Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Les taxes au Moyen Age

Les taxes au Moyen Age

Illustration de l'article : Les taxes au Moyen Age

Au Moyen-Age, l’expression "taillable et serviable à merci" avait tout son poids. Le serf, paysan, marchand étaient sans cesse mis à contribution à l’entretien du domaine de leur seigneur. Faites sonner monnaies et trébucher argent. Voici venu le temps de régler nos comptes.

L’impôt touchait le contribuable à tous les niveaux, celui de sa personne, des ses biens, de sa production tant pour le marchand et le paysan et sur ses droits de succession et de vente et une sorte de droit d’enregistrement (immobilier) et de TVA !

Au niveau de sa personne, lors de guerres imminentes, le seigneur instaurait un service militaire à ses serfs appelé "taille". lorsque l’un des paysans se mariaient, il avait "droit de cuissage", cela constituait à avoir le droit de poser symboliquement sa jambe dénudée sur le lit de la jeune mariée, en signe de "propriété" des futures progénitures ? On prélevait aussi dans les familles une "capitation" par individus mâles.

Au niveau des biens, au coeur de sa maison, le paysan était tracé : en effet, un impôt extraordinaire, le "fouage" était perçu sur chaque foyer, le "fournage" pour l’utilisation d’un four et l’ "affouage" , un impôt spécial : droit encore exercée aujourd’hui dans certaines communes d’Ardennes pour les habitants de prélever gratuitement pour une certaine quantité de bois de chauffage dans les lois communaux. Sur certaines marchandises d’importance capitale et utile : la "gabelle" sur le sel, indispensable à la conservation des aliments, il avait une très grande importance à l’époque que la richesse en sel d’un seigneur était plus intéressant et important qu’une réserve d’or ! Les transactions économiques et les charrois de marchandises n’échappaient pas à une sorte de droit de douane, l’ "octroie" à l’entrée des villes on faisait payer les conducteurs de charrettes à une sorte de poste à péage, appelée aussi octroi.

Au niveau de la production, la "corvée" était une taxe en nature, sous la forme de travail que devait prester le paysan gratuitement pour son seigneur. Le "cinsî", tenancier (personne qui tenait une terre en roture - condition de quelqu’un qui n’est pas noble - dépendant d’un fief) devait une "cens" au seigneur de son fief. Un prélèvement, la "dîme" sur 1/10 des produits de la terre et de l’élevage était reversé aux autorités religieuses. S’il arrivait qu’un fief soit concédé autrement que par vente, p.e. une donation eu par succession indirecte, par exemple un lointain neveu recueille le fief, alors l’acquéreur pouvait se voir réclamer un "relief". Sans oublier le "tonlieu" qui taxait la circulation de marchandises ainsi que l’emplacement du commerçant sur la place du marché.

Au niveau des droits de succession et de vente, lorsque par bonheur le roturier acquérait en fin un fief noble, il devait encore s’acquitter du "franc-fief". Lorsqu’on vendait une exploitation agricole à un paysan, on lui réclamait une redevance appelé "lods". La "mortemain ou mainmorte" est le droit de succession perçu par le seigneur lorsque le défunt n’a pas d’enfants. Il peut saisir le plus beau meuble ou parfois s’emparer de la totalité des biens. Ceci contribue encore à appauvrir les serfs.

Ainsi nous remarquons que les paysans, déjà si pauvres étaient mis à rude épreuve. De l’autre côté, vous percevez le coût important d’entretien du fief par son seigneur, obligé de prendre l’argent partout où il se trouve pour remplir ses caisses.

Ajoutons encore quelques proverbes "financiers" tous droit sortis du passé : "payer en monnaies de singe", le saltimbanque pour rentrer dans une ville devait exécuter un tour (avec un singe dressé par exemple) pour amuser la garde et obtenir la permission d’y rentrer et "jeter l’argent par les fenêtres" du temps où l’on remarquait la richesse d’une personne par le faste et le luxe débordant de sa façade (et de sa fenêtre).

""
02 janvier 2006 à 23:20
Par



Opinions sur "Les taxes au Moyen Age"

Protection Quelle est la nationalité de Casimir ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 50.16.120.143, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

19 janvier 2008 à 00:28

Est-il vrai que "le droit de cuissage" viendrait d'une déformation "du droit de cuisage": le fait que l'on avait le droit de faire cuire son pain dans le four de la communauté? Peut-on dire que cela est vrai?


31 janvier 2008 à 18:15

pas mal pour les exposé


31 janvier 2008 à 18:16

le droit de faire cuire son pain est la taxe des banalitéss !!


10 juillet 2008 à 12:17

@ l'auteur de la page : merci beaucoup, ta page est bien complète et m'a aidé dans mon travail.
Bonne continuation !


03 septembre 2008 à 18:55

mercu bon résumé sa m'a apris des chose et j'ai réussi a fair mon devoir . merci beaucoup


08 janvier 2009 à 14:46

Je trouve ce résumer passionnant et captivant mais :WTF ?? A quoi sa sert omg !!!


14 janvier 2009 à 19:21

L'auteur est prof d'histoire médiévale? XD


14 janvier 2009 à 19:30

J'ai repris, ici, un document non signé que j'avais dans mes papiers...
Je n'en suis pas l'auteur et pour la petite histoire, je ne suis pas non plus prof d'histoire.
;-)


19 janvier 2009 à 19:51

Ok je dis ça parce que je suis en fac d'histoire et je pense que si mes profs d'histoires voyaient ça y a pas mal de choses qui les rendraient fou. Je n'ai pas trop le temps de faire un récapitulatif de ce qui ne me paraît pas super (je suis en pleine période d'exams et je voulais m'assurer de l'orthographe d'un mot, c'est comme ça que j'ai atterri sur ce site). Mais je pourrai repasser plus tard pour quoi pas. je dois tout de mâme reconnaitre que ce type de site est bien pratique, à tous les niveaux. Et qu'entends tu par document non signé? Car c'est souvent là qu'est le piège. Tu n'es pas sans savoir qu'on trouve tout et n'importe quoi sur internet (si ça vient d'internet, mais certains livres ne valent parfois pas mieux).


20 janvier 2009 à 10:53

Et bien je serais heureux, lorsque tu auras plus de temps, de me corriger sur ce qui est dit.
Concernant le doc, je ne sais si c'est une impression du net ou un doc word fait par quelques profanes.
L'ayant lu et m'étant renseigné, je le trouvais tout à fait adéquate pour en faire un article simple.


11 février 2009 à 10:47

cela ne me dit toujours pas comment on payait au moyen age


12 février 2009 à 15:33

Avec de l'argent sonnant et trébuchant lorsqu'on en avait.
Avec des denrées, des matières premières lorsqu'on était à court de liquidité.
Et pour les plus pauvres, avec quelques travaux...


11 avril 2012 à 15:26

j'adopte ce site


11 février 2013 à 18:44

j'aimerai savoir le nom de la taxe aux entrée de villes aux Moyen Age ?

(commentaire non vérifié)
18 décembre 2014 à 14:34

Pourriez vous parlez des taxes d entrer au moyen age parce que je doit faire une élocution sur les rempart par rapport a la mobilité

Critères de recherche :

Catégorie :
Droit & Economie



Articles Connexes

Droit commercial au Moyen Âge

Le Droit commercial, branche du Droit privé, au même titre que le Droit civil (droit commun s'appliquant à tous), est l'ensemble des règles juridiques applicables aux commerçants dans l'exercice de leur activité professionnelle et régissant aussi, quoique de manière plus exceptionnelle, l'activité commerciale, voire les actes de commerce accomplis par toute personne. Tel en est la définition Mais...

Les origines de l'Hypocras

La recette du vin d'Hypocras est attribuée à un célèbre médecin Grec du Ve siècle avant J.C. et qui se nommait Hyppocrate. C'est à l'occasion d'une croisade en Orient, que les Chevaliers Chrétiens furent conquis par ce breuvage. Ils ramènent donc ce vin et la recette en Occident. Ce vin a des vertus tonifiantes et, disait-on, également aphrodisiaques. Ses saveurs si agréables le firent comparer...

Ce que la science doit au monde arabe

Une exposition intitulée "L’âge d’or des sciences arabes" vient d’ouvrir ses portes à l’Institut du Monde Arabe. L'histoire des sciences occidentales a longtemps occulté ce qu'elle devait aux sciences arabes. Aujourd'hui, ces dernières apparaissent comme un chaînon indispensable dans l'histoire universelle des sciences. L'Institut du Monde Arabe, à Paris, leur consacre une exposition avec pour...

Les Rois Maudits... Un bide !

La version des Rois Maudits de Josée Dayan, diffusée du 7 novembre au 5 décembre sur France 2, nous livre un Moyen Age de carton pâte agrémenté d’une cascade de vedettes et d’effets spéciaux. Affligeant. A la Cour de Philippe le Bel, l’on maniait l’imparfait du subjonctif comme lors d’une séance à l’Académie française. On peut raisonnablement penser que le langage y était...

Le Moyen Âge au Mont-Sainte-Anne

Le 9 octobre dernier, les amants du Moyen Âge se sont réunis au pied de la montagne pour partager leur passion. Pendant une semaine, des centaines de figurants ont tenté de recréer l'ambiance qui devait régner en Europe dans la seconde moitié du XVe siècle. Son casque sous son bras, vêtu d'une armure étincelante, Stéphan Michiels regardait d'un oeil attentif les simulations de combat. Ce Belge d'origine,...

Info complémentaires

Services et Infos