des deux a été le meneur, l'apporteur d'idées nouvelles. Mais j'ai retiré du bouquin une image d'un Charles VII organisateur de son royaume dans les moindres détails, que je n'avais pas perçu dans le livre de Philippe Erlanger.

Il n'est pas question de rabaisser les qualités de Jacques Coeur : les circonstances de la fin de sa vie sont là pour les prouver (il serait cependant difficile d'y inclure l'honnêteté, mais il était loin d'être le seul à se servir dans les caisses). Mais c'est d'abord et avant tout la fidélité de ce commis de l'Etat qui a créé les conditions de son ascension.
La fidélité étant mise en doute, il est tombé.


Les billets de banque sont magnifiques. Quelle tristesse que nos euros à côté ! :cry:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 30 Déc 2005 19:02

A propos de Jacques Coeur, je voudrais trouver les termes exacts d'une de ses citations.
Le message c'est: "le destin c’est ce qu’on dit de la mort de quelqu’un qui a eu une vie exceptionnelle".

Je n'arrive pas à trouver la phrase exacte et je trouve ça étonnant car j'aime beaucoup cette image. Pour moi ça veut dire qu'on est jamais vraiment maître du jugement que les yeux futurs auront de notre existence.
En terme d'histoire, ce sont nos yeux contemporains qui font la grandeur ou non des hommes (humains :wink: ) du passé.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 30 Déc 2005 20:22

On connaît des citations de lui ?

Tiens, je n'ai pas le souvenir, pourtant récent, d'avoir lu quelque chose là-dessus dans Jacques Heers. Mais ce n'est peut-être pas ça qui l'intéressait ou je n'ai pas fait attention.

En tous cas c'est sympa de commencer à réfléchir sur mon épitaphe, Armoisine :med04:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 30 Déc 2005 21:21

Après avoir déterré ma mémoire, il me semble avoir entendu plus que lu cette phrase. Et pourquoi pas dans ce "racine et des ailes"? J'en regarde la plupart.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos