Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

La grande peur de l'An Mil

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede Foulques » 21 Nov 2005 23:25

Je suis tombé sur cet article :

http://www.lestempsmedievaux.com/article_lan_mil.htm

J'ai été très étonné car il accrédite la thèse de "la grande peur de l'an mil" qui relève, selon beaucoup d'historiens, du mythe.
Seulement, comme l'article est dans le cadre d'une revue médiévale célèbre, on doit y prêter attention.

Apparemment, l'auteur se réclame essentiellement de Georges Duby. Est-il vrai que Duby a défendu la thèse de cette terreur ?
Mais je trouve la démonstration biaisée dans l'article. Il n'y a rien de concret ni d'historique. Tout est ramené à quelques citations peu significatives. Regardez la différence entre le texte de l'article par rapport aux citations (pour l'an Mil) : elles n'ont qu'un lointain rapport.

C'est en fait plus une étude littéraire qu'une étude historique, ce qui n'est pas étonnant quand on regarde la qualité de l'auteur : un docteur en lettres modernes…

Quelle est votre opinion sur la grande peur de l'an Mil, mythe ou réalité ?
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 22 Nov 2005 12:13

Comme d'habitude, faut nuancer.
Il y a effectivement des angoisses à cette période. Comme dans pas mal d'autres périodes d'ailleurs. Seuleument il s'avère que l'on peut relier tout ça à un horizon précis, l'an Mille. Je pense que c'est une appréciation a posteriori et que la plupart des angoisses décrites étaient contextuelles et non en fonction de cet horizon.
Il me semble que c'est le résultat des études historiques; notamment celles de Duby qui étudie cette période où se mélangent angoisses et espérances.
Mais il faut reconnaître qu'il existe des angoisses réelles liées à l'an Mille avec l'émergence des sectes millénaristes. Je n'ai lu l'article qu'en diagonal pour cause de cerveau bouilli sauce Tex Mex (je bosse sur la Géo de l'Amerique latine), mais il me semble que c'est l'approche choisie. D'où le rattachement à une partie du travail de Duby.
Il faut noter que ces mouvements sont récurrents, et également de nos jours (temple solaire etc).
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede armoisine » 22 Nov 2005 12:16

Ah y est j'ai retrouvé: théorie de "l'inquiétude diffuse" de Duby qui parle du "mirage historique" à propos de la peur de l'an mille mais affirme également une certaine angoisse face au tournant du siècle.

http://www.yrub.com/histoire/tppeurs.htm
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 22 Nov 2005 17:06

Il faut nuancer comme dit Armoisine je crois que c'est ainsi pour toute l'histoire...Je ne crois pas non plus à l'existance d'une terreur général à l'an mil mais j'admet que certains on du etre angoisés:phénomène à ne pas généraliser donc.De plus le concept "des grandes peurs de l'an mil" est une fois de plus isue bien plus tard que le moyen age lui même:c'est ce qu'affirme Duby en tout cas...C'est avant tout un mythe ayant pour but de garder cette psychose devenu automatique lorsque l'on parlait de moyen age...Il a suffit de quelques document iconographiques et textuels de clercs vivant dans leur monde et dans leurs idéaux et croyances(et je crois que c'est de ca qu'il s'agit on a tenance à mettre tout le monde dans le même panier:croyez vous que le moine cultivé,sans doute isolé à les idées que le paysans illétrés?)pour que les hommes l'inter^prete comme un véritable cataclysme psychologique!
Ce n'est donc plus prouver les terreurs de l'an mil sont des extrapolations qui maintienne l'idée du concept de l'obscurantisme dans nos mémoire collective.
Pour ce qui est de l'article sans doute voulait t'il nuancer,j'ai souvent remarqué cela:les historiens tel qu'ils soit aiment cassé les mythes c'est toujours valorisant ...Bref petite parenthèse!
Mais on en avait deja pas parler de ca sur un post précedent? :wink:
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 22 Nov 2005 17:10

Pas sur la peur de l'an Mille en particulier en ce qui me concerne.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 22 Nov 2005 19:32

Moi non plus et j'ai rien vu à ce sujet ici.

Merci pour vos avis éclairés. Super, ton lien, Armoisine, c'est le genre d'article que j'aurai aimé voir publié par cette revue...
Entièrement d'accord avec toi, Barberousse, sauf sur la nuanciation de l'article…

Quand l'auteur dit :

"Raoul Glaber et Adémard de Chabannes se réfugient derrière le texte de La Jérusalem céleste pour arrêter l’hystérie qui s’est emparé de l’humanité, qui déclare…"

"Les deux moines clunisiens résistèrent tant bien que mal à cet élan de folie qui marqua l’approche de l’An Mil où tout chacun reconnaissait dans les événements naturels les prémices de la fin du monde et du jugement dernier"

Nous sommes bien d'accord sur le fait que c'est n'importe quoi ? :med25:
Je suis désolé mais ça m'énerve quand on raconte des salades et surtout sous le couvert d'une revue de vulgarisation, ce qui la discrédite complètement à mes yeux !
Et pour déclarer ça il s'appuie sur des citations de Duby dont ce n'est pas exactement le discours d'après ce que vous dites ? Donc il invente ou n'a rien compris.

Et il joue avec les mots aussi. Il déclare les deux moines "témoins", ce qui nous laissent penser qu'il s'agit des faits et gestes de leurs comtemporains alors qu'il ne s'agit que des évènements climatiques dont ils s'inspirent pour une réflexion chrétienne sur la marche du monde, accessible à un tout petit cénacle d'érudits.

Jacques Heers a parlé de tout ça et j'ai retrouvé tout ce qu'il disait dans le lien "Atrium". Il dit que cette légende apparaît pour la première fois au XVIIe siècle dans une édition des "Chroniques de Hirschau" lesquelles furent rédigées par un certain Tritheim au début du XVIe siècle. Et qu'il est à noter que dans la première édition de 1559, ces terreurs ne sont pas mentionnées.
Heers trouve dans les deux siècles à la charnière de l’an mille une période de calme relatif.

Cette "affaire" rappelle de façon frappante l'exploitation qui sera faite de la faute de latin du religieux lors de la polémique de "la femme sans âme". Même exploitation politique, mêmes buts.

C'est bon, on peut le mettre à la poubelle l'article ? :)
(même si le début me paraît bien, explicatif)

Alors reste le véritable cœur du débat : "l'inquiétude diffuse" (950 à 1050) de Duby, la "multiplication des hérésies" par l'auteur de l'article et les sectes millénaristes dont parle Armoisine.

Mais là, il faut que je me documente.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede armoisine » 22 Nov 2005 19:43

Je ne suis pas spécialiste de Duby et mes connaissances sont assez superficielles.

Concernant les sectes millénaristes, il s'agit de la clôture du cercle.
Croyance à l'Apocalypse, qui amène le règne de Dieu et le retour à l'âge d'or d'avant la chute. Tout le monde il est mort, tout le monde il est content quoi.
La grande rédemption pour tous.
Bon c'est un raccourci, ce lien m'a l'air plutôt bien fait:
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Millenarisme
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 23 Nov 2005 12:24

Je confirme donc Duby est catégorique pour les terreurs de l'an mil:

« Les terreurs de l'an mil sont une légende romantique. Les historiens du XIXe siècle ont imaginé que l'approche du millénaire avait suscité une sorte de panique collective, que les gens mouraient de peur, qu'ils bradaient tous ce qu'ils possédaient, mais c'est faux », écrit Georges Duby, auteur de An 1000-An 2000, Sur les traces de nos peurs.
Il est vraiment catégorique

J'aime comment tu t'emporte Foulques,je ne suis plus le seul! :D
Très sérieusement même si "les terreurs de l'an mil"ont été démontré par les historiens comme un mythe il n'en reste pas moins que dans notre imaginaire l'an mil est synonyme de pagaille générale,où tout le monde fouette et où les délires en tout genres sont permit (un peu comme les groupes de flagellants à la fin de la guerre de cent ans)...

Voici un petit lien sympas tiré de la "france pittoresque":
http://www.france-pittoresque.com/legendes/15b.htm :wink:
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede armoisine » 23 Nov 2005 15:45

Oui il est "catégorique" mais quand?

Son travail a évolué et l'intérêt est bien ici de voir ce qu'il entendait par "inquiétude diffuse" à une époque. Car c'est à ça apparemment que l'article se raccroche.
Et il faut bien admettre, comme Duby l'a exposé, que les tendances millénaristes ont été développées à l'aune de l'an mil.
As-tu des infos sur sa position là dessus?
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 23 Nov 2005 17:40

Alors j'ai réussit à prendre quelques sources qui peuvent etre intéréssante:
Tout d'abord le texte à l'origine de la confusion est L"apocalypse" de Saint Jean dont voici un extrait:
"Puis, je vis un Ange descendre du ciel, ayant en main la clef de l'Abîme, ainsi qu'une énorme chaîne. Il maîtrisa le Dragon, l'antique Serpent, -c'est le Diable, Satan,- et l'enchaîna pour mille années. Il le jeta dans l'Abîme, tira sur lui les verrous, apposa les scellées, afin qu'il cessât de fourvoyer les nations jusqu'à l'achèvement des mille années. Après quoi, il doit être relâché pour un peu de temps (...) Les mille ans écoulés, Satan, relâché de sa prison, s'en ira séduire les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog, et les rassembler pour la guerre, aussi nombreux que le sable de la mer ".
Un autre qui est moine de l'abbaye de Saint benoit sur Loire à écrit:

" On m'a appris que, dans l'année 994, des prêtres dans Paris annonçaient la fin du monde. " Mais le moine dont nous parlons écrit aussi " Ce sont des fous, ajoute-t-il. Il n'y a qu'à ouvrir le texte sacré, la Bible, pour voir, Jésus l'a dit, qu'on ne saura jamais le jour ni l'heure. Prédire l'avenir, prétendre que cet événement terrifiant que tout le monde attend va se produire à tel moment, c'est aller contre la foi. "

Des textes de clercs donc,quoi de plus normal,avec une forte valeur echastologique qui tourne même pour certains à des décriptions de véritables terreurs.Certains parle de comètes,d'autres d'hiver rude,d'autres encore de pluie de feu,certains de monstres maléfiques diciple de Satan...Je crois très scincèrement que s'entretient une psychose assez virulente et dès lors le clergé interprète des phénomènes inconnues comme maléfiques:ce que l'homme ignore,il l'imagine et le décprécir obligatoirement,ou bien souvent.

Pour ce qui est de notre Georges Duby:je ne saurais vous répondre j'ai lu brièvement son livre l'an dernier("L'an mil")et voici ce que j'ai crut comprendre:Il réfute totalement l'idée de "terreurs" à son sens grandement éxagérer par les philosophes,humanistes et romantiques surtout dont Michelet...Mais ne nie pas l'ambience echaspologique et de psychose qu'entretienne certains hommes.Sans doute ingluencé par les différents phénomènes naturels que connut cette époque et par certains récits...Bref j'essayerais de conaitre mieux sa position et les arguments qu'il avance mais je n'est plus le livre à la main désolé :wink:
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos