Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Ce que la science doit au monde arabe

Ce que la science doit au monde arabe

Illustration de l'article : Ce que la science doit au monde arabe

Une exposition intitulée "L’âge d’or des sciences arabes" vient d’ouvrir ses portes à l’Institut du Monde Arabe.

L'histoire des sciences occidentales a longtemps occulté ce qu'elle devait aux sciences arabes. Aujourd'hui, ces dernières apparaissent comme un chaînon indispensable dans l'histoire universelle des sciences.

L'Institut du Monde Arabe, à Paris, leur consacre une exposition avec pour ambition de montrer au public le développement extraordinaire qu'ont connu les sciences à l'époque de ce qu'il est convenu d'appeler l'âge d'or de la civilisation arabo-musulmane. Cette période a débuté au VIIIe siècle et a pris fin au XVe siècle. Autrement dit, elle est contemporaine du Moyen Âge de l'Occident.

Les savants des pays de l'Islam ont d'abord étudié et assimilé les disciplines pratiquées dans les civilisations antérieures principalement grecque, mésopotamienne et indienne. Puis, ils les ont enrichies de connaissances nouvelles. Ils ont ainsi défriché des domaines et des techniques qui ne se constitueront que bien plus tard en Europe.

Les mathématiques et l'astronomie doivent beaucoup à la civilisation arabo-musulmane. Celle-ci nous a légué le système de numérotation utilisé dans le monde entier et a transmis le chiffre zéro inventé par les mathématiciens indiens. De plus, les mathématiciens arabes ont littéralement inventé l'algèbre et ont été les premiers à imaginer les différents procédés permettant la résolution des équations.

Aujourd'hui, en astronomie, la nomenclature des termes employés est particulièrement riche en appellations venant de l'Islam. Ceci témoigne de l'apport de la civilisation arabo-musulmane à cette discipline. Par ailleurs, les astronomes arabes ont mis au point un grand nombre d'instruments leur permettant d'accomplir des mesures à partir de leurs observations du ciel.

Mais la civilisation arabo-musulmane a accompli des découvertes prodigieuses dans d'autres domaines scientifiques, qu'il s'agisse de la mesure du temps et du repérage dans l'espace ou de la mise au point de dispositifs mécaniques et optiques. Sans oublier la chimie, la médecine ou encore l'architecture.

L'exposition L'âge d'or des sciences arabes se tient à l'Institut du Monde Arabe à Paris, jusqu'au 19 mars 2006.

""
06 décembre 2005 à 17:42
Par
Source : Science et vie junior



Opinions sur "Ce que la science doit au monde arabe"

Protection Quel est le plus sombre ? Blanc ou noir ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.224.13.210, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

07 octobre 2009 à 19:46

JE TROUVE CA TRES INTERRESSANT


13 octobre 2009 à 15:29

c vraiment très interressent bravo

En savoir plus :
Le Grand Livre des Sciences et Inventions Arabes

Critères de recherche :

Catégorie :
Civilisation



Articles Connexes

Ibn Khaldoun, 600 ans d'histoire

Non, ce n'est pas une vieille momie que l'on s'apprête à exhumer durant toute cette année 2006, à travers des conférences, des expos et des films, de Tunis à New York, en passant par Alger, Rabat, Séville ou Paris ! C'est la pensée d'un savant encore trop méconnu, qui a révolutionné la pratique des sciences humaines au XIVe siècle. Ibn Khaldoun (1332-1406) est le prototype du savant...

De rares textes islamiques numérisés

D'ici quatre ans, l'université américaine de Princeton va diffuser sur Internet de précieux textes islamiques anciens, les mettant ainsi à la disposition des théologiens musulmans et du grand public. Avec plus de 10 000 textes, dont les plus vieux remontent au VIIIe siècle, l'université compte la plus importante collection de manuscrits islamiques en Amérique du Nord. L'établissement a décidé de...

Les Rois Maudits... Un bide !

La version des Rois Maudits de Josée Dayan, diffusée du 7 novembre au 5 décembre sur France 2, nous livre un Moyen Age de carton pâte agrémenté d’une cascade de vedettes et d’effets spéciaux. Affligeant. A la Cour de Philippe le Bel, l’on maniait l’imparfait du subjonctif comme lors d’une séance à l’Académie française. On peut raisonnablement penser que le langage y était...

Le Moyen Âge au Mont-Sainte-Anne

Le 9 octobre dernier, les amants du Moyen Âge se sont réunis au pied de la montagne pour partager leur passion. Pendant une semaine, des centaines de figurants ont tenté de recréer l'ambiance qui devait régner en Europe dans la seconde moitié du XVe siècle. Son casque sous son bras, vêtu d'une armure étincelante, Stéphan Michiels regardait d'un oeil attentif les simulations de combat. Ce Belge d'origine,...

Au secours du site antique de Ksar Sghir

L'association des lauréats de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (ALINSAP) et l'Association Tadaoul pour l'éducation et le patrimoine (Tanger) ont appelé à la sauvegarde et au classement du site antique de Dhar Asekfane (6e siècle après JC) découvert récemment près de Ksar Sghir. Le site avait été découvert, courant août dernier, de...

Info complémentaires

Services et Infos