Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Jurons au moyen-âge !

Les sources médiévales, difficilement lisibles, sont une aubaine pour les historiens. Elles permettent de donner des indications précises sur la société de l'époque.

Messagede Thom.S » 29 Sep 2005 11:42

Bonjour à tous,


Et bien voilà, moi je me pose la question de ce que pouvaient être les jurons aux moyen-âge !

On a souvent droit aux "Diantre", "Que Diable !" ? Mais voilà, est-ce bien le moyen-âge d'abord. Et ensuite ca serait sympa d'avoir toute une vraie collection

Et puis est-ce qu'il y avait véritablement des jurons ? Est-ce que ce n'étaient pas plutôt des exclamations ? (Par exemple les scandinaves avec leurs divinités "Par Thor, par Odin, etc..."), vu que les gens du moyen-âge avaient apparemment la frousse de réveiller les mauvais esprits !


(PS : je suis aussi à la recherche de vocabulaire en général, du moyen-âge. Savez-vous ou je pourrais trouver ça ? Livre, site web, etc... Merci)


:med11:
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Saint Louis » 29 Sep 2005 11:50

Dictionnaire de la langue du moyen age
de V.Emond - P.Grout - G.Muraille
Edition Guérin

Saint Louis
Si vis pacem, para bellum.
------------------------------------
Ignorantia legis non excusat
Avatar de l’utilisateur
Saint Louis
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 90
Inscription: 26 Sep 2005 12:46
Localisation: Sainte Chapelle

Messagede Thom.S » 29 Sep 2005 14:17

Saint Louis a écrit:Dictionnaire de la langue du moyen age
de V.Emond - P.Grout - G.Muraille
Saint Louis


Merci pour la référence.

Il est construit comment ? Mots du moyen-âge -> mots actuels, ou alors mots actuels -> mots du moyen-âge (voire les 2 ?)!
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Thom.S » 29 Sep 2005 14:23

Voilà un bout de texte assez intéressant sur le sujet :

<<
En France, à partir de la fin du Moyen Âge et jusqu'au XVIIIe siècle, les châtiments infligés aux blasphémateurs sont très sévères. La loi prévoit des amendes, des châtiments corporels et même la mort dans certains cas. Mais surtout, il y a la peur. Cette peur provient entre autres du pouvoir — maléfique il va sans dire — qu'on accorde au blasphème.

En effet, le blasphème, tout comme la sorcellerie, attire la malédiction : famines, fléaux naturels, épidémies, etc. On craint le blasphémateur qui est responsable de tous les maux.

De la contrainte et de la peur naît l'euphémie (Benveniste, 1974). On aseptise le langage pour lui enlever tout effet négatif — la colère de Dieu — tout en lui conservant une force expressive. S'il est interdit de prononcer le nom de Dieu, rien n'est spécifié pour -bleu, -gioux, -guienne etc., morphèmes très utilisés pour remplacer Dieu dans certaines expressions exclamatives (sacrebleu, bonguienne, etc.)

Donc, l'usage du nom de Dieu peut se faire sans avoir à craindre sa malédiction ou le châtiment des hommes.

(...) Ce qui caractérise la société de cette longue période allant du XIVe au XVIIIe siècle, c'est la peur. Le peuple, très superstitieux et, il faut le dire, maintenu dans l'ignorance, explique tout maléfice par l'intervention surnaturelle, qu'elle vienne de Dieu ou du diable. Cette peur est accentuée par la crainte du châtiment humain administré par l'intermédiaire du clergé, celui-ci détenant le pouvoir sur la plupart des institutions.

(...) Donc, le blasphème est condamné, comme tout autre « péché » contre l'ordre établi, l'ordre religieux se confondant alors avec l'ordre social. Pour le peuple, l'utilisation du blasphème représente quand même un risque mais l'euphémie rend possible une expression dans ces périodes d'insécurité et de misère.

(...) En France, à partir de la fin du XIXe siècle, alors que les institutions sont de moins en moins reliées à l'Église, on verra le vocabulaire expressif se déplacer vers l'autre grand interdit : la sexualité. On passe, selon l'expression de Huston « de l'autel au lit » .
>>


Lu sur la page québecoise : http://www.cslf.gouv.qc.ca/Publications ... 112A8.html


:med11:
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Thom.S » 20 Oct 2005 13:40

Bonjour à tous et toutes, gens sympathiques du sympathique forum an1000.org :-)


Saint Louis a écrit:Dictionnaire de la langue du moyen age
de V.Emond - P.Grout - G.Muraille
Saint Louis



Je me permets de relancer cette question : si jamais qq'un(e) connait ce dictionnaire, est-ce qu'il se présente sous une forme "mots du moyen-âge" -> Traduction actuelle ? Ou bien le contraire ? Ou bien les 2 (ce qui serait le top !)

Merci de vos réponses

(Ca serait pour l'acheter via le net!)
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede lestatvampir666 » 04 Oct 2006 18:27

Thom.S,Je te propose l'ouverture d'un post:
"Vocabulaire du Moyen Age pour les nuls".
Car moi aussi j'aimerais bien connaître la signification de certains mots ancien.
Si sa te convient?
Avatar de l’utilisateur
lestatvampir666
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 148
Inscription: 25 Sep 2006 21:25
Localisation: Paris,banlieue

Messagede armoisine » 05 Oct 2006 07:28

L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede vercoquin » 09 Déc 2006 12:56

Ce que j'ai trouvé de meilleur jusqu'ici pour entendre la parole des gens, c'est l'excellent livre de Leroy-Ladurie "Montaillou, village occitan", mais c'est très "resserré": l'Ariège à la fin du XIIIè... Le livre est basé sur les témoignages recueillis par l'évêque de Pamiers, dans le cadre de l'inquisition contre les bonshommes (cathares). Merci à l'inquisition!!!
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Foulques » 10 Déc 2006 21:58

Ici :
http://www.erudit.org/revue/crimino/199 ... 7353ar.pdf

On trouve :

-Sanglant conchies (merdes sanglantes ?)
-Putier (qui coure les filles ?)
-Bornes (borgne dans le sens louche ?)
-Liares (?)
-Traicte (traître ?)
-Homme de néant

Dans les Cent nouvelles nouvelles :

-Ribaud (impudique, luxurieux; on appellait "roi des ribauds" un officier chargé d'enquêter sur les délits (jeu, prostitution) de la suite du Roi lorsqu'il était en chevauchée, en ost)
-Lourdier (lourdaud dans le sens grossier ?)
-Villain putier
-Yvroigne

Si quelqu'un a la signification exacte...

Ce qui est marrant aussi c'est qu'on trouve aujourd'hui des patronymes comme Lourdier et j'ai connu un Ribaud :)
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Aaarrrgggh » 11 Déc 2006 06:52

Pour lourdier, ce terme apparaît au 14eme siècle semble-t-il et signifie pareil que lourdois qui voudrait dire : "esprit lourd, esprit simple." C'est aussi un langage grossier et des manières rustres. "A mon lourdoys" : à ma façon rustique ; tout bêtement, naivement.

Putier : apparaît à la fin du 12eme siècle. Signifie : homme débauché.

Yvroigne et traictre : même signification qu'aujourd'hui.

Ribaud avait plusieurs significations :
1) Débauché, paillard, gaillard
2) Souteneur
3) Soldat pillard
4) Voleur, tricheur, vaurien
5) Tueur à gages
6) Soldat, valet d'armes (15eme)

Je n'ai pas de trace de liares, ni de bornes du moins en tant que juron. Et pour sanglant conchie, je pense que ca doit être ça Foulques puisque conchier veut dire souiller, salir d'excréments.

A noter que liares a également donné un patronyme et que dans certaines villes, il semblait qu'il y ait des hameaux appelés liares (maintenant, à savoir si cela fait référence à un juron...)

http://www.france-tourisme.com/paysdelo ... echeville/
Dernière édition par Aaarrrgggh le 11 Déc 2006 07:12, édité 1 fois.
Aaarrrgggh
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 241
Inscription: 10 Nov 2006 06:34
Localisation: Tours

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron