Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

le Cheval au Moyen Age

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede armoisine » 26 Mai 2006 12:58

Puis il est possible de trouver des ouvrages sur une race en particulier.
Ici, HOUEL, Ephrem (1807-....) : Le Cheval normand au moyen âge, (1881).

http://www.bmlisieux.com/normandie/houel02.htm

Les ducs de Normandie imprimèrent à cette province un élan civilisateur qui est peut-être un des faits les plus marquants de l’histoire du moyen âge, en préludant à la fondation du royaume d’Angleterre, et en développant, dans leurs possessions françaises, le commerce, l’agriculture et l’industrie ; mais ce fut surtout vers l’élevage du cheval que leurs efforts furent principalement dirigés. Aussi, cette époque vit-elle se fonder la plupart des grands haras, dont nous retrouvons des traces à chaque page de l’histoire.

La région a d'ailleurs toujours vocation à l'élevage de chevaux, avec les courses comme pôle de développement.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 02 Juin 2006 22:58

Mensik a écrit:
mais le collier d’épaule (ou tout simplement collier) était de loin le plus efficace.

C'est exact. Tout ça pour la simple et bonne raison qu'avec le collier précédent, le cheval était littéralement étouffé.


Oui, et on doit cette découverte à un passionné, seulement en … 1931 ! L'officier de cavalerie français Lefebvre des Noëttes avait reconstitué les différents attelages antiques en s'inspirant des bas-reliefs connus, c'est comme ça qu'il s'est rendu compte de l'inadéquation des colliers pour chevaux dans l'antiquité. Personne ne l'avait vu avant lui !

On se demandait pourquoi le code de Théodose (438) limitait les chargements tirés par des chevaux à 500 kgs sous peine d'amende. Lefebvre constatera le bien-fondé de la réglementation en voyant peiner les chevaux avec ce poids sous le collier antique (une réglementation sur la protection des animaux au Ve s. !)

Lefebvre des Noëttes a laissé un traité savant sur l'histoire du cheval de selle qui, paraît-il, fait encore référence aujourd'hui.

Du fait de ce collier, les chargements pourront atteindre cinq tonnes environ sur une charrette tirée par une paire de chevaux et ils pourront être employés aux travaux des champs, avec un avantage considérable en force motrice et en endurance par rapport aux bœufs.
Le MA a vu aussi une autre découverte essentielle : le savoir-faire pour atteler des chevaux en ligne, les uns derrière les autres. Sans oublier les fers cloutés aussi.

Juste pour le fun, le plus ancien traité d'équitation du monde (vieux de 3500 ans !! ça donne le vertige !) :

http://chivaougenas.free.fr/
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron