Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

les joutes

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede vercoquin » 10 Déc 2006 10:31

La manche me paraît le plus approprié, si ce n'est que sur ce sujet comme sur tout autre sujet médiéval, il faut se garder de généraliser: la mode des trournois s'étend sur plusieurs siècles, et le moyen-âge vit d'une transmission orale... Ni tam-tam, ni signaux de feu... Chacun fait bien comme il veut et selon ses moyens...
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Aaarrrgggh » 10 Déc 2006 10:37

Oui tout à fait. Là je suis en train de lire un article sur les tournois et ceux-ci ont beaucoup évolué de leur début à la fin du moyen-age. D'une part, en ce qui concerne les armes qui sont devenues peu à peu moins blessantes dans l'unique but de désarçonner l'adversaire et non de le blesser. Et puis au niveau de leur objectif. Certains parlent d'entrainement à la guerre au début des tournois avant de progresser doucement vers une simple distraction, voire même des mises en scène théâtrales tout à la fin. En tout cas, nous avons quand même de nombreuses traces d'écrits, que ce soit de fictions, de lettres, ou même d'ouvrages monastiques qui peuvent nous renseigner sur le déroulement des tournois, comme le texte que j'ai présenté dans un message auparavant. Bien sûr après, libre à l'Histoire de remodeler tout ça à sa manière, mais là c'est un tout autre sujet !
Aaarrrgggh
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 241
Inscription: 10 Nov 2006 06:34
Localisation: Tours

Messagede vercoquin » 10 Déc 2006 10:44

As-tu lu "lGuillaume le Maréchal, le meilleur chevalier du monde", de Duby? Y a des chances, mais sinon, fais-le, il se lit facilement, et donne bien l'"ambiance" de l'époque.
Avatar de l’utilisateur
vercoquin
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 234
Inscription: 08 Déc 2006 11:23

Messagede Rekk » 11 Déc 2006 10:17

La partie du vêtement semble bien être la manche, mais elle porte un nom particulier qu'il faut que je retrouve. Je me souviens d'un épisode de Chrétien de Troyes, Perceval ou le Conte du Graal, où Perceval reçoit justement cette partie du vêtement d'une dame, mais cette partie porte un autre nom dont je ne me souviens plus... Je vais rechercher cela :wink:

Sinon, pour les tournois, quelques livres et articles :

- VAN DEN NESTE Evelyne [1] (préf. de Michel Pastoureau), Tournois, joutes, pas d'armes dans les villes de Flandre à la fin du Moyen Age, "Mémoires et documents de l'Ecole des Chartes", 47, Ecoles des Chartes, Paris, 1996, XII-420 p.

- GAIER Claude [2], "Technique des combats singuliers d'après les auteurs "bourguignons" du XVe siècle", Le Moyen Age, t. XCI, fasc. 3-4, 1985.
- GAIER Claude, "Technique des combats singuliers d'après les auteurs "bourguignons" du XVe siècle", Le Moyen Age, t. XCII, fasc. 1, 1986.
_________________
[1] VAN DEN NESTE Evelyne est archiviste-paléographe (promotion de l'Ecole des Chartes de 1994), et conservateur aux Archives nationales, en mission auprès des ministères sociaux.
[2] GAIER Claude est docteur en histoire médiévale de l'Université de Liège, dans le domaine de l'histoire militaire et de l'armement. Spécialiste reconnu au plan mondial, il est directeur du musée d'armes de la ville de Liège.
A peste, fame et bello, libera nos domine ! - « De la maladie, de la famine et de la guerre, délivre-nous, Seigneur ! » (litanie médiévale bien connue)
Image
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Rekk » 11 Déc 2006 16:08

Voilà, j'ai retrouvé le passage :
- "Ma fille jolie, dit le vaillant homme, je vous commande et je vous permets, ce sera de bonne courtoisie de le faire, que vous lui fassiez tenir une faveur [à Perceval], votre manche ou votre guimpe."
Elle lui a répondu, avec sa franchise :
"C'est bien volontiers, puisque vous le dites, mais j'ai de si petites manches que je n'oserais pas lui [Perceval] en envoyer une, et, même si je le faisais, je risquerais qu'il la tienne en complet mépris."

Chrétien de Troyes, Perceval ou Le Conte du Graal, "Classiques de poche", Le Livre de Poche, 2003, p. 179
Et en note de bas de page :
La guimpe est un voile de toile fine, de lin ou de mousseline, couvrant une partie de la tête, du cou et les épaules des femmes.

Au Moyen Age, on cousait et décousait les manches, qui constituaient des parties amovibles du vêtement, ce qui permettait aux demoiselles de les offrir en gage au chevalier de leur choix.

Chrétien de Troyes, Perceval ou Le Conte du Graal, "Classiques de poche", Le Livre de Poche, 2003, p. 179
En fait, il s'agit de deux parties différentes du vêtement, autant pour moi.
A peste, fame et bello, libera nos domine ! - « De la maladie, de la famine et de la guerre, délivre-nous, Seigneur ! » (litanie médiévale bien connue)
Image
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron