Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. La nécropole de Bénazet

La nécropole de Bénazet

Illustration de l'article : La nécropole de Bénazet

Le site de Bénazet, proche de Mazères en Ariège fut depuis le début de notre ère le centre d'un enjeux régional important. Contrôlé par les romains depuis leur installation à Narbonne, il est offert au Wisigoths au début du 3e siècle au moment de leur installation dans le sud ouest de la Gaule. Situé non loin de leur capitale, Toulouse, Bénazet est à la frontière entre les deux nations.

N'ayant de cesse de vouloir agrandir leur royaume jusqu'à la mer, les Wisigoths en font leur première base avancée pour la conquête du Languedoc qui sera totale vers 470. Malheureusement, leur défaite face aux francs lors de la bataille de Vouillé les oblige à quitter le sud de la Gaule pour se réfugier en Espagne, et Bénazet passe sous domination franque.

En 720, débarquent les arabes qui occuperont toute la cote narbonnaise durant plus de 30 ans jusqu'à se qu'ils en soit définitivement chassé par Charlemagne qui en profitera pour fonder le royaume d'Aquitaine pour son fils Louis Ier.

Dans les années 1970, une gravière s'implante à Bénazet et dégage par le plus grand des hasards une immense nécropole. Les années passant, il faudra attendre 2000 pour qu'une fouille systématique du site soit entreprise, dégageant alors quelques 350 sépultures wisigothes et mérovingiennes, mais permettant également de démontrer que Bénazet fut occupé dès le Néolithique, 4000 ans avant notre ère.

Initié par la commune de Mazères en collaboration avec des archéologues (Jean-Paul Cazes et Nicolas Portet), et avec le soutien du Ministère de la Culture et des services administratifs et culturels du conseil général de l'Ariège (C.A.U.E., conservation des musées), ce projet a pour base la fouille d'une nécropole des Ve et VIIe siècles.

Le résultat des recherches sera présenté dans le cadre d'un centre d'interprétation archéologique aménagé dans l'Hôtel d'Ardouin, immeuble pastellier du XVIe siècle qui accueille déjà le musée du vieux Mazères.

""
02 septembre 2007 à 12:49
Par



Opinions sur "La nécropole de Bénazet"

Protection La Terre est plate. (vrai/faux)

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.211.153.104, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

26 mai 2008 à 16:10

Vu que cet endroit porte le mâme nom que ma modeste personne, je suis très intéressé par l'article.


31 mars 2009 à 12:49

J'aimerais beaucoup visité ce site.

Critères de recherche :

Catégorie :
Archéologie



Articles Connexes

Un promoteur détruit une nécropole

La société, bien connu, Vinci, se moque des lois et de l'histoire. Choisie par la ville d'Angoulême pour la réhabilitation d'une zone industrielle laissé à l'abandon, le groupe Vinci Immobilier entreprenait dès février dernier la démolition d'une ancienne usine avant la construction d'une centaine de logements. Comme pour tout travaux de bâtiment, des fouilles archéologiques...

Les sarcophages d'Angers

Si le site d'Angers est occupé depuis plus de 400 000 ans, il faut attendre les premiers peuples celtes pour qu'un réel village sorte de terre. Point d'appui sur le Loire, le lieu prospère rapidement et devient un important centre de commerce, si bien que lors de l'occupation romaine, les nouveaux maitres des lieux créent une véritable cité avec rues pavées, arènes et thermes. La période trouble post romaine...

Un cimetière médiéval à Besançon

C'est à l'occasion d'une fouille menée par l'Institut national de recherche en archéologie préventive que ce cimetière a été découvert, avec la mise à jour de trois squelettes enfouis à deux mètres sous terre. La découverte est inattendue dans une ville où l'on s'attend toujours à tomber sur des vestiges romains. Cette fouille préventive a été...

La nécropole mérovingienne d'Erstein

La nécropole fouillée de 1999 à 2003 à Erstein (fouilles P. Rohmer, INRAP) a livré plus de 300 tombes, dont certaines sont pourvues d'un mobilier funéraire d'une très grande richesse. Elle représente le plus vaste ensemble de l'époque mérovingienne (Ve au VIIIe siècle après J.-C.) exploré à ce jour en Alsace. L'exposition, qui constitue le 6e volet de la série "Fouilles...

La tombe de La Joconde

Si le nom de La Joconde est mondialement connue, il n'en est pas toujours de même pour celle qui posa pour Léonard de Vinci, Mona Lisa. Nous sommes en 1502, à Florence en Italie. Une femme, Lisa del Giocondo vient de mettre au monde son second fils. Ravi de l'arrivée d'un nouvel enfant, son mari, Francesco di Bartolomeo, un riche marchand de soies et de tissus, souhaite honorer l'évènement en faisant réaliser un portrait de sa...

Info complémentaires

Services et Infos