Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Le pillage de Machu Picchu

Le pillage de Machu Picchu

Illustration de l'article : Le pillage de Machu Picchu

Edifié, on suppose, à partir du milieu du XVe siècle, le site de Machu Picchu fut choisi par les dirigeants Inca pour son isolement et sa situation élevée. Consacré à la religion, il était le siège du pouvoir temporel de l'empire amérindien et nombre de cérémonies vouées aux différentes divinités Inca s'y déroulaient.

Lors de l'arrivée des conquistadors espagnols et la chute du dernier roi Túpac Amaru en 1572, la cité fut abandonnée par sa population, estimée à environ 700 personnes, et son existence oubliée. Il fallut attendre juillet 1911 pour qu'un archéologue américain, Hiram Bingham, envoyé par l'université de Yale, ne la découvre sous une épaisse couche de végétation luxuriante. "J'ai vu les temples, les demeures royales, une grande place... C'était comme un rêve", écrivait l'explorateur dans son livre "Lost City of the Incas", publié en 1948. Mise au courant de l'incroyable découverte, l'université de Yale lui accorda alors les crédits nécessaires à la fouille du site, et Hiram Bingham étudia la cité Inca jusqu'en 1916, mettant officiellement à jour moins d'une cinquantaine de pièces archéologiques.

Malheureusement, la réalité fut tout autre. L'instabilité permanente du pays entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle permis à l'expédition de Hiram Bingham de sortir du pays 4932 objets exhumés de la cité de Machu Picchu (poteries, statuettes, objets de culte, momies et dépouilles de 173 personnes avec leurs vêtements, aliments et ornements) contre l'unique devoir de les restituer lors d'une simple demande du gouvernement péruvien. Différentes méthodes furent mises en place pour soudoyer au fil du temps les responsables locaux afin de conserver au sein de l'université de Yale le fabuleux trésors.

Une nouvelle page se tourne aujourd'hui, avec l'acceptation de Yale de réintégrer au site Inca la totalité des objets archéologiques, venant de Machu Picchu, en sa possession. Malheureusement, ce sont près de 1000 pièces, est pas des moindres, qui ont été "égarées" durant ses 90 années, certainement vendues illégalement à des collectionneurs privés.

Conservons tout de même le coté positif de la restitution, qui permettra au musée du site d'être enfin réellement un musée et non une simple galerie de photo.

""
22 septembre 2007 à 14:52
Par



Opinions sur "Le pillage de Machu Picchu"

Protection Combien de lettre dans l'alphabet ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.205.153.192, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.
En savoir plus :
Le Pérou des Incas

Critères de recherche :

Catégorie :
Archéologie



Articles Connexes

Le Pérou réclame ses objets archéologiques

Depuis des siècles, le Pérou est victime de pillages. Les conquistadors espagnol ont fait place aux explorateurs puis aux pilleurs locaux aux ordres de commanditaires mystérieux. Cette longue dispersion des objets archéologique amérindiens rend très difficile leur localisation. Pourtant au printemps 2008, le gouvernement péruvien appris que lors d'un inventaire, effectué dans les caves de l'université de Yale, aux Etats...

Le Moyen Age coté cinéma

Les inspirations sont nombreuses, les volontés sont grandes, mais rare ont été les réussites. Le cinéma boude le Moyen Age, et lorsqu'il décide de s'y consacrer, c'est pour nous offrir des films de série Z, ou de grandes fresque bourrés d'anachronismes. Ils sont bien loin les "Nom de la rose" et autre "Excalibur". Voyons donc ce que nous allons découvrir dans les jours et les années qui viennent... Le 19...

L'autoroute à remonter le temps

"C'est en mai 2005 qu'émerge le projet de construction d'une nouvelle autoroute (l'A19) reliant Orléans à Montargis. Long de 101 km, ce gigantesque chantier (prévu jusqu'à octobre 2009) parcourt l'une des région - le Loiret - les plus riches de l'Histoire de France. Alléchés par les probables découvertes possibles, quelque 250 archéologues de l'Institut national de recherches...

Les bouddhas millénaires de Silla

Annoncé début septembre, des archéologues coréens ont mis à jour en mai 2007 une magnifique statue de Bouddha à Gyeongju, dans le sud-est de la péninsule coréenne. Haute de 5,60 m et pesant 70 tonnes, elle serait datée, selon les premières estimations, du VIIIe siècle. Le fait qu'elle ait basculé face contre terre et, au fil du temps, recouverte, l'aurait ainsi protégé de...

Une fièvre locale décime les aztèques

S'il est impossible de renier la rare violence avec laquelle les conquistadors espagnols ce sont rendus maitre des terres nouvellement découvertes et de leurs populations, force est de constater qu'il va falloir revoir les manuels scolaires en ce qui concerne leur rôle dans la disparition des amérindiens. Jusqu'à présent, on estimait que la population du Mexique était passée d'environ 15 millions d'individus en 1500...

Info complémentaires

Services et Infos