Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

La fabrication des lames au Moyen Age

La différence entre une guerre réussie ou non ne dépend pas uniquement de ses troupes, mais aussi de ses ennemis ainsi que de nombreux facteurs extérieurs.

Messagede Eryale » 12 Mai 2005 15:03

Salut,perso je m'interesse vachement a la forge avec mon cousin on a constituer une petite forge avec une enclume des pinces des marteaux en fin tous se qui faut quoi !!
On commence a sortir des trucs sympa quoi que un peu rustre mais faut savoir que c'est loin d'etres facile et que sa prend du temps !
Enfin voila si y en a que sa intersse demandez moi enfin je suis pas tres calé nivaux technique mais bon !! :oops:
si sa vous interresse je vous conseil quand meme un site ou on voit surtout des couteau forgé mais bon de temps en temps on voit une épée ou une armure...

http://www.forgefr.com/
Le sang sur mon épée est presque sec !!!!
Avatar de l’utilisateur
Eryale
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 12
Inscription: 12 Mai 2005 07:37
Localisation: 73, chambéry

Messagede snorri » 12 Mai 2005 18:53

C'est en forgeant que l'on devient forgeron.

Je sais, c'est facile à dire. Cela fait 5 ans que je forge et malheureusement, je n'avance qu'à petits pas. Faut dire que je n'ai pas de forge chez moi.

Voici deux de mes couteaux ... J'ai pas de photos des autres pièces...

Image

Image
Eitt sinn skal hverr deyja
Chacun doit mourir un jour
Image
Avatar de l’utilisateur
snorri
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 801
Inscription: 25 Nov 2004 15:35

!!!

Messagede Eryale » 13 Mai 2005 17:05

pas mal les couteaux!!!!!
Pour etre honete ils sont mieux que les notres !!!!

Respect!!!! Car je sais que c'est quand meme du boulot avant d'en ariver là.

ps:moi non plus je n'ai pas de forge chez moi (sa serait dificile dans l'apartement :lol: )donc je forge seulement pendant les vacances!!!!![/url]
Le sang sur mon épée est presque sec !!!!
Avatar de l’utilisateur
Eryale
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 12
Inscription: 12 Mai 2005 07:37
Localisation: 73, chambéry

Messagede blackfenrir » 23 Sep 2005 10:48

Pareil pour ma pars je suis en appartement je ne peu forger chez moi pourtant g presque tout le materiel :(
je ne forge qu'occasionellement chez mes parents là ou je stock tout ...
et pour le moment je commence en autodidacte je n'ai eu que quelques conseil d'un arbalestriers de mes connaissances :(
Avatar de l’utilisateur
blackfenrir
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 21
Inscription: 23 Sep 2005 09:56
Localisation: 17

Messagede grgne le forgeron » 19 Oct 2005 22:23

je suis nouveau sur ce forum mais je suis forgeron coutelier et donc je peux vous donner quelques infos.
Tout d'abord les épée en damas sont très courantes au temps de Céltes mais disparessent au moyen age. Le damas est long à faire et les épées sont faitent en acier ou surtout en fer que l'on enrichie en carbone grace à un apport azoté ( corne) . lorsque le fer est chaud on le frotte avec de la corne puis on le remet dans le charbon de bois de la forge. la surface de l'épée deviens de l'acier et le coeur reste du fer. Cela permet d'optenir une bonne coupe grce à l'acier qui ce trempe tout en gardant une certaine souplesse qui évite de casser la lame, grace au fer.

Pour de ce qui est de l'enclume, à l'époque, ce n'était qu'un tas carré sans bigorne.

Je suis allé vite dans les explications mais si vous voulez plus d'infos, n'ésitez pas :wink: [/img]
grgne le forgeron
 
Messages: 3
Inscription: 18 Oct 2005 20:07
Localisation: Auvergne

Messagede snorri » 20 Oct 2005 06:37

grgne le forgeron a écrit:je suis nouveau sur ce forum mais je suis forgeron coutelier et donc je peux vous donner quelques infos.


La bien venue ...

grgne le forgeron a écrit:Tout d'abord les épée en damas sont très courantes au temps de Céltes mais disparessent au moyen age. Le damas est long à faire et les épées sont faitent en acier ou surtout en fer que l'on enrichie en carbone grace à un apport azoté ( corne) . lorsque le fer est chaud on le frotte avec de la corne puis on le remet dans le charbon de bois de la forge. la surface de l'épée deviens de l'acier et le coeur reste du fer. Cela permet d'optenir une bonne coupe grce à l'acier qui ce trempe tout en gardant une certaine souplesse qui évite de casser la lame, grace au fer.


En effet, les épées en damas disparaissent au Moyen-Age .. Mais au Bas Moyen-Age ... Au XIIè, elles le sont encore en tout cas.

Schéma du montage des pains de damas pour l'âme de la lame ainsi qu'un exemple:

Image

Image

grgne le forgeron a écrit:Pour de ce qui est de l'enclume, à l'époque, ce n'était qu'un tas carré sans bigorne.


Chez les celtes oui, pas au Moyen-Age, la bigorne sur l'enclume arrive dans le Haut Moyen-Age mais n'est pas courant. Pas courant dans le sens, que tout le monde n'en avait pas l'utilité et donc ne s'en procurait pas une.
Eitt sinn skal hverr deyja
Chacun doit mourir un jour
Image
Avatar de l’utilisateur
snorri
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 801
Inscription: 25 Nov 2004 15:35

Messagede Rekk » 05 Nov 2005 19:19

Oui, j'aimerais plus un peu plus d'infos. Savoir si l'article que j'ai écris mérite des précisions, présente des inexactitudes, auquel cas lesquelles, etc. Histoire de l'améliorer !
A peste, fame et bello, libera nos domine ! - « De la maladie, de la famine et de la guerre, délivre-nous, Seigneur ! » (litanie médiévale bien connue)
Image
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Nicolas » 06 Déc 2005 10:36

snorri a écrit:Il ne faut pas oublier qu'un outils ayant un fil de coupe (couteau, épée, ...) est trempé et non sémanté ...


Faux. On peut cémenter 'c'est mêm parfois nécessaire) une lame avant de la tremper.
Nicolas
 
Messages: 4
Inscription: 30 Mai 2005 16:07

Messagede snorri » 06 Déc 2005 12:16

Nicolas a écrit:Faux. On peut cémenter 'c'est mêm parfois nécessaire) une lame avant de la tremper.


Jamais entendu ou vu cela ... Si tu cémentes, tu devras remonter ta pièce à une température de trempe et donc perdre la cémentation que tu as fait... Et je ne vois pas non plus l'intérêt d'une cémentation sur un couteau ou une épée.
Eitt sinn skal hverr deyja
Chacun doit mourir un jour
Image
Avatar de l’utilisateur
snorri
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 801
Inscription: 25 Nov 2004 15:35

Messagede Nicolas » 06 Déc 2005 12:50

snorri a écrit:
Nicolas a écrit:Faux. On peut cémenter 'c'est mêm parfois nécessaire) une lame avant de la tremper.


Jamais entendu ou vu cela ... Si tu cémentes, tu devras remonter ta pièce à une température de trempe et donc perdre la cémentation que tu as fait... Et je ne vois pas non plus l'intérêt d'une cémentation sur un couteau ou une épée.


Je ne suis pas sûr qu'on parle de la même chose. La cémentation est le processus par lequel on arrive à carburer en surface une pièce de métal. Le principe est de maintenir le fer à une température suffisamment élevée pour que le carbone passe dans le métal (ça se fait en atmosphère réductrice et en contact de carbone). Ce processus est lié au changement de nature du fer qui passe à 910°c du fer alpha au fer gama (ou austénite) phase à laquelle le fer dissous le carbone. Cette technique est tout à fait applicable sur une lame vu que c'est une petite surface fine, on arrive à fait pénéter le carbone suffisamment profond pour que le taux de carbone du tranchant augmente nettement. Dans un fer ou dans un acier très doux, il est même conseillé de cémenter le tranchant.

En ce qui concerne la trempe, il n'y pas de lien direct. Tu confonds les changement de cristallisation des grains du métal avec la décarburation de ce dernier. Le risque quand tu trempes, c'est de "brûler" ton métal, c'est à dire de provoquer 2 choses: A la fois une décarburation en surface de ton acier (O + C = CO ou CO2) et une corrosion sèche du métal (Fe + O= FeO ou Fe3O4 ou Fe2O3). En plus, plus un acier est carburé plus son point de fusion est bas, donc si on chauffe trop, on fond littéralement son métal). C'est pour ces raisons que pour chaufer la pièce à tremper, il faut se trouver dans la zone réductrice de la flamme (CO et C en taux supérieur à O) qui, si je ne me trompe pas, se trouve au dernier tiers de la flamme. C'est aussi pour ça qu'on peut (doit ?) utiliser des adjuvants lors de la trempe ou lors d'une soudure. Ils se liquéfient et enrobe le métal bloquant ou limitant les interactions chimiques avec le milieu.

Enfin, d'un point de vue archéo, on connaît une lame de faux (c'est un tranchant) gallo-romain qui présente nettement un faciès de cémentation du tranchant (c'est une publi de Nadine Dieudonné-Glad dont je ne me rappelle plus le titre). On a obtenu des tranchants très carburés qu'on a ensuite trempé lors d'expérimentation archéo.
Nicolas
 
Messages: 4
Inscription: 30 Mai 2005 16:07

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos