Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Les Capétiens

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede Janus » 22 Oct 2005 13:16

L'historiographie est également l'histoire de l'histoire, enseignée à la Fac.Ce que je voulais dire, c'est que dans cette évolution, certains historiens ont cherché à faire de l'histoire science et c'est une tendance à laquelle je n'adhère pas. Mais en ce qui concerne l'enseignement, il ne s'agit pas de nous faire admettre la scientificité de la discipline. C'est un débat d'historiens et non d'enseignants.

Merci armoisine, c'est clair maintenant! :)

armoisine a écrit:Et en Italie, d'aprés ce que tu as écrit, est-ce qu'à partir de 14 ans vous n'avez plus de Géographie?

Oui, si je me souviens bien ... au maximum jusqu'à 16 ans!
Mais, je parle seulement pour moi ( j'ai étudie au licée "classique" où on étude sourtout la litterature, l'histoire, la philo, le latin et le grec ...)
Je ne sais pas bien ce qu'on fait au licée "scientifique", à l'"artistique", au "linguistique" ou (moins encore) aux écoles de formation proféssionelle! :roll:
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede armoisine » 24 Oct 2005 16:42

armoisine a écrit: il est aussi possible que j'ai la flemme de me lever et d'aller jusqu'à mes étagères vérifier...


Aprés verification c'est bien ça.
Petite rectification toutefois à propos de Michelet. J'avais besoin des sources pour être sûre de ce que j'écris maintenant: la conception du MA évolue chez Michelet.
De 1833 à 1844, le romantisme teinte son oeuvre qui présente le "beau MA"
1855, en pleine république anti-cléricale le MA devient sombre, un "ennemi"
1862, La Sorcière, vision d'un MA underground larvé par Satan
Et sur la fin de sa vie, en période de capitalisme triomphant, il revient à la conception d'un MA "âge d'or".

Ce découpage est tiré de les écoles historiques, Boudé et Martin.
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Jehan » 14 Mar 2006 21:28

J'ai une préférence pour Philippe V le Long
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede Galeswinthe » 19 Mar 2006 14:49

Pour moi Philippe IV le Bel, car c'est sous son règne que s'est instauré la papauté d'Avignon, l'arrestation des templiers, la famause "malédiction des rois", et pour ses prises de bec avec le Pape.
une période que j'aime bien (j'aime beaucoup le XIIIe-XIVe)
Avatar de l’utilisateur
Galeswinthe
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 53
Inscription: 18 Mar 2006 14:11
Localisation: 77

Messagede Thom.S » 21 Mar 2006 16:12

Bonjour à tous!


An1000.org a écrit:Moi, ce qui m'embête, c'est de décider d'un personnage préféré.
- Philippe II Auguste oblige les juif à porter la rouelle, et lance la croisade contre les albigeois.
...



Juste pour apporter une précision. D'après ce que j'ai pû lire, Philippe Auguste n'a jamais pris part à la croisade contre les albigeois, même si c'est lui qui était régent à l'époque. Il aurait même été (il faudrait que je retrouve ma source) plutôt contre.


Pris sur le site France-pittoresque :

"il avait refusé de faire partie de la quatrième croisade, et l'on sait que, lors de la précédente, entraîné dans une lutte difficile avec des vassaux trop puissants, ou tout entier à ses projets contre l'Angleterre, il avait tiré grand parti de l'absence de ses ennemis. Ce fut vraisemblablement par les mêmes motifs qu'il refusa longtemps de prendre part à la malheureuse guerre des Albigeois : il se contenta d'y envoyer son fils dans les derniers moments, et lorsqu'il ne s'agit plus que de profiter des événements."

"le pape Innocent III fut le principal instigateur, Simon de Montfort le chef, et Raimond VI, comte de Toulouse, la plus illustre victime.

Le monarque français tira encore avantage de ces tristes événements pour affermir dans ses provinces l'autorité royale, qui depuis Charlemagne y était presque entièrement méconnue ; mais il refusa avec autant de grandeur que de générosité les États du comte Raimond, son parent, injustement dépouillé, qui lui furent offerts par les croisés. Ce ne fut que sous le règne suivant que la France prit part à cette guerre.
"



Donc ca serait par peur d'une nouvelle et longue guerre, mais aussi (à mon avis d'amateur) le fait que ce soit le Pape soit l'instigateur a pû être dissuasif pour que Philippe Auguste s'y oppose ou s'en mêle, dans la mesure où il avait eu pas mal de déboires avec les 2 Papes successifs de l'époque, (il a été 2 fois de suite excommunié!). Bref il ne fallait plus trop chatouiller le Pape...
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Thom.S » 21 Mar 2006 16:36

Sinon pour répondre à la question du post, personnellement j'ai un faible pour Philippe Auguste (Philippe II)

Très batailleur (il le fallait à l'époque !), mais aussi intelligent et stratège.
Grâce à lui on a retrouvé la Picardie, la Normandie (<- merci Philippe), l'Anjou, le Poitou,... Ca n'était pas gagné avec les flamands au nord, les Allemands à l'ouest, et surtout les Plantagenêts en Angleterre et sur tout l'ouest de la France... En plus il a été assez chanceux dans ses combats.

A côté de ça il a fortifié et protégé Paris, il a créé le futur Louvre et, je crois, institutionnalisé l'Université de Paris... :shock:
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Thom.S » 21 Mar 2006 16:49

(suite) :


Pour répondre au chapitre concernant les juifs, voilà ce que j'ai lu hier soir sur le même site (très intéressant par ailleurs, je me permets de le conseiller : www.paris-pittoresque.com) :


"Philippe-Auguste avait chassé les juifs, pour avoir l'occasion de s'emparer de leurs biens. Mais, vers 1198, la France se trouvait troublée par la guerre qu'elle avait à soutenir contre les Anglais et les Flamands, et le roi pensa que pour faire la guerre il avait besoin de beaucoup, d'argent et qu'il lui était difficile de s'en procurer, même en accablant son peuple d'impôts. Un négociateur habile fut chargé de faire comprendre aux juifs que l'occasion était excellente pour eux s'ils voulaient rentrer à Paris, de prêter au roi une grosse somme d'argent, quittes à ne jamais rentrer dans cette créance, et surtout à s’abstenir prudemment de la redemander.

Ils y consentirent, et Philippe, en recevant leur argent, leur offrit un généreux pardon pour les fautes qu'ils auraient pu commettre. Les plus riches juifs rentrèrent donc à Paris, en occupèrent les principaux quartiers, et on leur permit même d'y posséder deux synagogues, deux cimetières et un moulin sur la Seine ! Il fallait bien qu'ils s'enrichissent si on voulait, plus tard, les rançonner à nouveau.
"
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Jehan » 21 Mar 2006 21:16

Oui, mais Philippe Auguste a chassé mon mien seigneur... alors...
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos