Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Un aveu et dénombrement

Les sources médiévales, difficilement lisibles, sont une aubaine pour les historiens. Elles permettent de donner des indications précises sur la société de l'époque.

Messagede Jehan » 08 Avr 2006 20:57

Cet aveu et dénombrement du 28 juillet 1452 ne représente pas la totalité des biens tenus en fief par le chevalier Guillaume de Châteauneuf. L'aveu porte sur un fief particulier, le chevalier est par ailleurs seigneur de Pierrebrune pour lequel il rend foi et hommage, puis aveu et dénombrement de façon distincte. Il est courant que des seigneurs un peu plus importants disposent de plusieurs fiefs, d'un même suzerain, ou de plusieurs.

Le dénombrement dresse la liste des revenus tirés du fief.

Parmi ceux ci, les tailles dues en août, Noël et Pâques, sont, en vertu de la coutume de Bourbonnais, des tailles personnelles serves. Les paysans qui les doivent sont donc des "hommes serfs et de serve condition" comme on lit dans d'autres textes. Ces tailles serves sont dites "doublant une année et autre non" du moins pour la somme à payer en août, car la somme indiquée est celle due pour une année, et l'année suivante la somme à payer est deux fois le montant. Les montant, généralement plus faibles, à payer à Noël et à Pâques sont purement recognitives et ne sont pas affectées par le doublement.


Il existait également d'autres formes de tailles serves avec des dates de paiement différentes. L'une d'entre elle, particulièrement redoutée quoique sont montant soit très faible au XV° siècle, est la taille dites des "quatre deniers". Redoutée, car cette marque de servage paraît être la plus ancienne, et elle est considérée en Bourbonnais comme particulièrement infamante.


Les cens levés sur les possessions immobilières et foncières sont payables en argent ou en nature - froment, seigle (soille), avoine (avene), poule (jaline = géline). On remarque que les biens sont épars dans plusieurs châtellenies ducales (Hérisson, Montluçon), voire même dans une seigneurie voisine (Huriel = Huriet) et qu'en conséquence les mesures utilisées sont différentes, ce qui ne manquait pas de poser des problèmes de conversion pour les comptables seigneuriaux.


Un des revenus est une portion de dîme inféodée (la quarte partie du disme et charnage des aigneaulx de la parroisse de Saint Cristofle) : dans les débuts de la féodalité biens des seigneurs se sont emparés par force de dîmes qui devaient normalement revenir à l'Eglise (curé ou supérieur ecclésiastique). Ces dîmes ont parfois été restituées par la suite, parfois non. Certaines d'entre elles ont été incorporées dans des fiefs, très souvent découpées en plusieurs portions, ce qui le cas ici. Le "charnage" est l'équivalent pour les agneaulx, et parfois pour les porcs, de la dîme due sur les grains, et parfois sur d'autres types de production (pois, vins, chanvre, miel, cire...)

Le fief comporte un étang, ce qui est assez commun, la pisciculture étant très répandue et assez rémunératrice, notamment à cause des restrictions alimentaires d'origine religieuse (Carême, jours maigres). Mais on a dans certains textes des exemples de pêche en rivière, notamment des saumons dans l'Allier et la Sioule, fréquemment en revenu annexe de moulins à eau affermés ou accensés.


AN - P 461-2 Cote VI (6)

A tous ceulx qui ces présentes lettres… Estienne Gort, garde du scel… par devant Pierre Passequin, clerc juré notaire….
Personnellement estably noble homme messire Guillaume de Chastelneuf, chivalier, seigneur de Pierrebrune, lequel a cogneu soy tenir et porter et à foy et hommage à cause de son chastel et chastellenie de Hériçon.
Et premièrement les tailles, cens, rentes, dismes et reddevances, héritages et autres devoirs à luy appartenant à cause de la terre de Malleret.
C’est assavoir de guillaume Grant de Huriet, fils de feu André Grant, quinze deniers tournois de taille en aoust et le double quant celles de monseigneur le duc doublent à la coustume du paiz de Bourbonnois, à Noël deux solz et à Pasques deux solz.
Denis Grant et Marguerite sa seur, quinze deniers de taille en aoust et le double à la coustume, à Noël deux solz et à Pasques deux solz.
Item Jehan Grant quinze deniers de taille en aoust
Leonard Grant et son frère…. Idem
Marguerite Augrantjehan, demourant à l’ostel Bathomieu Alaclémence, de Beaumont, troys solz six deniers de taille en aoust/ et le double, à Noël deux solz six deniers et à Pasques deux solz six deniers
Simon Reillant, de Beaumont, douze solz six deniers de cens chascun an au terme de Saint Michel
Jehan Ducombre dix solz de cens…
Groulat, d’Archignat, et jehan Depeges, cinq solz de cens
Simon Reillant, de Beaumont, quarte froment de cens mesure Huriet
Item Barthomieu Alaclémence dudit lieu, émine froment de cens…, mesure Moliçon
Item Jehan Grant et son frère, troys quartes froments… dicte mesure
Item Denis Blondellon, de la Genèbrière, quarte froment de cens, mesure Huriet et quarte froment mesure Montluçon
Item, son gendre, demy quarte froment, mesure Montluçon
Mondi, du Jarrasson, émine froment audit terme, dicte mesure
Jehan Lelaige, de Beaumont, dix septiers soille de cens… mesure Huriet
Pasquet, de Brignat, deux septiers émine soille de cens, mesure Montluçon
Guillaume, de Brignat, deux septiers émine soille, audit terme, dicte mesure
Jehan Micheaux, de Huriet, quarte et demie soille, mesure Montluçon
Jehan Vacheron, quarte soille audit terme, dicte mesure
Item Guillot, de Langier, et le fils Guillaume de Logière, cinq quartes soille audit terme, dicte mesure
Item, Jehan, de Villebost, émine avene de cens
Item, Guillaume, de Chamagniet, deux septiers avene
Item, le mestanier de Beauvoir pour ladite mestanerie, deux septiers avene
Pierre Sorat, de Lanoix, émine avene
Michel Depege, quarte avene
Jehan Tarlon, quarte avene
Jehan Tholier, de Frontenat, quarte avene
Clémençon Delacourt, ung septier avene
Les habitans au village de Pons, septier avene
Mondi, du Jarrasson et ses parçonniers, ung septier avene
Guillaume de Champagniet, deux jalines au terme de Noël
Item, Perrin, de Champagniet, deux jalines
Item la quarte partie du disme et charnage des aigneaulx de la parroisse de Saint Cristofle en la terre de Huriet qui puit valoir par an et par commune extimacion… cinq aigneaulx
Item l’estang de Passat, assis en ladite chastellenie qui puet valoir par an cent solz tournois
Toutes lesquelles choses dessusdites peuvent valoir par commune année dix livres tournois de cens ou rente.
Donné tesmoings… Cols de la Rivière, escuier, Guillaume Charles, dit Guillon, et Georges Mercier.

28 juillet 1452
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos

cron