Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Les Brodeuses de l'Histoire

Vous avez particulièrement apprécié un livre, vous recherchez un ouvrage bien précis...
La section littérature vous est ouverte.

Avez-vous lu le roman "les Brodeuses de l'Histoire"?

en avez-vous entendu parler?
1
25%
aimeriez-vous le connaître?
3
75%
 
Nombre total de votes : 4

Messagede Dame Bridget » 23 Fév 2007 17:13

Voilà, il s'agit du début du roman. Toustain-du Bec-en Caux, le jeune dessinateur des cartons de la Tapisserie écrit son journal pour chasser de lui les miasmes de Hastings. :en.garde:
"Douvres, 28 octobre 1066
Déjà deux semaines depuis Hastings! Derrière les fortifications de Douvres, les survivants de la bataille reprennent souffle. :twisted: La dysenterie, hélas, tue les plus faibles, quant aux autres, ils ressemblent à des loques. Leur corps en haillons se défait de jour en jour. Le tord-boyaux gagne de tous côtés et fait presque autant de ravages ici qu’à Hastings. Le Duc Guillaume lui-même est atteint, et nous prions pour qu’il garde vie, et que ses forces revenues, nous marchions sur Londres avec son armée.
Jamais, je ne pourrai me souvenir de tout, ni raconter en détail ce que j’ai vécu aux côtés de notre duc, comme porte-étendard.
J’étais fier de ma broigne et de ce bel attirail de cavalier, mais la peur du combat a vite pris le dessus, et je me demande encore comment j’ai pu passer entre les flèches qui volaient de partout ! Mère m’avait signé le front avec de l’eau bénite, et j’avais prié Madame Sainte Marie de nous protéger d’une mauvaise mort, c’est sans doute à cela et à l’étendard du pape, que je dois d’être encore vivant. Qui sait ?
Qu’est-ce que j’étais venu chercher sur ce champ de bataille ?
Certes, nous avons gagné, mais à quel prix !
En juin dernier, je ne savais pas encore que j’allais embarquer avec la flotte. L’été rayonnait de confiance, la mer promettait des merveilles. Dès que j’ai appris que notre duc rassemblait des navires non loin de Caen, dans l’estuaire de la Dives, je suis venu, car je n’aurai plus jamais l’aubaine d’admirer un événement si exceptionnel! J’étais si bien, à regarder les drakkars, comme un enfant admire ce qui le fait rêver. De là vient ma passion du dessin et des couleurs, non pas des bateaux, mais du rêve qui éclaire tout d’une autre lumière.
Dès mon enfance, je peuplais de mondes imaginaires tout ce que je pouvais trouver pour tracer: pierre, ardoise, terre, et parfois même, peau de cerf. Lorsque nous allions en charrette au bord de la Manche, il m’arrivait de m’accroupir et, à l’aide d’un bâton, de dessiner sur le sable mouillé, les coquillages vides rejetés par la marée. J’aimais portraire pêcheurs et bateaux, mais aussi les poissons tout frétillants ramenés dans des caissons.
Or donc, avec eux tous, je campe là, tout occupé à dessiner ces hommes qui s’activent avec leurs haches, herminettes, scies, et marteaux, pour terminer les coques, les mâts et la proue des drakkars. Depuis plusieurs mois, tout le duché travaille à ces constructions, retrouvant le savoir-faire de nos ancêtres, grands vikings devant Thor.
Nous venons de fêter le solstice d’été de l’an de grâce 1066. Parce qu’ils ont trouvé beaux mes dessins, de nobles seigneurs m’ont offert des peaux de qualité, pour que je puisse y représenter tout ce que mes yeux admirent sans se lasser. Sur tels cuirs si finement tannés et assouplis, mon charbon glisse comme étoile filante.
Mon frère aîné, Gerbold, avait toujours désiré entrer au monastère du Mont-Saint-Michel, et je l’entends encore me dire que je ne serais jamais cordier, ni forgeron, mais qu’il me voyait bien au scriptorium du Bec, comme moine copiste ! Gerbold, attiré par la vie des moines, n’imaginait pas vie plus aboutie que celle d’un homme qui donne sa vie à Dieu, alors que moi, je croyais travailler à la forge comme notre père.
Nous ne savions à quelle aventure je serais destiné, par la grâce de Dieu."
Avatar de l’utilisateur
Dame Bridget
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 22
Inscription: 02 Fév 2007 08:09
Localisation: Yvelines

Messagede Foulques » 27 Fév 2007 20:39

Il a vraiment une consistance ce personnage, c'est très bien, on le conçoit tout à fait.
As-tu entendu parler de cette anecdote où, lors de l'invasion, le vaisseau de Guillaume perd le contact visuel avec l'escadre et se retrouve tout seul ?

Je crois que Aaarrrgggh voulait parler du succès commercial... :wink:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Aaarrrgggh » 01 Mar 2007 18:08

Foulques a écrit:Il a vraiment une consistance ce personnage, c'est très bien, on le conçoit tout à fait.
As-tu entendu parler de cette anecdote où, lors de l'invasion, le vaisseau de Guillaume perd le contact visuel avec l'escadre et se retrouve tout seul ?

Je crois que Aaarrrgggh voulait parler du succès commercial... :wink:


en effet, c'est sous aspect là que je le voyais ! Et merci Dame Bridget de nous faire découvrir ses écrits!
Aaarrrgggh
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 241
Inscription: 10 Nov 2006 06:34
Localisation: Tours

Messagede Dame Bridget » 01 Mar 2007 19:19

J'aimerais bien que le succès commercial soit au rendez-vous du plaisir que j'ai eu à rendre vivante cette tapisserie. Il me semble que le livre se vend et est apprécié, seuls les droits d'auteur (qd ils tomberont) en seront la preuve. Je vous dirai, amis! et nous sablerons le champagne au nom du M.Age. :med21:
Oui, Vercoquin, j'ai hésité à écrire à ma manière cette scène où le drakkar de Guillaume est pour ainsi dire perdu en pleine mer. J'ai choisi de faire raconter au jeune dessinateur un autre épisode, plus burlesque encore. Le voici:
"Les fusains et les pinceaux me remettent toujours les idées en place. Et puisque je me suis arrêté au chargement des bateaux, je vais continuer avec la flotte qui aborde à Pevensey, c’est toujours plus gai que de me lancer dans le dessin du combat. Je demanderai à ce bon Abbé s’il ne peut pas représenter lui-même les blessés et les morts, je lui expliquerai comment c’était, même si cela me coûte d’en reparler en détail, mais je ne vois pas comment faire de cette boucherie une œuvre d’art !
Le vaisseau ducal où je me suis trouvé embarqué, me permet de me plonger dans cette bonne humeur où tous, sauf moi, se montraient vaillants à l’idée de conquérir un pays promis en héritage aux Normands. La scène qui me remonterait le moral, si je la dessinais, ne plaira pas au roi ni à l’évêque, et encore moins aux brodeuses, c’est après la grande traversée de la Manche, quand arrivé à Pevensey, le duc très enthousiaste, descend le premier du vaisseau. Avec la bannière je m’apprête à le suivre, comme il me l’a demandé. Droit sur ses paumes, il s’étale de tout son long et sa troupe frémit de stupeur. Si quelqu’un tombe en glissant, on rit avant même de savoir s’il a mal, or quand ça s’est passé, j’ai gardé en moi mes rires, mais des cris de frayeur surgirent de la troupe : « Signe maudit! » A ce cri, notre duc transforme sa chute en heureux présage, et se relevant s’exclame très haut: « Par la splendeur de Dieu ! Cette terre, de mes mains je la saisis, car le Ciel l’a bénie; elle ne m’échappera plus! Elle est à nous, amis, on verra bien qui la méritera ! »
Avec la bannière papale, je me tiens droit près de lui, fier de son mot d’esprit, et tous les hommes acclament de vivats notre grand chef de guerre. Non content de voir Guillaume lui-même prendre ainsi possession de son fief anglais, un chevalier court vers une chaumière de pêcheur, arrache du toit une poignée de paille :
-Sire, approchez, cela vous est destiné, car vous voici désormais chez vous.
-J’y consens, Dieu fait battre notre sang.
Je serais sans doute mort de honte, si pareille chose m’était advenue. En secret, j’admire cette farcerie de ce Bâtard de duc, et je me dis qu’en combattant ses ennemis, en guerroyant et en rendant courage aux hommes, Guillaume oublie ses peines et ses rancœurs de petit garçon haï et pourchassé par de vils barons jaloux. Chez lui, nulle trace de peur ni de honte, à moi de m’en souvenir en temps utile, mais il ne sied pas de dessiner sur la toile un roi à plat ventre dans la boue !"
(chapitre 4)
Avatar de l’utilisateur
Dame Bridget
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 22
Inscription: 02 Fév 2007 08:09
Localisation: Yvelines

Messagede Dame Bridget » 01 Mar 2007 19:25

:wink: J'y pense en regardant la page, l'administrateur du site ne pourrait-il pas faire figurer le roman "Les Brodeuses de l'Histoire" dans la sélection qui se trouve sur la droite, en vertical? Ce serait un fameux coup de pouce à la vente, non? S'il manque la photo de couverture, je peux vous la transmettre.
Avatar de l’utilisateur
Dame Bridget
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 22
Inscription: 02 Fév 2007 08:09
Localisation: Yvelines

Messagede An1000.org » 02 Mar 2007 10:29

Ma cher Bridget, si vous saviez combien je reçois de demande de "pub" pour des ouvrages...

Comme, je ne souhaite pas refuser un coup de pousse, j'ai décidé depuis quelques temps d'utiliser le fameux "service de presse".
Les auteurs/éditeurs m'envoient un exemplaire de leur ouvrage, et je fais un article dès que je l'ai lu.
Un article en page d'accueil, c'est pas mal non ?
Vous, vous l'avez eu "gratos" ;-)
Rod
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Avatar de l’utilisateur
An1000.org
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 808
Inscription: 18 Sep 2004 09:30

Messagede Dame Bridget » 03 Mar 2007 08:14

:sleep: Pas de problème, je comprends fort bien, je pensais simplement que vous aviez un partenariat avec Alapage ou avec Fnac, comme je l'ai fait sur mon site, et qu'en ajoutant une photo de couverture de plus à commander, vu qu'il s'agit de M.A, cela pouvait rapporter qques piécettes au site. J'avais été très touchée de voir l'article sur "les Brodeuses" figurer en page d'accueil, et il n'est peut-être pas trop tard pr vs en remercier.
Ma devise: "Demandez, la réponse peut être oui ou non, tout est recevable!" Bonne journée à vous, Rod. :med21:
Avatar de l’utilisateur
Dame Bridget
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 22
Inscription: 02 Fév 2007 08:09
Localisation: Yvelines

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos