Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

roman/gothique

L'architecture médiévale désigne l'étude et l'inventaire des constructions propre au Moyen Âge. Cette discipline ne se cantonne pas au château.

Messagede dame Garsende » 29 Oct 2006 11:19

J'ai lu je sais plus où à propos de la succession roman/gothique dnas les différentes régions, que ce type d'architecture était considéré par ses contemporains comme "l'art français" en liaison avec l'abbaye de Saint-Denis qui fut une des premières, voire la première, construite de cette façon. Le raisonnement se poursuivait ainsi, ce style a été adopté assez facilement au nord de l'Europe car il est très lumineux et donc répondait au problème d'éclairage de ces contrées. Inversement, il fut très peu utilisé dans le Sud (Italie, Provence, Espagne...) car les contraintes sont différentes (en gros faut pas trop de soleil sinon il fait trop chaud). Je ne sais pas si cette raison est valable mais c'est vrai que par chez moi il n'y a pas beaucoup de bâtiments gothiques ( de mémoire je dirais la cathédrale d'Aix-en-Provence mais après je sèche).
ô rage, ô désespoir, ô vieillesse enemmie! (Don Diègue, Le Cid)
Avatar de l’utilisateur
dame Garsende
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 98
Inscription: 14 Mar 2006 22:44
Localisation: au soleil

Messagede Aliénor » 29 Oct 2006 13:06

Les propos de Dame Garsende me font penser à un autre facteur qui influe sur le choix du roman ou du gothique : la météo.
Dans des régions où il peut faire très froid durant l'hiver (les montagnes, notamment) le gothique n'est pas "viable". En effet les structures légères de cette architecture ont beaucoup de mal à résister aux coups de gel. Le roman, lui, plus massif et "épais" résiste d'autant mieux à ces climats éprouvants.

Cela m'emmène à un autre facteur : les matériaux disponibles. Faire venir des pierres est coûteux et souvent pour des raisons économiques on avait une prédilection pour les matériaux faciles d'accés...mais parfois il arrivait qu'ils ne soient pas adéquat et qu'ils ne résistent pas. On faisait donc des choix en conséquence.
L'avenir est un long passé. (Manau)
Avatar de l’utilisateur
Aliénor
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 219
Inscription: 24 Mar 2006 17:46

Messagede Foulques » 29 Oct 2006 21:27

J'apprends plein de trucs ! Merci ! :wink:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Mélisende De Hennezel » 30 Oct 2006 15:03

Aliénor a écrit:Dans des régions où il peut faire très froid durant l'hiver (les montagnes, notamment) le gothique n'est pas "viable". En effet les structures légères de cette architecture ont beaucoup de mal à résister aux coups de gel. Le roman, lui, plus massif et "épais" résiste d'autant mieux à ces climats éprouvants..


Juste pour dire que je suis tout à fait d'accord. D'ailleurs, la raison pour laquelle les italiens laissent traîner des tas de statues dehors est du même ressort.
Mais ne dites plus que le roman est "massif"... quel horrible qualificatif ! je crois que.. je..je ... BEUHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!
MAMAAAAAAAAN !!!! ils disent que le romans c'est massifeuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhh !!!
snif !

Aliénor a écrit:Cela m'emmène à un autre facteur : les matériaux disponibles. Faire venir des pierres est coûteux et souvent pour des raisons économiques on avait une prédilection pour les matériaux faciles d'accés...mais parfois il arrivait qu'ils ne soient pas adéquat et qu'ils ne résistent pas. On faisait donc des choix en conséquence.


ça aussi c'est vrai et on peut y ajouter le fait que, à l'inverse, certains matériaux ou objets faisaient l'objet d'une immense quête.

C'est le cas notament de la chapelle palatine de Charlemagne(Aix-la-Chapelle). Le matériau usité pour les colonnes est noble et précieux : il s’agit de marbre et de granit poli provenant de Rome et de Ravenne (les deux dernières capitales en date de l’empire occidental). La double symbolique que porte ces colonnes concerne à la fois le fait que ces matériaux soient antiques et le pèlerinage qu’accomplit Charlemagne pour se les approprier. Il s’agit d’un long voyage nécessitant la mise en marche d’une expédition spectaculaire. C’est un thème récurrent dans l’Histoire, fascinant tous les Hommes qui en entendent parler (depuis l’hellénisme jusqu’aux expéditions dans l’espace en passant par Napoléon).

On peut citer aussi les ouvrages en bronze de la Chapelle qui concernent les fameuses "Porta Lupa" (Portes du Loup ci-dessous, liées à une légende par ailleurs). Ces deux grands vantaux à têtes de lions sont les premières portes fondues depuis la chute de l’Empire d’Occident. Elles manifestent à la fois la renaissance de la puissance occidentale et l’évergétisme, c’est à dire (littéralement) "un bon travail" fait par et appartenant à toute la communauté. Ce geste sera imité et perpétué par la fonte des portes de Mayence et de bien d’autres (si quelqu'un a des exemples..).
Image

J'ai dévié là ? naaaaaan !
Si ?
oups ... :roll:
Ar Resplan la Flors Enversa
Avatar de l’utilisateur
Mélisende De Hennezel
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 60
Inscription: 11 Oct 2006 19:07

Messagede laurel » 30 Oct 2006 16:18

Foulques a écrit:J'apprends plein de trucs ! Merci ! :wink:


ouais moi aussi j'apprends plein de trucs c'est cool. Vous apprenez où tout ca? est ce que une construction en style roman ou gothique dépendait aussi de l'argent dont ils disposaient pour construire l'édifice. De sorte que dans les petites villes c'était roman et dans les grandes villes du gothique. c'est possible?
laurel
Petit contributeur
Petit contributeur
 
Messages: 29
Inscription: 26 Oct 2006 09:33
Localisation: Paris

Messagede Aliénor » 30 Oct 2006 18:24

Mélisende De Hennezel a dit
Mais ne dites plus que le roman est "massif"... quel horrible qualificatif ! je crois que.. je..je ... BEUHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!
MAMAAAAAAAAN !!!! ils disent que le romans c'est massifeuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhh !!!
snif !

:lol: Oui bon d'accord j'ai été loin! je pense comme toi! toute fois, pour les besoin de mon explication j'ai dû employer ce mot aux connotations inapropriées...c'est sur que les chapiteaux de la cathédrale du puy non rien de bippppp!... Je ne voulais pas écorcher votre sensibilité gente dame. Milles excuses. ;)
le roman c'est bieaux, c'est bieau, c'est bieau...!!!! :D
L'avenir est un long passé. (Manau)
Avatar de l’utilisateur
Aliénor
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 219
Inscription: 24 Mar 2006 17:46

Messagede dame Garsende » 30 Oct 2006 18:30

Je suis pas sûre Laurel. Je pense plutôt qu'il s'agissait de mode qu'on suit (les médiévaux étaient des êtres humains comme nous et donc ils avaient les mêmes travers que nous:)). De plus, toute la communauté se saignaient aux 4 veines pour construire l'église. mais l'argent n'était pas disponible entièrement au départ. il était récolté au fur et à mesure des besoins au moyen de quêtes, d'organisations de pélerinages ou de ventes d'indulgences par exemple... Ainsi quand la communauté état appauvrie pour toutes sortes de raison, la construction s'arrêtait et on la reprenait quand l'argent revenait. Ce qui explique que certaines églises sont commencées en roman et terminées en gothique car entre temps la mode avait changée :) En outre, il ne faut pas oublier deux points essentiels: tout d'abord, les médiévaux avaient une façon de voir différente de la nôtre : ils se fichaient de voir le résultat de leurs efforts, en commençant la constructions des cathédrales, les initiateurs savaient pertinement qu'ils n'en verraient pas l'achèvement mais ce n'était pas grave car ils participaient à une grande oeuvre pour Dieu et ils se plaçaient dans une continuité. Ensuite comme je le dis plus haut, la construction d'une église est une prière permanente à Dieu, il faut donc le meilleur du meilleur tant pis si ça prend 2 siècles à construire ou si le chapiteau tout en haut est invisible de tous car il est visibler pour Dieu (Cf. les inscription "untel me fecit" = untel m'a fait dans les choeur et invisible du sol, c'est une prière, on informe Dieu que untel à travailler pour lui et donc attend une place au Ciel).
ô rage, ô désespoir, ô vieillesse enemmie! (Don Diègue, Le Cid)
Avatar de l’utilisateur
dame Garsende
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 98
Inscription: 14 Mar 2006 22:44
Localisation: au soleil

Messagede Mélisende De Hennezel » 30 Oct 2006 18:57

Oui, et "untel me fecit" me fait penser aussi que, accompagnant les changements de mode, les nobles particuliers qui faisaient carrière dasn l'Eglise (+ les chanoines, les convers etc etc) qui investissaient directement leur fortune dans la construction du bâtiment voulaient montrer à Dieu comme à tout le monde leur ascendant sur l'Eglise, ce qui déboucha sur la réforme grégorienne.


@Aliénor : merci pour le "biiiip" ! :lol:
Dernière édition par Mélisende De Hennezel le 31 Oct 2006 10:28, édité 1 fois.
Ar Resplan la Flors Enversa
Avatar de l’utilisateur
Mélisende De Hennezel
Contributeur
Contributeur
 
Messages: 60
Inscription: 11 Oct 2006 19:07

Messagede Aliénor » 31 Oct 2006 09:35

Investir dans ces bâtiments est une forme de repentir, on achète le pardon et son ticket pour le paradie.
Parfois "ces mécènes" sont présents par une écriture, et parfois en se faisant représenter sur les peintures. Et ce, que l'on soit homme ou femme.
Au delà de jouer le rôle de "subventions", ces nobles faisaient aussi constriure leurs propres églises ou plutôt chapelles, qui sont par conséquent privées. Et c'est souvent là qu'on a de très belles réalisations car comme l'on dit par mes prédécesseurs rien n'est trop beau.
Et c'est comme tout il y a une gue-guerre à celui qui sera le plus généreux et patati et patata...m'enfin il en est Une que celà ne dérange guère...
L'avenir est un long passé. (Manau)
Avatar de l’utilisateur
Aliénor
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 219
Inscription: 24 Mar 2006 17:46

Messagede Foulques » 03 Nov 2006 00:53

Et le nom des architectes? En dehors d"untel me fecit", il me semble avoir lu quelque part qu'à l'origine de la construction, ils étaient bien mis en évidence dans la nef mais que le temps les a effacés.

Qu'en est-il à votre avis ?
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron