Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Jeunesse et violences urbaines

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede armoisine » 14 Juin 2006 18:28

Parfois se dégage de l'étude des textes anciens comme un goût d'actualité....

On est (encore) dans les villes d'Italie aux XIII-XIVès. Les sources abondent pour cette période, notamment concernant la vie en ville. Comptes rendus de procés, règlements de commune, statuts de confrérie, chroniques....

Dans ces villes du Nord de l'italie, les luttes s'exacerbent entre factions. Factions sociales, politiques, de quartier, les motifs se perdent parfois mais il s'agit bien de luttes de pouvoir.

Les jeunes ont un rôle important dans ces conflits, dont ils sont les principaux acteurs à défaut d'en être les initiateurs. Ce groupe n'est pas qu'une classe d'âge, bien qu'il rassemble des individus entre 20 et 40ans; il réunit plutôt des hommes qui n'ont pas encore leur place dans la société parce qu'ils sont encore sous la tutelle paternelle. En un mot, ils sont pleins d'énergie et frustrés de responsabilités, ce qui les conduit à pratiquer des violances rituelles qui visent autant à contester l'ordre établi qu'à manifester leur force et leur virilité. Ils pratiquent donc volontiers le tapage nocturne, les graffitis injurieux, les provocations et les rixes gratuites avec des passants ainsi que les viols collectifs -le tout de préférence de nuit. Ces "bandes de jeunes" se forment sur des bases topographiques et sociales, les jeunes serviteurs ne se mêlant pas à la jeunesse dorée, même s'ils pratiquent des déprédations identiques. Ce groupe est unanimement dénoncé par les prédicateurs, d'après euxencore plus nuisibles à la société que les femmes, ce qui n'est pas peu dire...

Mais cette jeunesse turbulente a aussi un rôle positif, dans le cadre des conflits politiques qui agitent les villes d'Italie: la commune compte sur leur bravoure dans les batailles et leur famille sur leur fougue pour provoquer ses rivales. Il y a donc une instrumentalisation de la violence juvénile par les lignages en conflit, ce qui fait des "jeunes" les principaux acteurs des agressions qui soudent les familes en concurrence.


Villes d'Italie, Heullant Donat
Histoire des jeunes, de l'antiquité à l'époque moderne, Lévi, Schmitt
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede An1000.org » 15 Juin 2006 10:41

C'est intemporel la connerie



Excellent texte ;-)
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Messagede armoisine » 15 Juin 2006 14:38

C'est amusant, j'ai retrouvé à nouveau ce schéma à la veille de la Révolution française...

A ces formes de violence (troubles de subsistances, conflits du travail, émeutes fiscales.....) viennent s'ajouter les troubles orchéstrés par les "jeunes gens" qui jouent un rôle important dans les agitations urbaines (ils sont responsables de 7.4% de celles-ci selon J.Nicolas). Bénéficiant d'unstitutions telles que les bachelleries, les associations festives, qui leur permettent de s'organiser et servent de véritables conservatoires de pratiques subversives (chahuts, charivari, etc), ces jeunes, plus nombreux, mieux formés, se heurtent aux nouvelles contraintes mises en place par les institutions, les Parlements, ou tout aussi bien par la Faculté de médecine de Paris, qui ferment respectivement les carrières d'avocat et de médecin. Les soulèvements de jeunes s'inscrivent aussi dans un mouvement d'ensemble de rejet de l'autorité, qu'elle soit paternelle (incarnée par la toujours possible lettre de cachet, dont son beau-père fera goûter les effets à Sade), ou politique. Ce n'est pas un hasard si se recrute parmi eux un nombre important de partisans du mesmérisme ou d'auteurs de romans pornographiques. Les exercices d'irrespect et "polissonneries" qui augmentent dans les années 1780 ne sont pas nouveaux, mais, là encore, leur nature se transforme. Progressivement, ils se politisent. A Paris comme en province, le rôle des 15-30ans est majeur dans les troubles des rues. (...) Derrière la "basoche" on trouve les étudiants des universités et des collèges, des apprentis, garçons de boutique et autres "polissons". Comme le dira Réstif de la Bretonne:"Quel siècle est le nôtre! Dans quel temps sommes nous nés... Ce sont des enfants qui conduisent les hommes; des polissons, des clercs, des apprentis orfèvre, horlogers, usurpent le nom de la Nation et la couvrent de leur indécence, de leur taquinerie!"

Révoltes et révolutions en Europe et aux Amériques, dir. Bourdin

Désoeuvrement et frustration, mélange explosif!
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 15 Juin 2006 19:09

[quote="armoisine"]C'est amusant, j'ai retrouvé à nouveau ce schéma à la veille de la Révolution française...[quote]

C'est ce que j'allais dire, Restif de la Bretonne décrit des scènes de viols collectifs lors des fêtes populaires et rapporte que l'un des sports était de maculer de boue les robes des belles dames...

Il attribuait ça au désoeuvrement des jeunes et souhaitait que l'on augmente les journées de travail pour les occuper...

Au XIXe, l'occupation masculine parisienne du samedi soir dans la condition populaire était... la bagarre générale après s'être largement avinés.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Urgruk » 15 Juin 2006 19:21

Moins tapageurs et sûrement moins nombreux, on trouve également dans les textes des vieillards redoutables à l'époque médiévale :twisted: comme quoi les jeunes n'ont pas le monopole de la violence ;-)
Urgruk
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 20
Inscription: 09 Juin 2006 20:39
Localisation: Paris - Clamart

Messagede Mensik » 16 Juin 2006 02:39

Urgruk a écrit:Moins tapageurs et sûrement moins nombreux, on trouve également dans les textes des vieillards redoutables à l'époque médiévale :twisted: comme quoi les jeunes n'ont pas le monopole de la violence ;-)


Intéressant ! Auriez-vous de plus amples informations à nous partager ? :lol:
Image

Ne vous gênez pas, l'inscription est totalement gratuite !
Avatar de l’utilisateur
Mensik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 06 Mai 2005 16:16
Localisation: Boucherville, Québec

Messagede Urgruk » 16 Juin 2006 09:50

Il faudra que je vérifie quelques papiers pour donner des détails plus poussés. Cela dit, il ne faut pas cloisonner la petite et la grande criminalité au simple fait des jeunes oisifs ou des soldats démobilisés : les plus âgés sont très mal pris en charge et beaucoup se retrouvent livrés à eux mêmes.
Je vérifierai ça et je vous donnerai des détails croustillants (mais je m'éloigne du topic)
Urgruk
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 20
Inscription: 09 Juin 2006 20:39
Localisation: Paris - Clamart

Messagede Mensik » 17 Juin 2006 02:10

Urgruk a écrit:Il faudra que je vérifie quelques papiers pour donner des détails plus poussés. Cela dit, il ne faut pas cloisonner la petite et la grande criminalité au simple fait des jeunes oisifs ou des soldats démobilisés : les plus âgés sont très mal pris en charge et beaucoup se retrouvent livrés à eux mêmes.
Je vérifierai ça et je vous donnerai des détails croustillants (mais je m'éloigne du topic)


En effet, mais rien ne vous empêche d'en créer un nouveau, auquel cas, je me ferai un plaisir de participer ! :wink:
Image

Ne vous gênez pas, l'inscription est totalement gratuite !
Avatar de l’utilisateur
Mensik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 06 Mai 2005 16:16
Localisation: Boucherville, Québec

Messagede armoisine » 17 Juin 2006 05:27

Désoeuvrement et frustration dans les rangs du troisième âge qui devient agent perturbateur, ça a de quoi intriguer. Qui sait, ce sera peut être aussi d'actualité à l'avenir.....
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron