Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon

Une question sur... les messagers au moyen-âge

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Traditionnellement, on le fait commencer en 476 et le terminer en 1492.

Messagede Thom.S » 20 Sep 2005 09:02

Bonjour.


Ne trouvant aucune réponse sur ce sujet dans mes qq bouquins, j'aurais quelques questions concernant les messagers au moyen-âge :

Comment était-on messager ? Etait-on désigné à la dernière minute, ou bien avait-on un statut, voire un métier ?
Les messagers se déplacaient-il en cheval, ou à pied ? (visiblement les 2)
Comment transmettaient-ils le message ? Sur un parchemin, dans une enveloppe ? Oralement ?
Comment l'interlocuteur pouvait-il être sûr que son vis à vis était bien un messager ? N'y avait-il pas des supercheries ? Qu'est-ce qui assurait du fait d'être bien un messager de telle ou telle personne ?
Est-ce qu'il y avait des "techniques" spéciales pour s'assurer que l'information serait bien reçue (envoi de plusieurs messagers, si possible pas en même temps - par exemple...)


Merci de vos réponses là-dessus!
:-)
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede snorri » 20 Sep 2005 09:24

Je sais qu'il y avait les parchemins avec sceaux. D'ailleurs, ceux-ci étaient parfois des faux (annexions de territoires par les Teutoniques, par des moines durant le règne de Charlemagne, ...).

Ils étaient appellés postillons d'où la chanson.
Eitt sinn skal hverr deyja
Chacun doit mourir un jour
Image
Avatar de l’utilisateur
snorri
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 801
Inscription: 25 Nov 2004 15:35

Messagede Rekk » 20 Sep 2005 17:26

Les sceaux - je compte faire un article dessus - cachetant les parchemins repliés sur eux-mêmes - pour garder les plis secrets - et/ou apposés directement au bas des parchemins (sceaux plaqués) ou sur un lac de soie ou une courroie de cuir (sceaux pendants), étaient un moyen de valider un acte, d'authentifier un acte. Bien sûr, il existait des contrefaçons...

L'étude des sceaux fait l'objet d'une science à part, la sigillographie, en lien étroit avec l'héraldique - 70% des armoiries connues du Moyen Age le sont grâce aux sceaux armoriés.

Un livre pour aborder le sujet des sceaux :

- PASTOUREAU Michel, Les sceaux, "Typologie des sources du Moyen Age Occidental" 36, Brepols, Turnhout, 1981, 76 p.
A peste, fame et bello, libera nos domine ! - « De la maladie, de la famine et de la guerre, délivre-nous, Seigneur ! » (litanie médiévale bien connue)
Image
Avatar de l’utilisateur
Rekk
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 195
Inscription: 17 Oct 2004 14:44
Localisation: Courcouronnes, Essonnes (91), France

Messagede Foulques » 28 Nov 2005 19:37

Pas exactement sur les messagers mais la réponse à une question proche :

Comment lisait-on une lettre au moyen âge ?

http://www.unicaen.fr/mrsh/crahm/revue/ ... bougy.html

L'université de Caen semble être en avance sur la mise en ligne de leurs travaux sur le MA et j'ai trouvé chez eux beaucoup de choses très intéressantes.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Thom.S » 28 Nov 2005 20:49

Bonsoir,


De mon côté je mets les informations que j'avais collecté sur les messagers au MA :


- Le messager est un personnage important, fort bien payé par son maître ; il est chargé de transmettre les ordres ; mais peut également parler au nom de celui qui l'envoie.
-> Donc en fait c'est bien un statut, une fonction véritable. De plus transmission orale possible (en plus du parchemin - lire plus bas).

- Le messager à cheval ou "chevaucheur" parcourt 30 à 40 km par jour.

- Les routes ne sont pas sûres, et le messager à pied ou le chevaucheur sont assez souvent dépouillés de leurs lettres et de leur argent par des bandits ou des ennemis de leur maître.
-> le contraire aurait été étonnant!

- A la fin du Moyen Age, le roi de France compte environ 3 semaines pour que les sujets du royaume connaissent les ordres qu'il a donnés : passé ce délai, toute infraction peut être punie.
-> Il vallait mieux que les messagers arrivent à bon port!

- Les lettres personnelles sont souvent écrites sur du papier à partir du XIIème siècle. Elles sont pliées en quatre et fermées au moyen d'une bandelette de parchemin dont les extrémités se rejoignent pour recevoir le sceau. Il est donc impossible de les ouvrir sans briser la cire.
-> Ce qui rejoint certaines informations sur le lien de Foulques (vers la fin) - Bon j'avoue que cette dernière remarque, c'est aussi pour dire que j'ai lu tout le texte de Foulques.. :-))
Avatar de l’utilisateur
Thom.S
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 242
Inscription: 17 Sep 2005 10:41
Localisation: Anjou et Normandie

Messagede Foulques » 28 Nov 2005 22:07

Ah ! Voilà qui est bien !

Je m'en vais rassuré ! :lol:
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. [R. Sheckley]
Avatar de l’utilisateur
Foulques
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 942
Inscription: 01 Avr 2005 19:39

Messagede Jehan » 12 Jan 2006 14:41

Le Musée du Ranquet à Clermont-Ferrand possédait deux exemplaires de boîtes de messagers. Elles doivent être actuellement au Musée situé à l'entrée de Montferrand.
Jehan
Bon contributeur
Bon contributeur
 
Messages: 359
Inscription: 15 Déc 2005 14:00

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Le Moyen Age... Info complémentaires

Services et Infos