Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Un château sous le palais de justice

Un château sous le palais de justice

Illustration de l'article : Un château sous le palais de justice

La Ville rose a mis à la lumière un site archéologique d'ampleur. Le château médiéval des comtes de Toulouse se trouvait sous le palais de justice.

Les fouilles préventives, devançant les travaux d'agrandissement de la cour d'appel de Toulouse, ont révélé un chef-d'oeuvre archéologique : le château médiéval des comtes de Toulouse. Les archéologues ont procédé à plusieurs étapes avant de voir naître les très imposants vestiges du château narbonnais.

"Encore plus de relief"

Les fouilles préventives ont débuté en 1999 pour reprendre en 2003. C'est plus récemment, le 8 août, que la découverte s'est précisée. "Ces éléments sont d'importance majeure", était fier d'annoncer le préfet de Région et du département, Jean Daubigny.

Toulouse est au coeur du pouvoir de la famille des comtes de Toulouse, ducs de Narbonne, qui ont aspiré à une couronne royale avec Raymond IV et qui constituèrent l'une des plus importantes puissances européennes au XII e siècle. Le château narbonnais qui vient d'être découvert est le centre d'où émanait l'autorité comtale. Il fut très vraisemblablement construit à l'emplacement de la porte gallo-romaine qui s'ouvrait dans le rempart de Tolosa aux premiers siècles de notre ère, porte principale d'accès à la cité depuis la Gaule narbonnaise.

C'est en référence à ce lointain passé qu'au Moyen Age le château comtal est appelé château narbonnais. "Ce qui est exceptionnel dans cette découverte, c'est l'état de conservation dans lequel nous avons trouvé ce vestige", est heureux de faire remarquer Jean Catalo, responsable des fouilles sous la direction de l'Inrap. "Au fil des semaines, les fouilles permettront à la cité de prendre encore plus de relief."

Un travail de conservation des vestiges sera entrepris. Les fouilles se termineront au mois de janvier, s'ensuivront un travail de conservation des vestiges et le projet d'extension du palais de justice.

""
10 octobre 2005 à 18:22
Par
Source : www.metrofrance.com



Opinions sur "Un château sous le palais de justice"

Protection Le feu brule. (vrai/faux)

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.211.227.36, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.
En savoir plus :
Les Comtes de Toulouse et leur entourage

Critères de recherche :

Catégorie :
Archéologie



Articles Connexes

Le château de Blandy-les-Tours

Si un rendez-vous est à prendre, c'est bien le 14 et le 15 septembre à Blandy-les-Tours. Fermé depuis plus de 2 ans pour la dernière tranche d'une restauration complète débutée en 1992 après à l'achat du monument par le conseil général de Seine-et-Marne, le château de Blandy-les-Tours réouvre ses portes au public à l'occasion des journées du patrimoine. Attesté...

Le donjon de Vincennes rendu au peuple

Vincennes, nationalement connu pour son majestueux donjon, est le lieu de l'autorité royale depuis la fin du XIIe siècle. Il est attesté que Louis VII, roi de France, y signe des actes royaux prouvant l'existence, ci ce n'est d'un château, tout du moins d'une résidence royale. Durant 2 siècles, Vincennes sera certainement le lieu de villégiature des rois de France sans que ceux-ci n'éprouvent le besoin...

Le château de Guédelon

Guédelon n'est pas un château, ou tout du moins, pas encore. Guédelon est un laboratoire vivant, une expérience unique au monde. Guédelon est le premier chantier de construction d'un château fort depuis plus de 500 ans. Le projet est né alors que Michel Guyot, propriétaire du château de Saint Fargeau, effectuait sur sa partie médiévale des études archéologiques. Passionné par les...

Le château de Bran en vente

La très ancienne famille des Habsbourg a annoncé le 10 janvier son intention de se séparer d'une demeure prestigieuse et mythique, le château de Bran. Confisqué en 1958 par le régime communiste à la famille royale de Roumanie, le château, propriété de l'état roumain, avait été légué le 26 mai 2006 à Dominic de Habsbourg, petit fils de la reine Marie. Les Habsbourgs, qui ne...

Restauration de Chinon

La forteresse royale de Chinon, siège de la Cour pendant vingt ans au XVe siècle et lieu de la rencontre historique entre Charles VII et Jeanne d'Arc en 1429, va retrouver toute sa splendeur grâce à un vaste programme de restructuration d'une durée de trois ans. Les travaux débuteront en septembre et se poursuivront jusqu'en 2008. Plus de onze millions d'euros seront investis par le Conseil Général...

Info complémentaires

Services et Infos