Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Au secours du site antique de Ksar Sghir

Au secours du site antique de Ksar Sghir

Illustration de l'article : Au secours du site antique de Ksar Sghir

L'association des lauréats de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (ALINSAP) et l'Association Tadaoul pour l'éducation et le patrimoine (Tanger) ont appelé à la sauvegarde et au classement du site antique de Dhar Asekfane (6e siècle après JC) découvert récemment près de Ksar Sghir.

Le site avait été découvert, courant août dernier, de façon fortuite dans la région dite Dhar Asekfane, lors des travaux d'aménagement du tronçon autoroutier Tanger-Oued R'mel.

Le site antique se situant sur le tracé autoroutier, à quelques kilomètres de la ville de Ksar Sghir, une fouille de sauvegarde a été organisée pour évaluer sa valeur archéologique et décider ainsi de son sort.

Les fouilles de sauvegarde menées par une équipe d'archéologues de l'INSAP ont révélé que le site, qui s'étend sur une superficie de 1,5 ha, présente les caractéristiques typiques d'un site antique. En effet, ce dernier occupe un emplacement stratégique surplombant le milieu environnant et assez introduit dans les terres avec un cours d'eau navigable donnant sur la mer.

Outre le fait que sa fondation remonte au 6e siècle après JC, le site revêt un intérêt particulier en raison de la "rare spécificité" d'avoir abrité quatre civilisations successives : phénicienne, maurétanienne, romaine et islamique, indique un communiqué de l'ALINSAP.

"Considérant ces faits, l'association des lauréats de l'INSAP (...) lance un appel fervent à toutes les parties concernées pour la protection et la mise en valeur de ce site", indique le même communiqué.

L'association "Tadaoul" souligne, pour sa part, que ce site revêt une valeur archéologique incontestable et qu'il est en mesure de contribuer "à l'enrichissement et à la diversification du patrimoine régional, national et universel compte tenu de sa dimension méditerranéenne".

La découverte de ce site antique et multi-civilisationnel à Ksar Sghir s'inscrit dans "la continuité historique du site archéologique de Ksar Al-Majaz (forteresse médiévale située à quelques centaines de mètres du site découvert) et à ce titre il sera un atout pour la promotion du tourisme culturel dans la région", indique l'association tangéroise dans un communiqué plaidant pour la protection du site et son classement comme patrimoine.

D'après la géomorphologie de la région, le site surplombait à l'époque de sa fondation une zone marécageuse près du cours d'un oued navigable qui donnait, quelques kilomètres plus loin, sur la côte. C'est la position typique des sites phéniciens qui choisissaient des emplacements dominant leur entourage, avec la particularité d'être assez introduits dans les terres pour des besoins vitaux (agriculture, commerce avec les autochtones) tout en ayant une voie navigable donnant sur la mer, expliquent les archéologues de l'INSAP en charge de la fouille de sauvegarde du site. Si l'état d'avancement des fouilles ne permet pas encore de se prononcer avec précision sur la nature d'occupation du site à travers les siècles, les archéologues évoquent l'éventualité d'une fortification militaire, d'un comptoir commercial ou d'une petite cité.

Les experts situent cependant avec assurance le parcours historique du site, affirmant que les fondateurs phéniciens auraient occupé le site le long du 6-eme siècle A.J. Les autochtones, les maurétaniens, auraient pris la relève du 5-eme siècle jusqu'au 2-eme siècle avant l'ère chrétienne.

Vers l'an 40 A.J., le site est investi par les roumains dont la présence s'est étendue jusqu'au 5-eme siècle de l'ère chrétienne. Quelques traces archéologiques (monnaies et céramiques) attestent de la présence musulmane du 12ème au 13ème siècle.

Les fouilles, réalisées jusqu'à 60 cm de profondeur, ont mis en évidence les vestiges de l'époque roumaine dans un bon état de conservation. Outre les céramiques, les pièces de monnaies, et de grandes jarres, la composante fondation comprend notamment un établissement thermal roumain avec son vestiaire, ses chambres froides, tièdes et chaudes.

Les fouilles ont également permis de déterrer un ensemble de bassins de salaison de poisson desservis par de grands réservoirs d'eau et un four qui aurait servi à la fabrication des céramiques.

Durant l'époque romaine, le site avait été fortifié par une muraille d'une imposante largeur. L'entrée principale de la cité se situait sur la façade sud de l'enceinte qui compte plusieurs tours. L'emplacement du site, qui surplombe la vallée de Ksar-Sghir, n'a pas cessé de susciter l'intérêt à travers les siècles. L'armée espagnole y avait édifié des bunkers au début du siècle dernier. Cinq abris sous-terrains sont toujours en parfait état.

De par sa position stratégique, la région est connue pour sa grande richesse archéologique. Les diverses civilisations de la méditerranée se sont succédées dans la péninsule tangitaine qui constituait le portail du continent africain.

Non loin du site se situe les vestiges de la cité médiévale Kasr El-Majaz, le port qui avait connu le départ de la conquête islamique de la péninsule ibérique.

""
19 novembre 2005 à 00:03
Par
Source : Le Matin



Opinions sur "Au secours du site antique de Ksar Sghir"

Protection La Terre est plate. (vrai/faux)

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.167.152.177, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

18 février 2009 à 22:30

Il y a,au Maroc,un exemple de tradition oral il dit:" ma domta fil Maghrib fala tastghrib".

Critères de recherche :

Catégorie :
Archéologie



Articles Connexes

Les 7 Merveilles du Monde

Tout le monde a déjà entendu parler des 7 merveilles du monde, des monuments élevés au rang de prouesse divine par nos ancêtres. Pourtant, rare sont ceux connaissant l'intégralité de cette liste, ni son origine. Il y a plus de 2000 ans, un homme a élaboré une liste de 7 monuments dont la beauté, la technique de construction et l'aura les faisaient rayonner dans le monde entier, le monde antique....

Un cimetière médiéval à Besançon

C'est à l'occasion d'une fouille menée par l'Institut national de recherche en archéologie préventive que ce cimetière a été découvert, avec la mise à jour de trois squelettes enfouis à deux mètres sous terre. La découverte est inattendue dans une ville où l'on s'attend toujours à tomber sur des vestiges romains. Cette fouille préventive a été...

Le Livre d'heures de Louis XII

Le musée Getty de Los Angeles expose en première mondiale une reconstitution partielle du Livre d'heures du souverain français Louis XII. Ce chef-d'oeuvre de l'art de la Renaissance avait été dispersé il y a plus de trois siècles. Au Moyen-Age, chaque famille noble se devait de posséder son Livre d'heures, recueil de base pour la pratique de la religion catholique comprenant des prières et un calendrier ainsi...

Rendez-nous notre icône

C'est l'histoire d'une icône du VIe siècle vendue aux enchères en 2003 à Avignon pour 45 000 euros et qui en vaut aujourd'hui 1,5 million, une pièce exceptionnelle que le Louvre regrette d'avoir laissé échapper outre-Manche. La transaction s'était pourtant déroulée dans des conditions sérieuses. C'est un marchand anglais de renom, Richard Temple, qui a fait l'acquisition de cette...

La conquête arabe

Après avoir reçu la révélation, Mahomed donne aux Arabes une religion commune, l'Islam, et leur impose l'unité politique en même temps que l'unité religieuse. Aussitôt après la mort du Prophète, les Arabes se font conquérants. En moins de dix ans (634-643), ils conquièrent la Syrie sur l'Empire byzantin, la Chaldée et de l' Assyrie sur l'Empire perse, l' Egypte, autre...

Info complémentaires

Services et Infos