Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

La copropriété au Moyen-Âge

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede Jehan » 21 Déc 2005 20:19

La "co-propriété", comme il a été indiqué, est énormément répandue, même si ce n'est généralement pas le treme employé à l'époque. On emploie très souvent l'expression "par indivis" dans les terriers de la fin du Moyen age. Il serait plus juste, semble-t-il, de parler d'indivision. Cela est vrai pour les paysans et les bourgeois comme pour les nobles.

Quant à seigneurie, il semble que seule le seigneurie justicière et banale dispose d'un "détroit". La plupart des seigneuries petites et moyennes se composent d'un ensemble de droits sur des terres et sur des personnes, sans pour autant constituer un territoire au sens contemporain. Le cliché du château dominant le village a peut être été vrai pour le haut Moyen Age, et encore ! Mais ce n'est plus vrai au Bas Moyen Age. Dans un village, de nombreux seigneurs, laïcs et ecclésistiques diposent de divers droits. Si un seigneur plus important dispose du droit de justice, celle-ci se supperpose alors, et la seigneurie justicière est bine délimitée : on dispose de textes décrivant les limites, souvent marquées par des "boules", c'est à dire des bornes, mais aussi par des arbres remarquables, les carrefours, des cours de ruisseaux et rivières, des sommets de collines...etc...

De même, un paysan a souvent la propriété utile (distinction classique en ancien droit de la propriété éminente et de la propriété utile) de biens, maisons et terres , dans plusieurs paroisses. La propriété indivise existe aussi pour les paysans, mais il est difficile de savoir exactement ce qui résulte de cette indivision, et si c'est le signe ou non d'une communauté. Dans certains cas, il est clair que ce n'est pas le cas.
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede Wild » 24 Déc 2005 07:56

merci pour cette réponse, tout cela est bien complexe, et en plus comme tu le dis, cela a évolué dans le temps. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Wild
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Nov 2005 21:27

Messagede virginie » 18 Juil 2006 18:41

Bonjour à tous!
ça fait à peut prêt un an que j'ai envoyé le message qui a débouché ensuite sur un post de Wild sur la "co-seigneurie".
Je suis toujours sur l’écriture de ma maîtrise. L'étude du château de Roussillon est apparue plus difficile qu'elle n'y paraissait...
Bref, depuis l'année dernière, j'ai pu voir certaines des archives concernant le château et ses propriétaires, je n'ai pas encore tout étudié mais jusqu'à présent je n'ai pas rencontré de termes dans les manuscrits pouvant définir une co-seigneurie. Je voulais savoir si cet état apparaissait dans les manuscrits. Car dans les manuscrits que j'ai rencontré le propriétaire est dit seigneur et non co-seigneur. Et pourtant il semblerait vraiment que plusieurs familles se cotoient à la même époque au château.
Merci à ceux qui pourront me répondre. (et merci à ceux qui ont déjà répondu d'ailleurs!)
virginie
 
Messages: 4
Inscription: 20 Juil 2005 14:43
Localisation: Issy-les-Moulineaux

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos