Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

L'imaginaire Médiéval.

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede Barberousse » 06 Oct 2005 18:25

D'acord autrement je pense à autre chose les gens disent souvent que le moyen age est un temps de superstitions à quel niveau?
Est ce que cette superstition que nous laisse entrevoir l'imaginaire collectif actuel est il révélateur de l'imaginaire d'un homme au MA?
Voilà.
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Barberousse » 06 Oct 2005 18:30

Voici un lien intérésant sur la superstition mais il est vraiment long à lire dommage que je n'est pas le temps:http://www.erudit.org/revue/theologi/2000/v8/n1/005012ar.html
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 06 Oct 2005 21:16

Même lu en diagonal ce lien a l'air très interessant tant par la définition de la démarche que dans le résultat de l'étude.

Je prendrai le temps de le lire dans le détail également!
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 07 Oct 2005 17:07

Sinon j'au lu le préambule en quelque sorte de la thèse ou plutot l'essai de Jacques Le Goff qui est vraiment super mais assez compliqué à comprendre pour ma part en tout cas mais j'ai retenu plusieurs pistes que nous pouvons exploité et que je complèterais sans doute au fil de ma lecture.

Alors j'ai cru comprendre que le merveilleux intervenait beaucoup dans l'imaginaire médiéval,ensuite il y a aussi que la culture folklorique analysait tous les phènomènes imcompréhensible par le surnatuel donc l'imaginaire,la piste de la sorcière au moyen age est aussi à exploité d'ailleurs l'image qu'on en a d'elle n'est elle pas plutôt celle des romantiques du XIXème...

Il parle également du rôle dans la forêts dans l'évasion,dans une certaine incertitude et dans finalement l'imaginaire(le désert corespond à la fôrêt chez les orientaux...)Il parle aussi des lieux de travail et de pouvoir selon lui qui sont investis par les peurs,les désirs,les rêves,les légendes...Les légendes...Je me pose une question est ce que finalement l'imaginaire MA ne serait pas l'oeuvre en grande partie de l'esprit créatif des romantiques?
Je crois qu'ils en sont pour quelque chose mais il n'est pas question ici de les jugés en ce qu'il croyaient profondément...

Bref voilà quelques pistes qu'on pourraient exploités!
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Barberousse » 07 Oct 2005 17:08

Oups toutes mes excuses j'ai du appuyé deux fois sur "envoyer"!
Milles excuses modérateurs je crois qu'on pourrait en suprimer un...
Merci.

C'est fait ! - édité par Rekk
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Barberousse » 07 Oct 2005 17:38

En fouillant également sur le site de Citadelle (super site également!) j'ai trouvé ceci à propos de l'imaginaire:http://www.citadelle.org/index.cfm?p=09,02,00,00&art_ID=43&CFID=362140&CFTOKEN=19683736
Voilà :wink:
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Thom.S » 09 Oct 2005 14:23

Bonjour.

Je me demande si plutôt que superstitions, il ne faudrait pas employer le mot de "croyances" (qui, replacées qq siècles plus tard, font toujours l'impression de superstitions, lorsque ces croyances semblent erronées ou trop simplistes ?)
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Barberousse » 09 Oct 2005 16:51

Et bien je pense que des superstitions sont des croyances mais pas croyances sont des superstition!Ton terme me parait imcomplait où alors il faudrait rajouté un adjectif après croyance...
Bref encore une histoire de vocabulaire ceci dit croyance est valable puisque ces superstitions se rapportent essentiellement à la religion.
Voilà
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 09 Oct 2005 18:59

Je pense également que la superstition est une croyance. Il ne faut pas mettre forcément tout un bagage péjoratif derrière ce mot.

Et en terme d'imaginaire, les superstitions sont les croyances populaires qui permettent d'interpréter des faits inexpliqués ou non. De leur donner un sens. De nos jours la science a réduit la part de superstitions mais c'est un support que chacun conserve malgré tout. On a tous nos p'tites manies!

Ainsi, la plupart des superstitions ont largement survécu jusqu'au XIXè, avec des variantes locales mais en général selon le même shéma. Peur du loup garou (la bestialité humaine), de la sorcière (méconnaissance du fonctionnement féminin),... Parmi les sources permettant de retracer ces croyances, les "rapports" d'évangélisation, les missions, les prêches qui cherchent à les éradiquer. Notamment, toutes les croyances autour de l'eau. Les sources aux fées sont devenues les sources de sainte machine, saint truc etc.
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede armoisine » 09 Oct 2005 19:29

Concernant ton message précédent et l'incidence de l'imaginaire romantique sur celui du MA, il est vrai que ça a pu jouer mais dans les sources précédemment citées, il n'y a pas cette influence.
Exemple, en Angleterre paraît dans les années 1160-70 des receuils de poèmes censés avoir été receuillis dans les Hautes Terres d'Ecosse par MacPherson. Autrement dit, l'Angleterre se découvre une sorte d'Homère national en Ossian. A l'époque, les débats sur l'authenticité du personnage ont fait scandale mais le succés fut immédiat et retentissant. Matière à sujet de peinture (Ingres...) et autres.
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron