Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Le retable d'Issenheim

L'architecture médiévale désigne l'étude et l'inventaire des constructions propre au Moyen Âge. Cette discipline ne se cantonne pas au château.

Messagede Wild » 25 Nov 2005 20:13

Janus a écrit:
Wild a écrit:Ce qui m'étonne également, c'est l'eau au pied du couvent d'Issenheim...

Pourquoi? N'existe-elle pas dans la réalité? C'est tres interessant ... :D

Cet apres midi, je suis allé à la bibliothèque locale, et j'ai trouvé un petit livre sur le retable d'Issenheim.
Il y a des détails des peintures
Cela ne semble pas correspondre à la réalité, mais rien n'est sûr...
[img=http://img264.imageshack.us/img264/609/issenheimr5dz.th.jpg]
Avatar de l’utilisateur
Wild
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Nov 2005 21:27

Messagede Wild » 25 Nov 2005 20:15

Janus a écrit:Une question encore: l'Enfant (toujours dans l'Incarnation) a quelquechose en main, de quoi s'agit-il? d'une collier? d'un rosaire? :?:
Merci encore! :wink:


Du même livre, le détail de l'enfant, avec ce qui semble être un chapelet :wink:
[img=http://img264.imageshack.us/img264/1496/enfantperlesr0ni.th.jpg]
Avatar de l’utilisateur
Wild
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Nov 2005 21:27

Messagede armoisine » 25 Nov 2005 21:08

La dimension symbolique est certaine. Il ne faut pas oublier que toute oeuvre d'art est une composition de différents élèments, servant un message. Ici le message est religieux.
Mais il faut aussi prendre en compte la dimension esthétique de l'oeuvre (d'où vient la lumière, présence de diagonales dynamiques fesant ressortir les personnages, adéquation des couleurs etc).

Parfois ces deux dimensions se rencontrent. Ici, je suis d'accord avec Foulques, si les Vosges ressemblaient à ça on serait passé à côté d'un formidable domaine montagneux digne du Tyrol. J'y vois l'écho du travail de Friedrich (que j'apprécie énormément) et autres qui on toujours représenté la foi chrétienne comme une montagne inébranlable (tout comme le sapin qui ne perd pas ses épines, la foi).
C'est la foi qui monte vers le ciel avec une assise terriblement stable mais c'est aussi une diagonale qui guide l'oeil vers les personnages.

Voilà, voilà, quelques reminiscence de cours en histoire de l'art et autres considérations personnelles...

Image
Voyageur au dessus de la mer de nuage C.D.Friedrich
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Foulques » 26 Nov 2005 00:53

Oh ! Friedrich !

Ce tableau a occupé une partie de mes pensées, il y a longtemps, mais j'avais raté la dimenson que tu décris, Armoisine...

Wild a écrit:je suis allé à la bibliothèque locale, et j'ai trouvé un petit livre sur le retable d'Issenheim.
Il y a des détails des peintures
Cela ne semble pas correspondre à la réalité, mais rien n'est sûr...
[img=http://img264.imageshack.us/img264/609/issenheimr5dz.th.jpg]


Oui, c'est vraiment bizarre, l'image montre des couleurs chaudes là où on voit des couleurs froides sur les photos précédentes. Je ne comprends pas.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Wild » 26 Nov 2005 07:18

Pour la réalité, j'entendais par rapport au terrain, mais tu as raison, dans le livre, les photos sont beaucoup trop jaunes!

Ce genre d'image arrive quand on éclair avec des spots dont la longueur d'onde n'est pas celle de la lumière du jour.

Les couleurs peuvent changer aussi changer suivant le film utilisé.

Il faudrait comparer l'original et la photo, mais ce dont je suis sûr, c'est que mes photos sont plus proches de la couleur d'origine. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Wild
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Nov 2005 21:27

Messagede armoisine » 26 Nov 2005 09:07

Mini parenthèse sur Friedrich: la dimension symbolique m'avait échappé aussi. J'y voyais la plénitude sans connotation religieuse mais après avoir pris connaissance de la démarche du peintre, ces éléments sont la clé de son oeuvre.
A cette époque, Friedrich se rapproche de la pensée de Schleiermacher, qui voyait l'approche du sentiment religieux dans la contemplation de la nature.
La présence de rochers est l'élément déterminant à la compréhension de cette oeuvre, puisqu'ils symbolisent la foi chrétienne .
Pour rejoindre Dieu, l'homme doit traverser cette étendue qui ressemble à une mer hérissée de récifs dangereux.

http://aart.online.fr/caspar_david_friedrich.htm
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Barberousse » 26 Nov 2005 10:24

Romantisme quand tu nous tient!
Il faut féconder le passé pour enfanter l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Barberousse
Contributeur actif
Contributeur actif
 
Messages: 691
Inscription: 22 Juin 2005 18:04
Localisation: BRETAGNE (Morbihan)

Messagede Janus » 26 Nov 2005 11:05

armoisine a écrit:...Mais il faut aussi prendre en compte la dimension esthétique de l'oeuvre (d'où vient la lumière, présence de diagonales dynamiques fesant ressortir les personnages, adéquation des couleurs etc).... J'y vois l'écho du travail de Friedrich (que j'apprécie énormément) et autres qui on toujours représenté la foi chrétienne comme une montagne inébranlable (tout comme le sapin qui ne perd pas ses épines, la foi).
C'est la foi qui monte vers le ciel avec une assise terriblement stable mais c'est aussi une diagonale qui guide l'oeil vers les personnages.

Je suis complétement d'accord et la comparaison avec Friedrich c'est pour moi tres juste: tous les deux utilisent des metaphores tirés de la Bible (montagne=foi par exemple).
La plus grand difference c'est dans le "mouvement" qui pour Friedrich c'est "ascensional" pour salir à Dieu tandis que dans le retable c'est le contraire: nous voyons la descente de Dieu en Terra ... c'est à dire l' "Incarnation de Dieu dans le Fils".
On voit bien ça si on régarde la multitude des anges oranges en haut: il semblent "couler" de la montagne ...

Du point de vue de l'iconographie, l'oeuvre en realitè ne s'inspire pas directement à la Bible mais aux "Révelations" de Sainte Brigitte de Suede, un oeuvre (8 livres ... :shock: ) où Brigitte nous décrit ses "visions nocturnes" inspirées directement de Dieu!
L'influence de Brigitte est tres grande sourtout ici , dans l' Incarnation (peut etre que la montagne faisse partie d'une des ses visions ...) mais aussi dans l'Annunciation et la Deposition.

Toujours en parlant de l'Incarnation, il faut dire qu'elle s'inspire beaucoup (pour ce qui concerne la partie haute) à la peinture flamande.
Nous trouvons par exemple (dans une version beaucoup plus inquiétante) la meme representations dans deux "Creation du monde et Paradis terrestre" de Bosch.

Image Image

Utiliser la meme iconographie soit pour la Création que pour l'Incarnation c'est pas si drole: en effet elle était considerée comme une "Deuxieme Création" ... le deuxieme chef d'oeuvre de Dieu!
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede Janus » 26 Nov 2005 18:47

Salut! avec mes amis du forum italien on essayait aussi de comprendre quell'était la disposition originelle du retable ...

Si je bien compris en lisant ce site...
http://hdelboy.club.fr/retable_baroque.html
... le retable devait en origine, avoir un'organisation pareille: est-elle exacte selon vous? j'ai fait une petite simulation ...

Image

Petite légende:
pala aperta = retable ouvert = on l'utilisait sourtout le jour de saint Antoine

pala media = présentation intermédiaire = visible à Pâques, à Noël et lors des grandes fêtes de la Vierge

pala chiusa = retable fermé = pendant l'Avent et le Carême
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede Wild » 26 Nov 2005 18:57

Ca me va bien :wink:

Pas mal l'animation!
Avatar de l’utilisateur
Wild
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Nov 2005 21:27

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron