Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Le mystérieux carré SATOR

Ensemble des croyances, des dogmes, des pratiques et des rites définissant le rapport de l'humain avec le sacré durant le Moyen Âge.

Messagede Dame Bridget » 05 Fév 2007 13:42

Arrgggh pose la vraie question: Pourquoi Dan Brown...?Alors on y va? J'ai déjà le nom de l'auteur: Dab F. JAGAV (les initiales de nos pseudos, enfin ceux qui ont écrit à propos de ce fameux carré auour duquel on tourne en rond); quant à vos contributions sur ce satané SATOR, elles sont déjà si prolixes, que les idées ne manqueront pas!
:D Regardez un peu, sa plume le démange déjà! :med09:
Avatar de l’utilisateur
Dame Bridget
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 22
Inscription: 02 Fév 2007 08:09
Localisation: Yvelines

Messagede Foulques » 05 Fév 2007 22:22

Eh oui, comment vivre de nos passions ? Une question que je me pose souvent comme d'autres ici... :roll:

Mais pour ce projet de roman ésotérico-historique je ne serais capable de faire que la préface, celle qui est censée apportée la caution scientifique... Autant dire qu'on verra tout de suite que c'est un roman de charlatans ! :D

Et c'est vrai que c'est un comble de tourner en rond autour d'un carré :med04:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede eridup » 17 Mar 2007 20:29

Un Bonjour d'un nouveau sur le forum

Je me suis intéressé au carré sator. Sator signifie "semeur". Dans le "Conte du graal", Chrétien de Troyes écrit : "Chrétien sème, et sa semence, c'est un roman qu'il commence...".
Aussi le graal peut-être ce carré comme signature de l'oeuvre. D'autant que sator a pour anagramme "troas" (en latin "de Troie") ainsi que artos en grec "pain" d'où le latin d'église "artona" pain sans levain constitutif de l'hostie sensée être contenu dans le graal selon Chrétien. Le graal est un mythe littéraire inventé par un romancier. Or les 5 mots du carré sator peuvent être lus selon un angle littéraire. En s'aidant d'un Gaffiot :
SATOR = auteur
AREPO = nom propre (thèse que l'on retrouve chez Jerphanion)
TENET = habite, occupe
OPERA = peine
ROTAS = rouleaux (comme volumen)
J'ajoute que pour OPERA, Chrétien écrit encore :
"Chrétien n'aura donc pas perdu sa peine, puisqu'il emploie toute sa peine à mettre en vers..."

Voir le site http://www.nonagones.info

Bonsoir :sleep:
eridup
 
Messages: 1
Inscription: 16 Mar 2007 19:02

Messagede vercoquin » 17 Mar 2007 21:19

Merci !!!
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede laurel » 31 Oct 2007 20:10

Il y en a un à Grenoble sur la porte d'une maison et sur le coup j'avais pensé à un signe de reconnaissanec pour les alchimistes. Vos théories me paraissent vraissemblables aussi, alors pensez-vous que l'endroit où figure ce carré est important pour sa signification?
laurel
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 29
Inscription: 26 Oct 2006 09:33
Localisation: Paris

Messagede sire arnaud » 13 Aoû 2008 16:28

Bonjour!
C'est vrai que ce carré est pour le moins énigmatique. J'ai entendu dire qu'à l'antiquité, et même au MA, les paysans labouraient leur champs en spirale. C'est pour cela que la plupart du temps, on voit des arbres au milieu des champs, vestiges de cette ancienne pratique. En effet, le cercle est la figure géométrique la plus simple à réaliser.
Adonc, je pense que "le laboureur guidant la charrue travaille en tournant" est la meilleure traduction.
Rectitudo Absque Aderdo
(La Droiture Sans Compromis)
Avatar de l’utilisateur
sire arnaud
 
Messages: 7
Inscription: 09 Aoû 2008 21:49
Localisation: Crest (Drôme)

Messagede Jehan » 13 Aoû 2008 19:14

A propos de ce carré magique, je vous signale le roman historique d'Alain Le Ninèze, SATOR - L'énigme du carré magique, publié par Actes Sud, dépôt légal mai 2008, (20 € TTC !)Alain Le Ninèze est agrégé de lettres classiques. Le roman est intéressant, même pour un athée comme moi ! D'ailleurs il est bien connu que les athées s'intéressesnt souvent plus à l'histoire des religions que les baptisés ordinaires ! Autre intérêt : on trouve en annexe des documents photographiques montrant plusieurs versions du cryptogramme :
- Pompéi, palestre, 1er siècl
- Pompéi, maison de Proculus, Ier siècle
- Aquincum, près de Budapest, IIème siècle (sur une tuile !)
- Doura-Europos, Syrie, IIIème siècle (4 inscriptions !)
- Circencester (Angleterre, Gloucestershire), IVème siècle
- Château de Loches (Indre-et-Loire), XIIème siècle
- Aurillac, parchemin du XIIIème siècle, indiqué comme carré magique utilisé comme talisman pour faciliter l'accouchement ! Mon commentaire : le carré est entouré d'un anneau, le tout placé entre deux colonnes (ça interressera les francs-maçons !) Une inscription dans l'anneau : "Hanc figuram mostra mulier remin partuct peperit", ce qui confirme le talisman facilitant l'accouchement
- Chapelle de Saint-Laurent, Rochemaure (Ardèche) XIVème siècle
- Valbonais (Isère) XVIIème siècle (mon commentaire : ce qui démontre que le carré magique a eu la vie longue !)
- Jarnac-Champagne (Charente Maritime), non daté
- Oppède-le-Vieux (Vaucluse), non daté

Enfin, l'explication tant recherchée par l'ex- procurateur de la province de Judée, Lucius Albinus, héros du roman consiste à déplacer une lettre dans AREPO, pour comprendre PAREO : je me soumets, j'obéis. Ainsi le carré magique signifierait : "Seigneur qui dirige les oeuvres des hommes et les rouages de l'univers, je me soumets." Enfin des choses intéressantes sur la guematria, sur la lecture anagrammatique appellée temourah par les kabbalistes...

Donc, il y en a pour bien des goûts. Ce qui ne dépare pas, c'est ce je l'ai trouvé bien écrit, et avec suffisamment de rebondissements pour mériter la dénomination de roman. Sauf que j'ai découvert - comme vous le ferez vous-même, cer(e)s ami(e)s - assez tôt une partie de l'intrigue... Mais pour ne pas vous décourager, je ne découvrirai plus rien. A vos poches d'abord, puis à vos yeux pour une bonne lecture !
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede sire arnaud » 13 Aoû 2008 19:30

Foulques a écrit:
Et c'est vrai que c'est un comble de tourner en rond autour d'un carré :med04:


Non, non, pas du tout!! C'est la quadrature du cercle!! :D
Rectitudo Absque Aderdo
(La Droiture Sans Compromis)
Avatar de l’utilisateur
sire arnaud
 
Messages: 7
Inscription: 09 Aoû 2008 21:49
Localisation: Crest (Drôme)

Messagede Jehan » 14 Aoû 2008 19:34

Sire Arnaud sait-il d'où vient l'expression "la quadrature du cercle" ?
Contrairement à ce qui est répandu, ce n'est pas une aberration mathématique. C'est dans le langage imagé des constructeurs anciens passer du plan carré d'un édifice au plan circulaire d'une coupole. Pendant la période médiévale, on emploie deux systèmes : le pendentif ou la trompe.
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede sire arnaud » 14 Aoû 2008 20:03

Tout à fait d'accord, Jehan! Bien qu'ayant fait des étude "scientifiques", je n'ai jamais considéré la quadrature du cercle comme une aberration. D'ailleurs, elle était connue des égyptiens dès la plus haute antiquité. Par contre, je ne connaissait pas les méthodes employées au MA pour l'appliquer! Merci de tes lumières! Mais pourrais-tu, s'il te plaît, préciser "pendentif" et "trompe", tu as piqué ma curiosité!
Rectitudo Absque Aderdo
(La Droiture Sans Compromis)
Avatar de l’utilisateur
sire arnaud
 
Messages: 7
Inscription: 09 Aoû 2008 21:49
Localisation: Crest (Drôme)

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos