Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

La chevalerie quand est -elle née? Et par quels procédés ?

La différence entre une guerre réussie ou non ne dépend pas uniquement de ses troupes, mais aussi de ses ennemis ainsi que de nombreux facteurs extérieurs.

Messagede Barberousse » 24 Juin 2005 15:31

La chevalerie avant d'etre une institution était la cavalerie lourde certains disent que c'est avec l'invention de l'étrier que s'est multiplié la cavalerie lourde,je crois personnellement que c'est une multitude de facteurs qui ont joué dans l'élaboration de la chevalerie à proprementt parler.Tout d'abord que serait un chevalier sans sa foi ,on sait que lors de l'aboudement le jeune et futur chevalier passe une nuit a prier puis jure sur des saintes relique,l'église éssaya donc d'humaniser la guerre en inventant la guerre juste (juste dans un premier temps puis sainte ensuite:les croisades)en inventant un code chevaleresque avec différents valeurs tel le voeu de protégé le pauvre ,la veuve, l'orphelin,même l'infligé...
Si bien que l'église est pour beaucoup dans l'élaboration de la chevalerie et le cheval était un signe de puissance ,de richesses,de noblesse de part son prix coûteux et l'avantange que donnait celui -ci par rapport à l'infanterie mal protégé dans le haut-moyen age mais l'on connait tous la montée en puissance de l'infanterie de plus en plus mieux protégé et armé d'armes de plus en plus puissance tels les piques et hallebardes avec la réaparition de techniques antiques tel l'hérisson qui garantissait une bonne défense a ceux ci.Et la chevalerie finit détroner par ce qui lui fit montée...
Si vous trouver des compléments ou que vous n'etes pas d'accord venez disserter avec moi sur ce sujet!
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Ytyuï » 25 Juin 2005 10:10

J'ai lu dans "Les epliers et leurs mystères" de je ne sia splus qui dans le tome 1. Si je me souviens bien.
Que la chevalierie Européenne est née en espagne avec la reconquista à la vue de guerrier cavaliers musulman entièrement dévoué à l'heure tâche, docn honeur,c ourgae tec etc... un code quoi. Vous voyez ce que je veux dire? Sinon je ne sais aps grand chose aus sujet de la naissance de la chevalerie. :?
Pourquoi devoir gagner sa vie alors que les dieux nous la donnent à la naissance?

Proverbe Myraï.
Avatar de l’utilisateur
Ytyuï
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 162
Inscription: 19 Mar 2005 23:21
Localisation: près de Nantes(44)

Messagede Barberousse » 25 Juin 2005 12:18

Il est vrai que la cavalerie arabe était un exemple en matière de vertus chevaleresques tel Richard Coeur de Lion qui resta en admiration devant les vertus de Saladin chef incontesté du dijhad(croisade version arabe),seulement même si certains chevaliers occidentaux avait pour modèle certains cavaliers arabes cela reste je pense secondaire vis à vis de la naissance de la chevalerie car dire que la chevalerie n'existait pas avant la reconquista ou les croisades serait une erreur mais ce facteur à joué tout de même...
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Ytyuï » 25 Juin 2005 12:31

Ce dont je te parle c'ets bien avant Saladin!
C'était un groupe un epu à part, comme les ordres de chevalerie! Mais la reconquista enfin ce que j'apppelle la reconquista c'ets bien avant les croisaade, dans les anné 700 les Francs tantaient de repousser les arabes etc.. et on a ensuite voulu reprendre l'espagne, Charlemagne à été en espagne je crois c'ets plsu vers cette époque je epsne, enfin n peut plus tard, aprce qu'on avait pas les technique de lance au Corps à corps etc..
Mais Et puis un chevalier avant d'être une classe sociale était un guerrier proffessionel au mm titre qu'un Samouraï
et si on avait de l'argent il suffisait de se payer certains équipemeent et de savoir se battre et voila!après quand ça a comencer à se transformé en une classe sociale, il avait en plus des rôles administratif etc... suivant leur "grade" dans le domaine. Et certians sont devenu mercenaire, donc plus considéré chevalier mais bien emcenaire.
Pourquoi devoir gagner sa vie alors que les dieux nous la donnent à la naissance?

Proverbe Myraï.
Avatar de l’utilisateur
Ytyuï
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 162
Inscription: 19 Mar 2005 23:21
Localisation: près de Nantes(44)

Messagede Smaragde » 25 Juin 2005 12:31

Une forme de chevalerie existait déjà dans l'Antiquité (les Equites), qui allie donc une notion de militaire, mais aussi de richesse (entretien du cheval, position sociale).

Avec le début du Moyen Age et le développement de l'Eglise, le Chevalier fut aussi repris comme image du guerrier "saint", car à prôner la paix, l'Eglise se savait dans une impasse, donc une certaine classe, les chevaliers, recevait un certain droit à la violence et à la tuerie, dans le respect des commandements de Dieu (défense de la veuve, de l'orphelin, maintien de la vérité et de la justice), ce qui mène aussi à l'honneur.

L'adoubement se faisait par les autorités, mais les armes, syboles du chevalier, étaient amenées à l'église, bénie, puis enfin pouvaient être transmises au nouveau chevalier, avec forces fêtes, occasion de faire connaître le statut, et avec le temps, c'est devenu un moyen de n'avoir des chevaliers qu'issus des hautes classes (pas de fête, pas d'adoubement).

Ce sont quelques souvenirs en vrac, mais la chevalerie se trouve donc déjà vers les VIII-IXèmes siècles.
Lao-Tseu a dit: "Deux Sake et que ça saute!"

"Si tu te sens sombrer dans la Folie... PLONGE!"
Vieux Proverbe Malkavien
Avatar de l’utilisateur
Smaragde
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 140
Inscription: 15 Avr 2005 22:37
Localisation: Bruxelles - Belgique

Messagede bélibaste » 25 Juin 2005 14:33

Il faut remarquer aussi, sans trop rentrer dans les détails que la chevalerie Française ne respectait pas toujours son code.
Comme exemple je raconte une histoire qui se passa à Lavaur non loin d'Albi (81)

Lors de la croisade contre les Albigeois ( ou les "cathares") le chef de l'ost ( ce long serpent rutilant décrivent les sources ) Simon de Montfort ( de Montfort Lamaury (?) dans les Yvelines actuelles ) ayant pris la ville livra sa seigneuresse ( ?) dame Guiraude de Lavaur à la soldatesque et faisait pendre 30 chevaliers Occitans dont un des plus illustre Aimery de Montréal (11) La poutre cassa.... le code signifie que si l'exécution venait à "rater" les condamnés aurai la vie sauve. Mais le Français les passa lui même au fil de l'épée en les égorgeant.
Bel exemple de chevalerie.

Je passerai sur l'histoire de vicomte de Carcassonne Raymond Roger de Trencavel, qui devant sa cité assiégée, demanda de parlementer avec le même chef, il le jetaire dans un cachot du château comtal et il l'étrangla quelques jours plus tard pour prendre posséssion de ses terres, bien entendu avec le consentement de notre bonne église appostolique et romaine !!!

Alors l'honneur chevaleresque que nous enseigne les livres d'histoire et qui nous ont tous fait rêver, me font un peu rigoler.

Dans le sud de la France, la vassalité existait mais les place fortes avaient souvent plusieurs co seigneurs, qui avaient un lien famillial pour les plupart. Ceci était différent dans le nord ( le nord ici est au dessus de Toulouse !!! )
cordialement
bélibaste
 

Messagede Ytyuï » 25 Juin 2005 14:51

:lol: Les chevaliers étants devenue des seigneur souvent, ce sont de classique magouille politique tout cela! Pour le pouvoir blablabla comme toujours...
Pourquoi devoir gagner sa vie alors que les dieux nous la donnent à la naissance?

Proverbe Myraï.
Avatar de l’utilisateur
Ytyuï
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 162
Inscription: 19 Mar 2005 23:21
Localisation: près de Nantes(44)

Messagede bélibaste » 25 Juin 2005 15:03

je pense que les seigneurs étaient chevalier, et la politique, leur passe temps favori, c'est l'héritage non achevé de l'installation du pouvoir sur des terres qu'avaient commencé les Wisigoths, du moins en ce qui concerne le sud.
Pour dire que si la France est ce quelle est actuellement c'est un peu grâce à eux....

".... les grands, les puissants, ne connaîtront jamais la saveur d'un oignon croqué au bord d'un chemin..." Guillhèm Bélibaste ( le vrai )
bélibaste
 

Messagede Ytyuï » 25 Juin 2005 15:22

Oui sans doute, enfin moi ce que je voulais dire c'ets que ces petit meutre en douce etc... sont plus des magouille politique que tout autres chose et mm avec un code de chevalerie c'ets impossible qu'ils le respecte tous je suis sûre que bien des chevaliers ayant fait veux de chasteté on été voir ququ dames. :wink: C'ets un exemple parmi d'uatre j pense...
Pourquoi devoir gagner sa vie alors que les dieux nous la donnent à la naissance?

Proverbe Myraï.
Avatar de l’utilisateur
Ytyuï
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 162
Inscription: 19 Mar 2005 23:21
Localisation: près de Nantes(44)

Messagede bélibaste » 25 Juin 2005 15:33

J'ai du mal avec "ces petits meurtres" si j'ai bien compris ta frappe ?!!
Mais je comprends le fond de ta réponse et je suis d'accord avec toi....
cordialement
bélibaste
 

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos