Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Catharisme : Légendes, mythes, fantasmes

Catharisme : Légendes, mythes, fantasmes

Illustration de l'article : Catharisme : Légendes, mythes, fantasmes
Château de Montségur © www.castlemaniac.com

Quête du Graal, rites et textes réinterprétés, croyance en la migration de l'âme, vision du monde manichéenne, cruauté abyssale des persécutions et citadelles imprenables : le catharisme suscite la fascination alors que, paradoxe, son rôle historique majeur est souvent méconnu.

A Lavelanet, on n'ira pas plus loin. La route de Montségur, cette citadelle du vertige qui regarde fièrement à 1 207 mètres d'altitude la Montagne noire d'un côté, et les pré-Pyrénées de l'autre, est coupée à la circulation. Trop de neige, de glace et de dangers. Un camion militaire s'est même mis en travers de la route, flirtant avec les ravins. Montségur la cathare, enfouie sous la neige de février, est redevenue une île imprenable. A l'image de celle qui, sept cent soixante et un ans plus tôt, résistant aux 40 000 soldats des forces royales, vivait ses dernières semaines encore libre. Le massacre des 210 hérétiques qui suivit sa reddition en mars 1244 - ils furent jetés dans un enclos fait de pieux et brûlés vifs - ne sonna pas encore le glas du mouvement. Le catharisme qui, d'Agen à l'Espagne - avec ses bastions de Béziers, Carcassonne, Toulouse, Albi et Foix -, remettait en question depuis trois siècles l'autorité du pape et celle du roi, divisait la noblesse, enthousiasmait les campagnes occitanes, réinventait tous les rites de la chrétienté, se refusait toujours à disparaître. "En 1310, on brûlait encore des hérétiques cathares...", confirme l'historienne Anne Brenon, l'une des meilleures spécialistes du sujet.

Conscients de la gravité de la menace, le roi et le pape ont pourtant utilisé tous les moyens à disposition pour éradiquer ces hérétiques, accusés de sorcellerie, de fornication et, selon le cistercien Alain de Lille, en 1190, de "faire des choses immondes et notamment de baiser le derrière des chats". Dans un premier temps, ce furent des réponses sur le terrain religieux. L'ère des contre-prédications - où allait s'illustrer saint Dominique - s'ouvrit dès 1206. Cela ne suffit pas. Une première croisade, dite des Albigeois, est alors décidée en 1209, destinée à réduire par le fer et le feu ces hérétiques de l'intérieur, aussi haïssables que les infidèles en Terre sainte. Le niveau de violences et de terreurs atteint alors des sommets, l'hérésie justifiant toutes les barbaries : tortures interminables, mises à mort des évêques et diacres cathares, destruction de villages, érections de bûchers où hommes et femmes étaient jetés vivants dans d'immenses brasiers. Le pouvoir royal a vite compris que l'écrasement de cette Eglise parallèle - structurée depuis 1167 avec ses propres diacres et évêques cathares - constitue le moyen de s'annexer les riches territoires méridionaux. Le conflit religieux se double donc d'une lutte nationale féroce entre le Midi et le Nord, entre l'Occitanie et les "Français", entre le comté de Toulouse et l'autorité royale.

""
06 mars 2005 à 15:37
(Maj : 29/11/2011)
Par
Source : Le Figaro



Opinions sur "Catharisme : Légendes, mythes, fantasmes"

Protection La pomme est bleu. (vrai/faux)

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.242.85.89, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.
En savoir plus :
Histoire des Cathares

Critères de recherche :

Catégorie :
Religions & Croyances



Articles Connexes

Un bas-relief du XIIIe retrouvé

Un bas-relief de la fin du XIIIe siècle représentant les trois rois mages a été retrouvé dans les parois d'un puits d'une propriété agricole et a rejoint le musée archéologique de Lattes (Hérault). Selon la direction du musée, ce bas-relief ornait l'église romane de Lattes, avant sa destruction à la fin du XVIIe siècle. Comme souvent, les pierres ont ensuite été...

Une petite chapelle entre dans l'histoire

C'est au coeur d'un village de moins de milles habitants, Beaumont-de-Pertuis, qu'une équipe de restauration vient de mettre au jour une magnifique fresque du XIIe siècle. Ces peinture romanes dormaient depuis le XVIIe siècle sous un nouveau décors "plus dans l'air du temps", lui même recouvert partiellement au cours du XIXe au niveau de l'abside. Ces dessins pourraient être les plus anciens décors romans peint en Provence selon les historiens sur places.

Le musée de Cluny récupère un coffret XIIIe

Le ministère de la culture vient d'annoncer l'acquisition par l'Etat pour le musée de Cluny, d'un exceptionnel coffret gothique en ivoire. Ce coffret en ivoire se distingue par la qualité de sa sculpture et par son iconographie romanesque et courtoise. Cette oeuvre prend place dans un ensemble de six coffrets profanes réalisés à Paris au début du XIVe siècle; le plus célèbre appartient au trésor de...

Imbroglio autour d'un manuscrit

Ce n'est pas un simple bout de parchemin qui remue autant les cours de justice, mais un exemplaire de la Torah du XIIIe siècle. Possession d'un antiquaire, ce manuscrit aurait été volé à la Bibliothèque Nationale de France il y a 6 ans. Acquit par la France en 1668, l'ouvrage, appelé Sefer Torah, représente ce qu'il y a de plus précieux aux yeux de juifs. Sa forme d'origine est celle d'un parchemin,...

Un cimetière médiéval à Besançon

C'est à l'occasion d'une fouille menée par l'Institut national de recherche en archéologie préventive que ce cimetière a été découvert, avec la mise à jour de trois squelettes enfouis à deux mètres sous terre. La découverte est inattendue dans une ville où l'on s'attend toujours à tomber sur des vestiges romains. Cette fouille préventive a été...

Info complémentaires

Services et Infos