Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Lettres de change au Moyen Age

Les sources médiévales, difficilement lisibles, sont une aubaine pour les historiens. Elles permettent de donner des indications précises sur la société de l'époque.

Messagede Janus » 24 Mai 2006 20:22

Salut!

Un ami du forum italien m'a posé cette question:

Je suis en train d'étudier les "lettres de change" (inventées, on dit, par les Templiers) et je dois vous avouer que je n'ai pas bien compris comment on les réalisait: qu'est ce qu'on écrivait dans ces lettres? quelles regles fallait-il suivre? et encore ... comment pouvait-on réconnaitre une lettre "originelle" et une "fausse"? Merci!

Pour comprendre de quoi il s'agit:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_commerce

j'ai trové aussi un livre:
Roover (de), R., 1953, L’évolution de la lettre de change XIVe XVIIIe, Armand Colin

et peu d'autre ... quelqu'un (Jehan peut etre?) peut nous aider? :roll:

Merci!
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Re: Lettres de change au Moyen Age

Messagede Mensik » 25 Mai 2006 00:29

Janus a écrit:Salut!

Un ami du forum italien m'a posé cette question:

Je suis en train d'étudier les "lettres de change" (inventées, on dit, par les Templiers) et je dois vous avouer que je n'ai pas bien compris comment on les réalisait: qu'est ce qu'on écrivait dans ces lettres?


Voici un exemple bien simplet d'une lettre de change :

Au nom de Dieu
Bruges, le 10 juin 1230

Cher Guérin,
Veuillez payer, lors de la prochaine foire de Troyes, à Piazza 200 écus pour les velours de Gênes que Lombardo a apportés ici.

Signé : Hermann


Janus a écrit:quelles regles fallait-il suivre? et encore ... comment pouvait-on réconnaitre une lettre "originelle" et une "fausse"? Merci!


Habituellement (toujours plutôt), les lettres de change se voyaient accompagnés d'un sceau.

Les avantages d'utilisation d'un tel type de change étaient multiples, car en plus de garantir la sécurité lors des déplacements, les équivalences monétaires sont déjà calculées pour le marchand.
Image

Ne vous gênez pas, l'inscription est totalement gratuite !
Avatar de l’utilisateur
Mensik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 06 Mai 2005 16:16
Localisation: Boucherville, Québec

Re: Lettres de change au Moyen Age

Messagede Janus » 25 Mai 2006 09:24

Mensik a écrit:pour les velours de Gênes que Lombardo a apportés ici.


Merci Mensik! ... et merci aussi d'avoir cité "les velours de Gênes" dans ta lettre: en étant genois, j'ai bien apprecié! :wink:
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede Mensik » 25 Mai 2006 10:38

Le plaisir est pour moi ! :wink:
Image

Ne vous gênez pas, l'inscription est totalement gratuite !
Avatar de l’utilisateur
Mensik
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 42
Inscription: 06 Mai 2005 16:16
Localisation: Boucherville, Québec

Messagede atmos » 25 Mai 2006 13:10

Merci Mensik, je suis l'ami italien de Janus!
Aussi merci à Janus!
atmos
 
Messages: 1
Inscription: 25 Mai 2006 13:05
Localisation: Sommariva del Bosco (Italie)

Messagede Janus » 25 Mai 2006 20:10

atmos a écrit:Merci Mensik, je suis l'ami italien de Janus!
Aussi merci à Janus!

Pas de quoi! :wink:
Si vous avez sur ce forum, des questions "sans reponse" ... je serai bien heureux de "demander en Italie" :P :wink:
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

Messagede Jehan » 28 Mai 2006 15:57

A part le livre de de Roover cité par Janus, pas d'information. mais ce petit ouvrage était considéré par mes profs comme le nec plus ultra dans ce domaine.
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede armoisine » 29 Mai 2006 19:39

Pour la lettre de change, voilà ce que j'ai:

Le commerce longue distance se développant, il faut trouver des méthodes sûres pour les paiements. Les marchands et notaires gênois mettent au point le contrat de change mi XIIè qui permet à un marchand de payer un autre par l'intermédiare d'un porteur du contrat.
C'est une lettre de paiement par correspondant, soit un prêt à interêt déguisé.
Le système s'avérant lourd à l'usage, les toscans développent fin XIIIè la lettre de change. Le "tireur" signe cette lettre pour que le correspondant l'identifie mais la rédaction (le nom de l'intermédiaire et du payeur(?)) n'est plus obligatoire. Ainsi il est possible de faire circuler la lettre.
Après 1350, la lettre de change est largement employée et permet la spéculation sur les monnaies.

Voilà, j'ai pas franchement l'impression de savoir de quoi je parle mais si ça peut donner une idée....
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede armoisine » 29 Mai 2006 19:45

Un shéma pour visualiser :med18: :
Image

Ca doit vouloir dire que A paye indirectement D par l'intermédiaire de B et C qui font des plus-values....
L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus
Avatar de l’utilisateur
armoisine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1325
Inscription: 02 Juin 2005 20:21
Localisation: Dans mes rêves

Messagede Janus » 30 Mai 2006 10:03

armoisine a écrit:Les marchands et notaires gênois mettent au point le contrat de change mi XIIè qui permet à un marchand de payer un autre par l'intermédiare d'un porteur du contrat.
C'est une lettre de paiement par correspondant, soit un prêt à interêt déguisé.
Le système s'avérant lourd à l'usage, les toscans développent fin XIIIè la lettre de change. Le "tireur" signe cette lettre pour que le correspondant l'identifie mais la rédaction (le nom de l'intermédiaire et du payeur(?)) n'est plus obligatoire. Ainsi il est possible de faire circuler la lettre.

Merci Armoisine! :wink:
De ce qui j'ai vu:
- le contrat de change était rédigé par des notaires, il était plus "rigide" parce qu' il était un "act d'un notaire" et pas un document de change "moderne"
-la lettre de change au contraire, c'est une sorte de chèque ... c'est bien plus pratique!

armoisine a écrit:Le "tireur" signe cette lettre pour que le correspondant l'identifie mais la rédaction (le nom de l'intermédiaire et du payeur(?)) n'est plus obligatoire.
La redaction d'un acte par un notaire (je crois...): la lettre de change était redigée directement par les marchands (si j'ai bien compris ce qui m'a éxpliqué ce week end ma petite amie, qui a étudié Paleographié a l'Université ... et qui avait déjà entendu parler de ça :? )
_____Image____
_________________Forum sur le Moyen Age Italien
Avatar de l’utilisateur
Janus
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 448
Inscription: 02 Oct 2005 15:37
Localisation: Gênes (Italie)

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron