Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Les hiéroglyphes déchiffrés au moyen âge

Les hiéroglyphes déchiffrés au moyen âge

Illustration de l'article : Les hiéroglyphes déchiffrés au moyen âge

L'histoire nous apprend que c'est le Français Jean-François Champollion qui a déchiffré le premier, en 1822, les hiéroglyphes égyptiens. Sauf que si l'Europe avait été moins repliée sur elle-même, elle aurait pu les déchiffrer bien plus tôt... puisque les Arabes y étaient parvenus 1000 ans auparavant!

L'égyptologue Okasha El Daly, de l'Institut d'archéologie du Collège universitaire de Londres, vient en effet de découvrir des documents qui prouvent que les savants arabes avaient percé le mystère des hiéroglyphes égyptiens dès le IXe siècle.

Les hiéroglyphes mystifiaient les savants européens depuis un long moment, jusqu'à la découverte de la pierre de Rosette lors de l'expédition militaire de Napoléon en Égypte. Cette pierre comprenait une inscription en trois langues, dont le grec ancien et l'égyptien, ce qui avait fourni à Champollion la clef.

C'est dans des manuscrits non catalogués et écrits en arabe, répartis dans des collections privées et publiques un peu partout dans le monde, que le docteur Daly a conclu, au terme d'une recherche fastidieuse de sept ans, que les érudits arabes du Moyen âge avaient suivi le même chemin. Selon lui, ces documents sont restés si longtemps dans l'oubli pour la banale raison que les spécialistes des études arabes et islamiques n'avaient pas saisi l'intérêt que ces manuscrits avaient pour l'égyptologie. Quand aux égyptologues occidentaux, trop eurocentristes, ils ne croyaient tout simplement pas que les Arabes auraient pu s'intéresser eux aussi à l'Égypte ancienne.

Les découvertes du docteur Daly seront publiées dans un livre d'ici la fin de l'année. Les précieux manuscrits des savants arabes vont permettre de faire avancer les études sur l'ancienne Égypte, et pourront en outre dissiper un peu les préjugés des scientifiques occidentaux à propos de la science islamique…

""
06 novembre 2004 à 09:39
Par
Source : www.cyberpresse.ca



Opinions sur "Les hiéroglyphes déchiffrés au moyen âge"

Protection Combien de "n" dans Moyen Age ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.167.220.36, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.
En savoir plus :
Hiéroglyphes de l'Egypte ancienne : Guide pratique

Critères de recherche :

Catégorie :
Etudes & Analyses



Articles Connexes

Les origines d'Halloween

La fête d'Halloween remonte aux Celtes. Il y a plus de 20 siècles, alors que Rome n'avait pas encore la main mise sur l'Europe, les Celtes régnaient sur de vastes territoires. D'une culture avancée, ils possédaient également un calendrier précis. C'est ce dernier qui est à l'origine de la "fête des citrouilles". Le dernier jour de l'année, le 31 octobre, pour les celtes, on supposait que les...

Découverte du mausolée de Genghis Khan

Une équipe nippo-mongole a découvert les ruines du vaste palais et du mausolée de Genghis Khan dans l'est de la Mongolie, a affirmé jeudi un archéologue japonais qui espère retrouver à proximité le tombeau mythique de l'implacable conquérant mongol. Les ruines du palais et d'un mausolée attenant, datant du 13ème siècle et couvrant 600.000 mètres carrés, ont été...

Enluminure, patrimoine national

Depuis le 24 septembre 2002, vous pouvez consulter sur la base "Enluminures", du site du ministère de la culture, les reproductions numériques des enluminures et éléments de décor des manuscrits médiévaux conservés dans les bibliothèques municipales françaises. Cette base, réalisée par la Direction du livre et de la lecture et l'Institut de recherche et d'histoire des textes (CNRS) dans le cadre...

Un bas-relief du XIIIe retrouvé

Un bas-relief de la fin du XIIIe siècle représentant les trois rois mages a été retrouvé dans les parois d'un puits d'une propriété agricole et a rejoint le musée archéologique de Lattes (Hérault). Selon la direction du musée, ce bas-relief ornait l'église romane de Lattes, avant sa destruction à la fin du XVIIe siècle. Comme souvent, les pierres ont ensuite été...

La nécropole mérovingienne d'Erstein

La nécropole fouillée de 1999 à 2003 à Erstein (fouilles P. Rohmer, INRAP) a livré plus de 300 tombes, dont certaines sont pourvues d'un mobilier funéraire d'une très grande richesse. Elle représente le plus vaste ensemble de l'époque mérovingienne (Ve au VIIIe siècle après J.-C.) exploré à ce jour en Alsace. L'exposition, qui constitue le 6e volet de la série "Fouilles...

Info complémentaires

Services et Infos