Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Ibn Khaldoun, 600 ans d'histoire

Ibn Khaldoun, 600 ans d'histoire

Illustration de l'article : Ibn Khaldoun, 600 ans d'histoire

Non, ce n'est pas une vieille momie que l'on s'apprête à exhumer durant toute cette année 2006, à travers des conférences, des expos et des films, de Tunis à New York, en passant par Alger, Rabat, Séville ou Paris ! C'est la pensée d'un savant encore trop méconnu, qui a révolutionné la pratique des sciences humaines au XIVe siècle.

Ibn Khaldoun (1332-1406) est le prototype du savant arabe médiéval. Ses diverses fonctions de secrétaire du sultan de Fès, de courtisan à Grenade, d'ambassadeur à Damas, de professeur à Tunis, ou de grand cadi (juge) du Caire (comme son illustre prédécesseur du XIIe siècle Ibn Rushd, alias le philosophe Averroès, lui même grand cadi, mais de Cordoue), lui donnent l'occasion de voyager à travers le monde musulman et de rencontrer les grandes figures historiques de l'époque comme Tamerlan. De ces multiples pérégrinations et de son sens aigu de l'observation, il se forgera une connaissance pointue des sociétés qu'il traverse, notamment de leur organisation politique. Elle lui sera d'un grand secours lorsqu'il se décidera à écrire sa grande oeuvre : le Kitab al 'Ibar (le Livre des exemples). Une véritable somme encyclopédique sur l'histoire des civilisations d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient (Arabes, Persans, Berbères). Mais plus encore que ce livre, c'est son propos introductif, la Muqaddima (les Prolégomènes en français) qui est passé à la postérité.

C'est dans cette introduction qu'Ibn Khaldoun expose sa philosophie de l'histoire : "J'ai suivi un plan original pour écrire l'Histoire et choisi une voie qui surprendra le lecteur (...) en traitant de ce qui est relatif aux civilisations et à l'établissement des villes. Les discours dans lesquels nous allons traiter de cette matière formeront une science nouvelle." En effet, bien avant le positivisme européen du XIXe siècle, il établit une science historique faite de discipline, d'examen et de vérification objectifs et rigoureux des faits. "Tel est le caractère de toutes les sciences, tant celles qui s'appuient sur l'autorité que celles qui sont fondées sur la raison." Il n'hésite pas pour ce faire à convoquer les connaissances rationnelles disponibles (philosophie, économie, mathématiques...), qui lui permettent de déborder le cadre historique, et de s'inscrire dans une étude sociologique de son temps : "l'homme est l'enfant de ses habitudes acquises dans le milieu dans lequel il vit, et non le produit de sa nature...", écrira-t-il pour expliquer les différences de modes de vie entre les bédouins et les citadins...

Ainsi, parviendra-t-il à formuler une théorie cyclique de l'évolution des civilisations, de leur essor jusqu'à leur décadence, encore d'actualité pour qui veut comprendre le(s) monde(s) arabo-musulman de la fin du moyen-âge (voire d'aujourd'hui), période où les prémices de son déclin se font déjà ressentir.

""
24 mai 2006 à 13:21
Par
Source : Marianne



Opinions sur "Ibn Khaldoun, 600 ans d'histoire"

Protection Quel est le plus sombre ? Blanc ou noir ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.197.171.109, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.
En savoir plus :
Ibn Khaldoun (1332-1406) : Un génie maghrébin

Critères de recherche :

Catégorie :
Personnages



Articles Connexes

Ce que la science doit au monde arabe

Une exposition intitulée "L’âge d’or des sciences arabes" vient d’ouvrir ses portes à l’Institut du Monde Arabe. L'histoire des sciences occidentales a longtemps occulté ce qu'elle devait aux sciences arabes. Aujourd'hui, ces dernières apparaissent comme un chaînon indispensable dans l'histoire universelle des sciences. L'Institut du Monde Arabe, à Paris, leur consacre une exposition avec pour...

Torun, vestiges d´une ville portuaire

Située à un peu plus de 200 kilomètres de Varsovie, le long de la Vistule, en Poméranie, Torun se distingue par ses merveilleux édifices. Ce centre culturel et scientifique très actif, ancienne ville prospère du commerce hanséatique, est le lieu parfait pour une immersion dans l'histoire de la Pologne. Torun est l'un des villes les plus riches de Pologne quant à la conservation de son patrimoine. Fondé en 1233 sur...

Trésors mérovingiens à Grez-Doiceau

Les fouilles archéologiques sur le chantier de la N 25 à Grez-Doiceau (Belgique) sont clôturées. L'IPW a rendu les résultats publics: plus de 400 tombes et 6000 objets mérovingiens mis au jour. L'Institut du Patrimoine wallon (IPW) vient de rendre public les résultats des fouilles archéologiques entamées depuis avril 2003 et clôturées fin 2005, à Grez-Doiceau, non loin d'Hamme-Mille. A cet...

Un tram au moyen âge

Ce sera la plus importante campagne de fouilles archéologiques préventive jamais menée à Nice ! Sur le boulevard Jean-Jaurès, entre la porte Pairolière, le square Toja et la place Garibaldi, une étude des sous-sols menée en 2003 et en 2004, en prévision des travaux du tram, a révélé la présence de nombreux vestiges. "Nous avons découvert une tour médiévale trente centimètres...

Le manuscrit de Dalimil

C'est à François Avril, connaisseur français de vieux manuscrits, que nous devons la récente découverte du fragment de la traduction latine de la chronique de Dalimil. Le fragment richement enluminé a fait l'objet d'une vente publique à l'hôtel Drouot de Paris, et c'est la Bibliothèque nationale de Prague qui l'a finalement acquis pour 364 644 euros. Le texte passait d'abord pour un vieux manuscrit...

Info complémentaires

Services et Infos