Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Le codex d'Alep

Le codex d'Alep

Illustration de l'article : Le codex d'Alep

Le codex d'Alep ou Keter Aram Tsova, connu comme étant la plus ancienne version écrite de la Bible hébraïque, serait l'oeuvre du scribe Shlomo ben Buya'a. Rédigé à Tibériade entre 920 et 930 de notre ère, les experts tendant à tomber d'accord sur la date de 929, le texte du codex est entièrement vérifié et vocalisé par Aharon ben Moshe, dernier descendant d'une illustre famille de massorètes, copistes des Ecritures hébraïques, les Ben Asher.

Dés la fin de sa rédaction, le codex dit d'Alep voyagea, quittant temporairement les rives du lac de Tibériade pour se retrouver entre les mains d'un karaïte, Yisrael Ben Simha. Peut-être durant ce laps de temps erra t-il jusqu'à Bassora. Toujours est-il que ce dernier le remis à des membres de sa communauté installés à Jérusalem. Considéré comme un trésor religieux, le codex fut certainement confisqué par les croisés lors de la prise de la ville sainte et ce n'est que par le fruit de discutions et de rançons, qu'il quitta les terres juives pour réapparaitre au Caire.

Récupéré au cours du XIIIe siècle par le rabin Moïse Maïmonide, il le décrit dans son oeuvre "Mishneh Torah" comme "[...] un livre de 24 rouleaux, revu et corrigé par Aharon ben Moshe ben Asher et venant de Palestine [...]", il aurait servi à l'élaboration des règles de rédaction des premiers rouleaux de la Torah, faisant alors de lui autorité sur tous les textes religieux hébraïques écrits dés lors. Le codex aurait ensuite pris le chemin de la Syrie est serait resté à Alep jusqu'au XXe siècle.

Conservé dans la synagogue de la ville, le précieux codex fut victime du pillage de celle-ci lors des émeutes de décembre 1947, suite à la décision de l'ONU de créer un état juif en Palestine. Les rouleaux furent alors désassemblées et jeté à la foule en colère. De nombreux feuillet disparurent néanmoins, la majeur partie du manuscrit fut récupéré par quelques anonymes. Sauvée par quelques fidèles, près de 300 pages du manuscrit furent restitué en 1958 à l'état d'Israël. En décembre dernier, lors du 60e anniversaire de l'évènement, des chercheurs de l’institut Ben Zvi à Jérusalem, ont lancé un appel solennel aux juifs du monde entier, originaires d’Alep, afin qu'ils les aident à reconstituer l'ouvrage doté originellement de 487 feuillets.

Les pages manquantes du codex d'Alep :

  • Les sept premières pages, qui incluaient les chapitres du diqdouq haMasora, le commentaire grammatical massorétique.
  • Cent dix-huit pages, contenant une partie du Deutéronome.
  • Trois pages du second livre des Rois.
  • Trois pages du livre de Jérémie – La page précédant ces 3 pages manquantes est en partie déchirée.
  • Trois pages des 12 prophètes (les petits prophètes).
  • Quatre pages de la fin des 12 prophètes – la fin du Livre de Sophonie jusqu'au Livre de Zacharie (y compris le Livre d'Aggée).
  • Deux pages des psaumes.
  • Trente-six pages des Autres Écrits – depuis le cantique des cantiques jusqu'à la fin (incluant l'Ecclésiaste, le Livre des Lamentations, le Livre d'Esther, le Livre de Daniel, le Livre d'Ezra et le le Livre de Néhémie.
  • Une page de la partie contenant les auteurs puis les propriétaires du codex.
  • Vingt pages à la fin du codex, avec les annotation Masorétiques.

Les pages numérisés des parties sauvegardées du manuscrit peuvent être consultées sur : http://www.aleppocodex.org/

""
21 janvier 2008 à 19:12
Par



Opinions sur "Le codex d'Alep"

Protection Quelle est la couleur de la voiture jaune de Oui-Oui ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.205.153.192, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

30 mai 2010 à 18:27

pourriez-vous traduire les pages en français ,le codex m'interesse beaucoup,mais malheureusement je ne parle pas d'autres langues que le français .Merci ceci n'est pas une plaisanterie ,je suis tres serieuse en se qui concerne les evenement de notre Seigneur!!


31 mai 2010 à 17:23

Désolé, mais c'est très gros travail que je ne pourrais malheureusement pas effectuer.
Demandez toujours via le forum au cas ou quelques personnes serait intéressés par cette traduction, sinon, tournez vous vers des professionnels de la traduction.

Critères de recherche :

Catégorie :
Manuscrits



Articles Connexes

Le codex de Tongres, un papyrus du Xe siècle

Quel ne fut pas la surprise du conservateur du musée gallo-romain de Tongres lorsque son équipe découvrit, caché parmi des vestiges romains, un codex non inventorié. Tout de suite mis entre les mains des analystes, l'objet a délivré quelques secrets pour le moins intéressant. Le livre, de petit format, 14 par 13cm serait composé d'une centaine de pages dont les écritures ont malheureusement disparu avec le temps....

Publication médiévale chinoises

La Chine entre dans l'ère numérique et la recherche médiévale n'est pas en reste. Oubliées pendant très longtemps pour des raisons politiques, les sources médiévales de l'ancien empire chinois arrivent aujourd'hui à sortir petit à petit de leur long silence. Depuis maintenant 20 ans, des scientifiques, historiens et archéologues ont permis la restauration de nombreux ouvrages...

Un psautier irlandais du IXe

A la fin du mois de juillet 2006, un manuscrit a été découvert sur un chantier de construction. Le livre, immédiatement mis entre les mains d'experts, est apparu être un psautier. "Les premières datations nous amène vers 800 à 1000 de notre ère", commente le conservateur du National Museum d'Irlande. Lorsque le précieux manuscrit a été retiré de sa gangue de boue, il était ouvert sur le...

Benoit XVI et Manuel II Paléologue

Les jours qui viennent de s'écouler n'ont pas été calme pour les communautés musulmanes et chrétiennes. En effet, à la suite d'un discours du pape Benoît XVI le 12 septembre, le monde islamique s'est senti unanimement offensé. Il a fallut toute la diplomatie du Vatican ainsi que les regrets et précisions du pape lui-même pour calmer les foules. Lors de son voyage à Ratisbonne, Benoît XVI a...

De rares textes islamiques numérisés

D'ici quatre ans, l'université américaine de Princeton va diffuser sur Internet de précieux textes islamiques anciens, les mettant ainsi à la disposition des théologiens musulmans et du grand public. Avec plus de 10 000 textes, dont les plus vieux remontent au VIIIe siècle, l'université compte la plus importante collection de manuscrits islamiques en Amérique du Nord. L'établissement a décidé de...

Info complémentaires

Services et Infos