Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Le codex de Tongres, un papyrus du Xe siècle

Le codex de Tongres, un papyrus du Xe siècle

Illustration de l'article : Le codex de Tongres, un papyrus du Xe siècle

Quel ne fut pas la surprise du conservateur du musée gallo-romain de Tongres lorsque son équipe découvrit, caché parmi des vestiges romains, un codex non inventorié. Tout de suite mis entre les mains des analystes, l'objet a délivré quelques secrets pour le moins intéressant.

Le livre, de petit format, 14 par 13cm serait composé d'une centaine de pages dont les écritures ont malheureusement disparu avec le temps. Mais la science est là pour révéler les mystères et les chimistes ont pu déceler grâce aux rayons X des traces de cuivres, de fer et de zinc qui pourraient entrer dans la composition des encres utilisées laissant croire que le codex n'était pas vierge. Dés l'apparition de l'encre, des pigments minéralogiques ont été utilisés pour offrir des couleurs différentes aux scribes ; cinabre pour le rouge vermillon, sulfure d'arsenic (orpiment) pour du jaune or, antimoine pour le vert-gris, lapis lazuli ou azurite pour le bleu. Si ces composants minéralogiques n'entrent pas tous dans la compositions des encres, ceux y participant laissent automatiquement des traces même après la disparition du liant et bien sur, nombres sont mélangés pour obtenir des nuances de couleurs. L'analyse du manuscrit latin 2290 conservé à la bibliothèque nationale (cf : http://aedilis.irht.cnrs.fr/materiaux/8.htm) indique par exemple que le rouge vif, utilisé pour les enluminures, présentait des traces de soufre, de mercure et de plomb. Le vert contenait des résidus de cuivre, de zinc, de plomb et d'arsenic et l'encre brune révélait la présence de potassium, de fer et également de soufre. Le passage aux rayons ultra violet permettra sans doute de faire réapparaitre des morceaux de textes.

Retrouvé dans une boite en bois de l'époque romaine, il s'avère que le codex daterait des années 880 à 990 après JC, en faisant alors plus un ouvrage médiéval qu'antique. Mais le plus significatif est qu'il est constitué de feuilles de papyrus, un matériau plutôt rare au Xe siècle. En effet, les quelques exemplaires tardifs connus remontent au maximum au VIIIe siècle, soit 200 ans plus tôt.

Le papyrus fut utilisé dès le Ve millénaire avant notre ère par les égyptiens pour coucher par écrit les récits de leurs dieux et de leurs pharaons. Apporté petit à petit en Europe grâce à la civilisation grec, puis romaine, le papyrus fut peu à peu remplacé par le parchemin, découvert vers le IIe siècle avant JC, plus résistant et empêchant à l'encre de se diffuser dans les fibres végétales de la Cyperus papyrus. Si l'on retrouve toujours des ouvrages en papyrus après le IIe siècle de notre ère, ils ont pris pour forme le codex, au profit du volumen, rouleau de feuilles mises bout à bout. La découverte d'un codex en papyrus datant du Xe siècle tant donc à prouver que les techniques anciennes étaient toujours employés, plusieurs siècles après la mise au point de techniques plus fiables. Il ne reste plus aux chercheurs qu'à découvrir ce qui faisait la trame de l'oeuvre pour en déduire si cet exemplaire est unique ou si l'on pourra espérer en découvrir d'autres.

""
30 novembre 2007 à 09:20
Par



Opinions sur "Le codex de Tongres, un papyrus du Xe siècle"

Protection Calculez (3x4)+8

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.197.75.176, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

29 novembre 2008 à 01:12

carrement super cette decouverte. Comme quoi des fois, c est dans les musées que l on devrait faire des fouilles....


03 décembre 2008 à 01:02

On stock depuis des siècles.
Il n'y a qu'à voir juste les caves du Louvres qui, à elles seules, pourraient remplir 5 Louvres... Les archéologues et historiens ne sont pas près d'avoir tout vérifié.

En savoir plus :
Lire le manuscrit médiéval

Critères de recherche :

Catégorie :
Manuscrits



Articles Connexes

Un promoteur détruit une nécropole

La société, bien connu, Vinci, se moque des lois et de l'histoire. Choisie par la ville d'Angoulême pour la réhabilitation d'une zone industrielle laissé à l'abandon, le groupe Vinci Immobilier entreprenait dès février dernier la démolition d'une ancienne usine avant la construction d'une centaine de logements. Comme pour tout travaux de bâtiment, des fouilles archéologiques...

Le codex d'Alep

Le codex d'Alep ou Keter Aram Tsova, connu comme étant la plus ancienne version écrite de la Bible hébraïque, serait l'oeuvre du scribe Shlomo ben Buya'a. Rédigé à Tibériade entre 920 et 930 de notre ère, les experts tendant à tomber d'accord sur la date de 929, le texte du codex est entièrement vérifié et vocalisé par Aharon ben Moshe, dernier descendant d'une illustre...

Publication médiévale chinoises

La Chine entre dans l'ère numérique et la recherche médiévale n'est pas en reste. Oubliées pendant très longtemps pour des raisons politiques, les sources médiévales de l'ancien empire chinois arrivent aujourd'hui à sortir petit à petit de leur long silence. Depuis maintenant 20 ans, des scientifiques, historiens et archéologues ont permis la restauration de nombreux ouvrages...

Imbroglio autour d'un manuscrit

Ce n'est pas un simple bout de parchemin qui remue autant les cours de justice, mais un exemplaire de la Torah du XIIIe siècle. Possession d'un antiquaire, ce manuscrit aurait été volé à la Bibliothèque Nationale de France il y a 6 ans. Acquit par la France en 1668, l'ouvrage, appelé Sefer Torah, représente ce qu'il y a de plus précieux aux yeux de juifs. Sa forme d'origine est celle d'un parchemin,...

Le Livre d'heures de Louis XII

Le musée Getty de Los Angeles expose en première mondiale une reconstitution partielle du Livre d'heures du souverain français Louis XII. Ce chef-d'oeuvre de l'art de la Renaissance avait été dispersé il y a plus de trois siècles. Au Moyen-Age, chaque famille noble se devait de posséder son Livre d'heures, recueil de base pour la pratique de la religion catholique comprenant des prières et un calendrier ainsi...

Info complémentaires

Services et Infos