Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Prise de château par ruse pendant la guerre de Cent Ans

L'architecture médiévale désigne l'étude et l'inventaire des constructions propre au Moyen Âge. Cette discipline ne se cantonne pas au château.

Messagede Jehan » 03 Mai 2006 10:27

Pour les amateurs de prises de châteaux, un texte de la fin du XIV° siècle, sous le sceau de Jean de Berry, également duc d’Auvergne (AD Puy de Dôme – 2E02751, pièce 1). Il s’agit de la prise par ruse du château de Blot, connu actuellement sous le nom de Blot-le-Rocher, dans les gorges de la Sioule, près du pont de Menat. Château et pont médiéval méritent la visite ! Bertucat d'Albret est un célèbre chef de ces Grandes Compagnies qui ravagèrent le royaume de France, comme Aimerigot Marchès, l'Archiprêtre, etc...

Transcription partielle du texte :

Jehan, filz de Roy de France, duc de Berry et d’Auvergne, scavoir faisons à tous présens et advenir que de la partie de dame Marguerite de Saligny, fame ja de feu messire Jehan de Chouvigny, escuyer, seigneur de Blot le Chastel, son fils meneur de eaige en l’eaige de six ans ou environ, et fils dudict feu messire Jehan de Chouvigny, jadis seigneur dudit lieu, et de aucuns autres amis charnelz dudict mineur, nous a esté expouzé que entour la feste de Saint André Apostre dernier passé, Bertrand de Modayne, dict Le Cousin, avec plusieurs autres ses complisses et alliez qui estoient des compaignies et aliés de messire Bertucat de Lebret qui se disoit estre nostre ami et se tenoit lors sur nostre pays d’Auvergne et qui lors se offroict à nos gens et subgetz fère amour et service, s’enviendrent ung matin environ l’aube du jour par leurs espies, cautelles et deceptions, par devant le chastel de Blot pour le eschaler, embler et décevoir au plus secrètement que peurent.
Et entour la dernière heure de l’aube du jour que le quart et rèreguet lors ordonnés audit chastel pour le guecter estoit plus las pour travailher et que le travail et peyne de la nuict qui estoit longue et oscur, aucune partie dudict guett estoict accouchiez et endormis sur le ayne ycellui Bertucat avec vingt cinq lances ou environ de sa compaignie, eschalada ledict chastel de Blot par devers la plus fort partie ou estoict la plus forte gaitte, venue par laquelle partie nul ne cuidoist ou deust cuider que il peult estre eschaler, et yllec eschallepar leur force et puissance pristrent et ocupèrent ledict chastel à tous ceulx qui dedans estoict, et depuis l’ont tenu et occupé et détiennent encore, et pour le temps que demeure y ont ledict Bertucat avec sesdits complisses ont pillé, destruit et mis à pauvreté les hommes et subgetz dudict myneur et du pays environ, et de plusieurs autres de nostre dict pays, et très grandement dommager les dis expouzans.

Et comme par certain tractié faict entre nostre très chier et amé cousin le sire de Lebret, par ledict messire Bertucat, Bertrand de Morlaine et leurs complisses et aliez, yceulx complisses et aliez doivent briefvement vuider et laissier ledict lieu et chastel de Blot, et pour raison de ce, Nous ayons mandé et comis par nos autres lettres à nos amés et féaulx chevailhers, à messire Lordin de Saligny et à messire Christofle d’Isserpans, nostre bailly d’Auvergne, et à checun d’eux, que tantost qu’il leur apparra du despartement dudit messire Bertucat et de ses autres aliez et compaignons, se transpourtent audict chastel de Blot, et icellui avec ses apartenances, garnisons et biens mettent en nostre main et pour icelles les tiegnent sans en faire aucune laschance, jusques à ce qu’il en vien aultre mandement de nostre soin….

Et avons faict mectre à ces présentes nostre scel secret en l’absance de nostre grand scel. Donné au Puy Nostre Dame, et l’an de grâce mil trois centz soixante cinq.

Traduction libre :

Jean, fils du Roi de France, duc de Berry et d’Auvergne, faisons savoir à tous, présents et à venir, que, de la part de dame Marguerite de Saligny, femme de feu messire Jean de Chouvigny, écuyer, seigneur de Blot le Château, et de son fils mineur, âgé de six ans ou environ, fils du dit feu messire Jean de Chouvigny, jadis seigneur du dit lieu, et de certains amis dudit mineur, nous a été exposé que vers la dernière fête de Saint André Apôtre, Bertrand de Modayne, dit Le Cousin, avec plusieurs autres complices et alliés, membres des compagnies de messire Bertucat d’Albret qui prétendait être notre ami et se tenait alors en Auvergne et qui offrait faire amour et service à nos gens et sujets, s’en vinrent le plus secrètement qu’ils pouvaient devant le château de Blot un matin vers l’aube pour le prendre et s’en emparer par ruse grâce à des échelles.

Environ vers la dernière heure de l’aube, après une nuit longue et obscure, alors que les sentinelles qui devaient garder le château étaient fatigués, couchés et endormis, Bertucat, qui commandait vingt cinq lances, escalada le château par l’endroit le plus difficile et où le guet était le plus important, alors que nul ne pouvait penser qu’une attaque y était possible. Ces hommes prirent alors le château, l’occupèrent et le détiennent encore. Pendant cette occupation Bertucat et ses complices ont pillé et détruit les biens des hommes et sujets dudit mineur et les ont réduit en pauvreté, ainsi que tout le pays environnant et ont fait de grands dommage aux exposants.

Par traité conclu avec Bertucat d’Albret, Bertrand de Morlaine et ses complices doivent sous peu vider les lieux et quitter le château de Blot. C’est pourquoi Nous avons commis par d’autres lettres à nos féaux chevaliers messires Lordin de Saligny et Christophe d’Isserpent, notre bailli d’Auvergne, que dès qu’ils auront connaissance du départ de messire Bertucat et de ses compagnons, ils se transportent au château de Blot pour le mettre en notre main ainsi que tout ce qu’il contient, le tenir fermement, jusqu’à ce qu’un autre ordre leur soit adressé.

Nous avons fait mettre notre sceau secret en l’absence de notre grand sceau. Donné au Puy, l’an de grâce 1365.

Vocabulaire succinct :

Cautelle : cautèle ; ruse, tromperie, stratagème
Cuider : penser, croire, supposer, s’imaginer
Déception : tromperie, ruse, piège
Décevoir : prendre par ruse, tromper, abuser, leurrer, trahir
Despartement : départ, séparation
Echeler : attaquer une position au moyen d’échelles
Embler : s’emparer, s’introduire furtivement, voler, dérober
Espie : espion, agent secret
Garnison : tout ce qui peut servir à la défense, à la subsistance, à l’entretien, ensemble de provisions rassemblées, corps de troupe mis dans une place pour la défendre
Guet : surveillance de nuit d’une place forte, d’une ville, sentinelle
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Messagede astruc » 20 Sep 2007 08:28

Merci Jehan pour ce texte, je suis en recherche de documents sur Bertucat d'Albret !
astruc
 
Messages: 9
Inscription: 03 Sep 2007 08:42

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos