Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Le banquet médiéval

La gastronomie médiévale, européenne ou non, est un art des plus complet. Il allie avec subtilité préparation des plats, présentation de la table et service des hôtes.

Messagede Rekk » 27 Oct 2004 16:27

Dresser la table

Avant le repas, il fallait au sens propre mettre la table, c'est-à-dire, poser une planche de bois sur des tréteaux, installation démontée une fois le repas terminé.

La table était recouverte du "doublier", nappe pliée en deux, à laquelle on rajoute une "longière", pièce de tissu aux pans de laquelle les convives pouvaient s'essuyer les mains et la bouche.

Les couverts, disposés sur la table, étaient en petit nombre :
-des "tailloirs" pour les aliments solides, plaque ronde sur laquelle était posée une tranche de pain appelée "tranchoir". Le tranchoir servait de support aux aliments en sauces, puis imprégné de jus, il peut être offert en aumône aux pauvres ou laissé aux chiens.
-des écuelles pour les soupes et purées.
-des gobelets ou coupes pour le vin et l'eau.
-des couteaux, des cuillers, mais rarement des fourchettes, car l'on mangeait avec les doigts.
_________________
Source : LAURIOUX Bruno, Manger au Moyen Age. Pratiques et discours alimentaires en Europe aux XIVe et XVe siècles, "La Vie Quotidienne", Hachette Littérature, Paris, 2002, p. 218-221 ; "Dans les cuisines du Moyen Age : manières de faire", Histoire médiévale, hors série n°8, nov. 2004-janv. 2005, p. 48-55.
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Rekk » 04 Nov 2004 09:14

Le service "à la française"

Lors de banquets, chaque service comprenait plusieurs plats différents qui étaient disposés simultanément sur la table, suivant le rang des commensaux dont les plus honorables se trouvaient au haut bout et les autres au bas bout, car les convives ne pouvaient goûter des plats trop nombreux et ils en étaient réduits à manger ceux qui se trouvaient au plus près.

Une fois ces plats consommés, ils étaient débarrassés et les serviteurs apportaient alors un nouvel ensemble de mets. Ce type de service, que les historiens ont pris l'habitude d'appeler "à la française", dominera jusqu'au XIXe siècle, où il sera remplacé par le service "à la russe", c'est-à-dire notre usage actuel qui fait partager aux convives la même succession de mets.

Les nécessités du service "à la française" imposaient aux maîtres d'hôtel d'établir des plans de table.
_________________
Source : LAURIOUX Bruno, Manger au Moyen Age. Pratiques et discours alimentaires en Europe aux XIVe et XVe siècles, "La Vie Quotidienne", Hachette Littérature, Paris, 2002, p. 190-196.
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Rekk » 07 Jan 2005 17:00

Les plans de table

Aucun plan de table n'a été conservé, mais l'on sait que lorsqu'il y avait plusieurs tables, elles étaient disposées en U. Les convives se tenaient du côté extérieur pour mieux jouir des divertissements qui leur sont offert au centre.

La table du milieu, parfois dite table haute parce qu'elle est placée sur une estrade, est réservée au prince et à ses hôtes d'honneur. Les autres invités de marquent occupent le haut bout de table, au plus près du prince, et ceux d'un rang inférieur sont installés au bas bout, dans un strict respect de la hiérarchie sociale.
_________________
Source : REDON Odile et alii, La Gastronomie au Moyen Age, 150 recettes de France et d'Italie, Stock, Paris, 3e éd. 1995, p. 27.
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

us de la table

Messagede Aruges Le Chim » 03 Mar 2005 12:33

Us de la table

Les convives se servaient de leurs doigts pour certains plats et mangeaient à deux dans la même écuelle (tradition actuelle en Asie).
On se lavait les mains au-dessus d'une coupe avec l'eau versée d'une aiguière que les serviteurs passaient de proche en proche.

La prière était récitée avant le repas (tradition des Anglo-saxons actuelle aux U.S.A.) :
Les plats servis chez les grands seigneurs devaient épater les invités :
• il a été servi un PATE aux oiseaux vivants (ceux-ci enfermés dans le couvercle de pâte) !!!
• sur un porcelet rôti on diposait un chevalier en pâte avec sa lance de tournoi !!!
_________________
Sources: BOURIN Jeanne (avec la collaboration de THOMASSAIN Jeannine), Les recettes de Mathilde Brunel : cuisine médiévale pour table d'aujourd'hui, Flammarion, Paris, 1983, 247 p.

Edition par Rekk pour la présentation et le complément à la référence bibliographique
Aruges Le Chim
 

plaque

Messagede natalie » 20 Mar 2005 13:43

je rechèche une plaque médiéval

natalie
natalie
 

Messagede Aaarrrgggh » 02 Déc 2006 13:36

A noter aussi que les convives étaient installées en fonction de leur statut social et filial envers le seigneur. Celui-ci mangeait autour de ses familiers amis et famille tandis que les autres nobles ou autres convives invités mangeaient sur une autre table.
Aaarrrgggh
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 241
Inscription: 10 Nov 2006 06:34
Localisation: Tours

Messagede lestatvampir666 » 07 Fév 2007 23:05

J'ai aussi lu, que les plats et les boissons n'etaient jamais présent sur les tables, les plats se situaient les longs des murs et sur des crédences et un serviteur était responsable de couper les tranches pour la personne désirante, et de même pour les boissons.
Avatar de l’utilisateur
lestatvampir666
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 148
Inscription: 25 Sep 2006 21:25
Localisation: Paris,banlieue

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron