Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Les Espagnes médiévales (Ve-XVe siècles)

Vous avez particulièrement apprécié un livre, vous recherchez un ouvrage bien précis...
La section littérature vous est ouverte.

Messagede Rekk » 06 Jan 2005 19:21

Un livre sur la péninsule ibérique au Moyen Age :

MENJOT Denis (1), Les Espagnes médiévales, 409-1474, "Carré Histoire" n°32, Hachette Supérieur, Paris, 2001 (1re éd. 1996), 255 p.

Durant le millénaire qui sépare l'entrée des Barbares (409) de l'avènement des Rois Catholiques, Isabelle en Castille (1474) et Ferdinand en Aragon (1479), il n'y a pas une mais des Espagnes. Elles se succèdent ou se côtoient, s'affrontent ou s'allient, se construisent et se désagrègent au fil d'une histoire fort complexe. La Péninsule ibérique est successivement envahie par les Barbares, unifiée par les Wisigoths, conquise par les Arabes et les Berbères et lentement " reconquise " par les chrétiens qui la partagent en plusieurs royaumes aux frontières mouvantes. La longue lutte entre l'Islam et la chrétienté, l'héritage romain, les mouvements de population, la mobilité sociale, l'importance des villes qui structurent l'espace, la coexistence de trois religions, la rencontre de multiples influences orientales et occidentales confèrent une grande originalité aux Espagnes médiévales. En associant pour chaque royaume et à chaque période, la trame des événements et l'analyse des champs politique, économique, social et culturel, l'ouvrage permet plusieurs lectures. Glossaire, cartes, généalogies complètent utilement cette démarche.
_________________
(1) MENJOT Denis est professeur d'histoire médiévale à l'université de Lyon II.
Dernière édition par Rekk le 06 Jan 2005 19:54, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Rekk » 06 Jan 2005 19:29

Sur la partie musulmane de la péninsule ibérique :

GUICHARD Pierre (1), Al Andalus, 711-1492. Une histoire de l'Andalousie arabe, "Pluriel" n° 1009, Hachette Littérature, Paris, 2000, 272 p.

Les sept siècles de présence musulmane en Espagne, de 711 à 1492, ont permis l'éclosion d'une civilisation dont témoigne la mosquée de Cordoue, l'Alhambra de Grenade, ou la pensée d'Averroès. Apport majeur à la culture de l'Islam médiéval, elle aussi une étape décisive de l'histoire de l'Occident.
Sans toutefois mythifier une Andalousie conviviale, celle du califat, où les trois religions monothéistes auraient vécu en harmonie, l'auteur brosse une histoire précise de cette Andalousie arabe. Il retrace les conflits qui s'y déroulent et évoque les réalisations dont elle est le théâtre, proposant ainsi une synthèse de nos connaissances sur la civilisation andalouse.

_________________
(1) GUICHARD Pierre, spécialiste de l'Espagne musulmane et de ses relations avec le monde chrétien, est professeur d'histoire médiévale à l'Université Lumière (Lyon II).
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Le Temple » 24 Mai 2005 12:45

Je vais te raconter ce que j'ai appris de l'Espagne, surtout à Tolède!

Il est vrai qu'il est écrit dans les guides touristiques et dans les livres que les trois religions monothéistes ont vécu en harmonie. D'un côté, ce n'est pas tout à fait faux, il est vrai que les hommes de science chrétiens, juifs et musulmans ont su vivre en harmonie en s'échangeant leur connaissances, quand au reste, selon les témoignages que j'ai recueilli auprés des habitants de Tolède, il y a eu des dominants et des dominés, les chrétiens vivaient en paix si il reconnaissaient Allah comme le Dieu unique, ou si ils étaient riches ou si ils impressionnaient par leur courage (exemple le Cid qui était un peu un mercenaire, il me semble qu'il se battait contre les Maures et contre les chrétiens (si je ne me trompe pas) pour je ne sais quelles raisons, l'argent ou je ne sais quoi, cela dit, les Maures (ce n'est pas péjoratif, je préfère préciser) craignaient le Cid, et qui crait, respecte.

D'ailleur, ce sont les Maures, qui donnèrent à Don Rodrigue le surnom de CID, qui est un dérivé du mot arabe "Sidi" qui signifie "seigneur" ou quelque chose dans ce genre.

Bref pour en revenir à l'harmonie des trois cultures, elle n'était pas complète, juste dans une minorité, je ne veux blâmer aucune culture, seulement t'informer de ce que j'ai appris de l'espagne médiévale à Tolède et en Andalousie.

Mais il est vrai que l'espagne doit sa beauté architechturale, sa musique et d'autres aspect de sa culture à la fusion des trois cultures monothéistes.

L'Espagne est un mélange de nostalgie, d'amour , de possession, de jalousie et de haine passionné, tout cela est du à la fusion des Trois.

Comme d'hab, si je me suis gouré, corrige moi

A +
"NON OBIS DOMINE SED NOMINI TUA DA GLORIAM!" "apporte-nous la gloire Seigneur, non à nous, mais à Ton Nom!" (devise des Maîtres de l'Ordre du Temple)
Avatar de l’utilisateur
Le Temple
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 14
Inscription: 10 Mai 2005 11:56
Localisation: Languedoc Roussillon ou Septimanie

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron